Joli coup en Indonésie pour Airbus Helicopters avec la vente de huit Caracal

 |   |  237  mots
Neuf armées dans le monde ont déjà commandé cet appareil. Outre l'Indonésie, le Caracal a été sélectionné par la France, la Hongrie, le Brésil, le Mexique, la Malaisie, la Thaïlande, le Koweït et Singapour.
Neuf armées dans le monde ont déjà commandé cet appareil. Outre l'Indonésie, le Caracal a été sélectionné par la France, la Hongrie, le Brésil, le Mexique, la Malaisie, la Thaïlande, le Koweït et Singapour. (Crédits : Airbus Helicopters)
Le constructeur de Marignane va prochainement signer un contrat pour la vente de huit H225M (Caracal) en Indonésie,

Décidément Airbus Helicopters est actuellement dans une bonne passe commerciale avec sa gamme d'hélicoptères lourds militaires. Après les grands contrats obtenus au Qatar (28 NH90), en Hongrie (16 Caracal) et en Espagne (23 NH90), le constructeur de Marignane va prochainement signer un contrat pour la vente de huit H225M (Caracal) en Indonésie, qui a déjà six H225M dans sa flotte. Son partenaire indonésien PT Dirgantara Indonesia (PTDI) a signé mercredi un contrat avec le ministère de la Défense indonésien pour la fourniture de huit H225M et de neuf hélicoptères d'attaque Bell 412EPI (groupe Textron), a-t-il annoncé dans un communiqué publié mercredi.

PT Dirgantara Indonesia est chargé pour le compte d'Airbus Helicopters des ventes en Indonésie et réalise aussi sur son site de Bandung l'installation et la personnalisation des équipements de mission des appareils. Aussi, tout comme Bell, Airbus Helicopters doit prochainement signer le contrat de vente avec PTDI, qui fera la customisation de l'appareil. En 2014, Airbus Helicopters a vendu à l'Indonésie 11 hélicoptères AS565 MBe Panther en version anti-sous-marine (ASM). L'armée indonésienne a également 12 Fennec dans sa flotte. Neuf armées dans le monde ont déjà commandé cet appareil. Outre l'Indonésie, le Caracal a été sélectionné par la France, la Hongrie, le Brésil, le Mexique, la Malaisie, la Thaïlande, le Koweït et Singapour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2019 à 20:10 :
Une pensée pour ces indonésiens qui doivent encaisser beaucoup trop de catastrophes naturelles. Ces moyens aériens supplémentaires pourront certainement sauver des vies.
a écrit le 10/01/2019 à 9:23 :
En Indonésie, Airbus vend des hélicoptères militaires et Total achète de l'huile de palme. C'est ça le commerce international. Pendant que la planète brûle, les affaires continuent.
Caricatural ? Même pas!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :