Les Etats-Unis vont-ils imposer le F-35 à la Suisse face au Rafale et à l'Eurofighter ?

Les quatre constructeurs d'avions de combat (Boeing, Dassault Aviation, le consortium Eurofighter et Lockheed Martin) attendent la fumée blanche du Conseil fédéral suisse, qui doit annoncer quel appareil (F/A-18, Rafale, Eurofighter et F-35) équipera son armée de l'air. Depuis le passage de Joe Biden mi-juin en Suisse, le F-35 serait le favori selon la presse suisse. Il est également dans le viseur du Groupe pour une Suisse sans armée.
Michel Cabirol
le F-35 souffre de 871 défaillances logicielles et matérielles, qui pourraient nuire à la préparation, aux missions ou à la maintenance de l'avion de combat, selon le bureau d'essai du Pentagone.
le F-35 souffre de 871 défaillances logicielles et matérielles, qui pourraient nuire à la préparation, aux missions ou à la maintenance de l'avion de combat, selon le bureau d'essai du Pentagone. (Crédits : Handout .)

Il y a eu un avant et un après. Avant la visite de Joe Biden en Suisse, le Rafale faisait figure de favori et le camp français paraissait raisonnablement optimiste sur les chances de l'avion tricolore. Après la visite du président américain, le F-35 est subitement devenu le favori de la Suisse, selon la presse helvétique. Et de loin. Les Etats-Unis ont-ils fait pression sur la Suisse même si son président Guy Parmelin s'en défend ? "J'ai rappelé (à Joe Biden, ndlr) qu'il y avait un processus qui se déroulait, qui était fixé de longue date et que le Conseil fédéral (gouvernement ndlr) prendrait sa décision sur la base du processus actuellement en cours", a-t-il souligné le 15 juin dernier.

L'annonce a semble-t-il été reportée plusieurs fois ces derniers jours. Selon une nouvelle rumeur, le choix de la sélection de l'avion de combat (6 milliards de francs suisses, 5,48 milliards d'euros) serait annoncé ce mercredi. Le F35 de Lockheed Martin et le F/A 18 de Boeing sont en compétition contre le Rafale de Dassault et l'Eurofighter du consortium éponyme (Airbus, BAE Systems et Leonardo). Un autre important contrat de défense (2 milliards de francs suisses ) devrait être annoncé simultanément pour un système de missiles de défense aérienne, pour lequel le SAMP/T du consortium Eurosam (MBDA, Thales) affronte le Patriot de l'américain Raytheon.

Machine de guerre américaine

Ce qui est sûr c'est que le camp français a constaté ces dernières semaines un retour en force très brutal des Etats-Unis dans cette compétition qu'ils ne souhaitent vraiment plus  perdre face à Dassault Aviation et le consortium Eurofighter. "La machine de guerre américaine est en mouvement", explique un observateur de cette compétition. Et l'administration américaine, y compris sous la présidence des démocrates, en connait un rayon pour exercer des pressions indicibles, via notamment les lois extraterritoriales américaine, pour faire pencher la balance du bon côté.

"Les démocrates sont des tueurs dans ce type de compétition", rappelle cet observateur. D'ailleurs, le secteur bancaire suisse peut être très dépendant de décisions venues de Washington - on l'a vu avec le secret bancaire suisse sous Barack Obama - tandis que les exportations horlogères suisses sont en général portées par les Etats-Unis. A la France de réexpliquer les enjeux essentiels de la relation franco-suisse. Mais est-ce suffisant face à la superpuissance américaine ?

Des signaux avant-coureurs crédibles ?

Ces fuites dans la presse suisse, qui donne comme vainqueur de la compétition le F-35 de Lockheed Martin, ont-elle été organisées pour préparer l'annonce du Conseil fédéral et du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports ? En quelque sorte un tir de préparation. Possible. L'avion de Lockheed Martin, qui pourtant cumule de nombreux déboires technologiques et financiers, aurait le mieux réussi les tests effectués par Armasuisse, selon l'émission "Rundschau" de la SRF et la NZZ, puis repris par l'ensemble des médias suisses.

Les médias suisses avancent que l'avion de combat américain est loin devant la concurrence tant sur le plan financier que technique, offrant de loin le meilleur rapport qualité-prix. Ce qui semble déjà très surprenant au moins sur le plan financier. Le plafond financier exigé par Berne s'élève à 6 milliards de francs suisses (soit 6,54 milliards de dollars) d'euros. Soit ce que proposait le département d'État à la Suisse en septembre ou presque : 40 F-35 armés pour un coût estimé à 6,58 milliards de dollars. Ou bien Lockheed Martin a bradé ses appareils pour gagner la compétition... En outre, le F-35 souffre de 871 défaillances logicielles et matérielles, qui pourraient nuire à la préparation, aux missions ou à la maintenance de l'avion de combat, selon le bureau d'essai du Pentagone.

Tir de barrage des pacifistes contre le F-35 et le F-18

En outre, le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), en général bien informé, a indiqué dans une première réaction sur Twitter qu'il lancerait une initiative contre le F-35 (et contre le F/A-18) si le Conseil fédéral devait suivre la proposition d'achat de cet avion de combat. En mai, le GSsA, qui avait réussi à faire capoter l'appel d'offres gagné par le Gripen E en mai 2014, avait menacé de lancer une initiative pour empêcher cette acquisition "si le processus d'acquisition venait à connaître des irrégularités ou si le choix du Conseil fédéral venait à se porter sur un modèle états-unien".

En outre, il avait estimé qu'il existait "un risque que les avions de combat suisses ne puissent pas être utilisés pour protéger notre espace aérien. Du point de vue de la neutralité, c'est hautement problématique". En mars dernier, la ministre des Armées Florence Parly avait elle aussi rappelé à Berne avec son homologue suisse qu'elle savait que "la Suisse très attachée au principe de souveraineté, en particulier des données". Si le F-35 est choisi par la Suisse, il devra affronter une nouvelle partie beaucoup plus périlleuse. Il faudra se mettre dans la poche le GSsA. Et ça, ce n'est pas gagné.

Michel Cabirol
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 53
à écrit le 02/07/2021 à 1:25
Signaler
Ce ne sont pas les USA qui imposent à la Suisse le F35, mais les Suisses qui choisissent le F35 car il est plus moderne et surtout le MOINS CHER !

à écrit le 30/06/2021 à 9:33
Signaler
Ils achètent tout prêt ou une valeur ajoutée doit exister en construisant une partie des matériels en Suisse ? Ça pourrait jouer, dans le choix. Je croyais que c'était une "calamité" le F-35 ? Il s'est "meilleuré" comme disent les suisses ? Des ULM...

à écrit le 29/06/2021 à 10:05
Signaler
faire pression pour vendre du f35 c'est de bonne guerre, mais bon les Suisses ont un cahier des charges. Choisir une enclume pour faire de la police du ciel et de la superiorite aerienne c'est juste la blague. La suisse est un pays solvable avec ...

le 30/06/2021 à 20:38
Signaler
Alea jacta est! Nos amis Suisses ont donc fait le pire choix possible sur des critères opérationnels "objectifs". C'est un coup mortifère pour la construction d'une Europe de la défense, il y a maintenant une très forte probabilité que nos amis Fin...

à écrit le 29/06/2021 à 8:18
Signaler
Au vu du besoin et donc de l'usage qui sera fait de ce nouvel aéronef par nos nos amis suisses, la performance technique est un critère anecdotique: les suisses sont bien protégés par leur situation géographique, ils bénéficient de l'effet bouclier...

à écrit le 29/06/2021 à 3:45
Signaler
Les suisses ont ecrase l'equipe de France. On s'y attendait. La modestie de cet assemblage est connu: "on est les meilleurs". Le choix Suisse sera par consequent US. CQFD.

le 29/06/2021 à 7:46
Signaler
quand nos dirigeants europeen souhaite vendre un avion a la suisse c'est pour creer des chomeurs en europe ceci est une haute trahison et qui prouve une fois de plus qu'il se moque des electeurs et de la population en general

à écrit le 29/06/2021 à 0:03
Signaler
Complete gaspillage d'argent - et perte de souverainte - d'acheter a l'americain. Le jour venu - les americains peuvent activer les portes arrieres dans le logiciel et vous interdire l'utilisation de vos jouets achetes si cher. Seulement Dassault va ...

le 29/06/2021 à 6:43
Signaler
Les Suisses doivent acheter Sukhoi russes, Largement superieur aux Rafales

le 29/06/2021 à 6:51
Signaler
Et pourtant la France possede beaucoup d'equipements militaires et d'armenent US. Perte de souverainte aussi ?

à écrit le 28/06/2021 à 19:28
Signaler
Israel wui s'y connait et qui est toujours en guerre a choisi le F-35. Je doute qui Israel pourrait acheter du Rafale aussi moins cher soit-il

le 29/06/2021 à 2:36
Signaler
A 3 milliards de reçu des USA par an... c’est un peu logique qu’ils achètent des avions US.. Non?

à écrit le 28/06/2021 à 16:13
Signaler
Allons allons chers voisins suisses. Si on vous bat ce soir à l’Euro, soyez beau joueur et prenez le meilleur des avions le Rafale. Et si on ne vous bat pas, alors ne prenez pas le F-35 comme ça on sera quitte.

à écrit le 28/06/2021 à 14:00
Signaler
Les pressions ou l'enfumage ne viennent pas des Etats-Unis, sinon c'est le F.18SH, parfaitement adapté aux besoins suisses, qui reviendrait en grâce, et pas le F.35. Ce dernier est tellement à coté de ce que recherchent les suisses, que sa simple pré...

à écrit le 28/06/2021 à 13:23
Signaler
Poser la question c'est déjà y répondre 😁. C'est tellement évident. De plus, la Suisse n'a jamais acheté français en matière d'armement aéronautique.

le 28/06/2021 à 13:37
Signaler
Faux. Les Suisses ont longtemps opéré des Mirage III.

le 28/06/2021 à 13:40
Signaler
Les mirages 3 suisses venaient d’où selon vous?

le 28/06/2021 à 13:50
Signaler
En êtes-vous si sûr? Il me semble bien que les Suisses ont volé, entre autres, sur Mirage III (un modèle spécifique avec le petits plans canards fixes) dont un exemplaire est d'ailleurs exposé au musée européen de l'avion de chasse (à Montélimar).

le 28/06/2021 à 14:02
Signaler
D'ailleurs ils les ont fait voler très longtemps leur Mirage III. Vous pouvez même faire un vol de 30 à 40 min à bord (biplace) , sur Payerne , 16 000 euros/personne.

le 28/06/2021 à 16:23
Signaler
La suisse avait des mirages par le passé...

le 28/06/2021 à 17:24
Signaler
Mea-culpa. Mea maxima culpa. Merci à tous pour cette rectification.

le 28/06/2021 à 19:21
Signaler
Je crois qu il faudra rafraichir votre mémoire la Suisse à été equipé d une soixantaine de mirage 3

le 28/06/2021 à 19:36
Signaler
Alors, la Suisse a acheté des Mirage III dans les années 1960 en version chasse (S), reconnaissance (RS) et entrainement (BS). Les derniers furent retirés sauf erreur dans les années 2000 en laissant un très bon souvenir aux pilotes suisses. Si nous...

le 29/06/2021 à 21:10
Signaler
@ math : rapport avec les 3 suisses ???? un mirage ?

à écrit le 28/06/2021 à 11:32
Signaler
De toute façon, il y aura un référendum contre le F35 et les Suisses voteront contre c'est sur alors à quoi bon le prendre....

à écrit le 28/06/2021 à 11:23
Signaler
Les USA ne s’imposent pas plus que la France par exemple Notre ministre de La Défense a fait quelques visites en Suisse pour imposer le Rafale

à écrit le 28/06/2021 à 10:17
Signaler
le F35..... les pilote américains l'appelle " le pingouin", car il vole comme lui. un des chef de l'école Top gun disait de cet "avion", il monte mal, tourne mal, ne peut pas s'échapper.. no comment.

le 29/06/2021 à 11:09
Signaler
Pingouin à cause sa forme. Généralement le F-35 ''fighting machine'' est surnommé le ''Panther'' par les pilotes de chasse américains.

à écrit le 28/06/2021 à 9:41
Signaler
Quand on vend des armes on ne vend pas du maïs, on a besoin d'être sûr que le fournisseur soit fiable et pas prêt de se faire corrompre par un concurrent potentiel. Souvent il vaut mieux acheter du matériel moins bon mais à un partenaire plus fiable.

le 28/06/2021 à 13:55
Signaler
Un vénérable constructeur d'avions, centenaire comme Dassault pas fiable? Notre constructeur aurait trahi un client par le passé (et les américains non?) ? Je suis curieux, j'aimerai une réponse argumentée de votre part, merci.

le 28/06/2021 à 16:29
Signaler
L'UE est une entité supranationale on ne sait pas qui décide ni qui commande si ce ne sont les intérêts financiers, les États Unis eux sont une nation souveraine avec une puissance politique sans commune mesure, quand on parle d'armes on parle de con...

le 29/06/2021 à 10:18
Signaler
Israel était équipé d'avions français: Dassault (Ouragan, Mystere, Super Mystere, Mirage ) et SNCASO (Vautour). Un certain général, à tort ou à raison, a décrété un embargo ce qui nous a définitivement fermé ce marché. Alors la fiabilité de la France...

à écrit le 28/06/2021 à 9:35
Signaler
Je vous avais prevenu il y a deja quelques années que la trajectoire du prix du F35 faisait qu'il serait moins cher que le rafale... on y est ! Ils en vendent beaucoup plus... Par contre c'est vrai qu'en considérant l'usage souhaité par la Suisse ...

le 28/06/2021 à 10:20
Signaler
Le F35 coute beaucoup plus cher à l'utilisation, 2 fois plus qu'un rafale, c'est pourquoi ils ont augmenté les heures sur simulateur pour en faire un argument de vente ! Aux USA, ils savent qu'ils ne pourront pas atteindre le nombre voulus de F35 du ...

le 28/06/2021 à 10:25
Signaler
Commentaire de désinformation trés bien rédigé....

le 28/06/2021 à 10:48
Signaler
C’est marrant, tous les utilisateurs veulent réduire les commandes. LM essaie de refourguer sa casserole. Ils paient des tas de gens pour y arriver par tous les moyens. Je ne parle que de fais établis de corruption. Mais bon... avec l’argent, ils peu...

le 28/06/2021 à 13:23
Signaler
@Oxford: soyez rassuré, le F35 n'est pas invisible, d'ailleurs (et heureusement finalement) le F35 japonais qui s'est crashé en mer an dernier était parfaitement visible au radar, et le pilote a été secouru et sauvé.

le 28/06/2021 à 13:28
Signaler
@Oxford: soyez rassuré, le F35 n'est pas invisible, d'ailleurs (et heureusement finalement) le F35 japonais qui s'est crashé en mer an dernier était parfaitement visible au radar, et le pilote a été secouru et sauvé.

le 28/06/2021 à 13:38
Signaler
Et le DAS est tellement au point que le F-35 ne peut voler de nuit et oblige les pilotes à porter des lunettes de vision nocturne… La furtivité du F-35 avait du sens à sa conception il y a 25 ans mais depuis toutes les puissances ont largement eu ...

le 28/06/2021 à 13:44
Signaler
Bonjour à tous, ce n'est que justice de rappeler que LM (tout comme Boeing) sait faire de bons avions. Le problème initial me semble t'il, c'est la fiche opérationnelle imaginée par un aéropage du Pentagone qui était grosso-modo la suivante: C...

le 28/06/2021 à 13:44
Signaler
Ce qui est bien avec les techno geeks, c'est qu'ils ne connaissent rien mais qu'ils la ramènent tout le temps.Rien qu'en disant "Vous ne pouvez pas abattre quelquechose dont vous ignorez la présence" vous vous êtes décrédibiliseé. La France sait depu...

le 28/06/2021 à 14:14
Signaler
L'électronique du Rafale moins performante que celle du F35, ben voyons... Et sur quels arguments (autres que les promesses couchées sur papier glacé par LM bien entendu) ? J'attends de voir un simple chasseur américain (ou autres) mener un raid s...

à écrit le 28/06/2021 à 8:42
Signaler
Les Suisses font de la com pour développer une concurrence et faire baisser la facture. Rien de plus normal. Vous ne croyez quand même pas qu'ils vont se faire plumer au coin du bois?

le 28/06/2021 à 13:27
Signaler
Pour une fois que c'est le F35 (au lieu du Rafale sur les marchés aux jeux pipés), qui joue le rôle de "lièvre" (qualificatif très humoristique au vu des qualités aérodynamiques du zinc non?)

à écrit le 28/06/2021 à 8:38
Signaler
Bon courage a la Suisse, si vous partez sur cet avion totalement inadapté, et qui ne volera pas où peu et qui vous coûtera une blinde. Il est évident qu’il y a pression Américaine, méthode de racket de bas étage. Bref, bon courage à la Suisse.

le 29/06/2021 à 11:11
Signaler
Du chantage sournoi à la francaie. Ca ne marche pas avec les Suisses.

le 29/06/2021 à 11:12
Signaler
Du chantage sournoi à la francaise. Ca ne marche pas avec les Suisses.

à écrit le 28/06/2021 à 8:08
Signaler
Les Américains procèdent toujours de même manière, la carotte ou le bâton. La Suisse n'a aucun choix possible si elle veut sauver son système bancaire et rester un paradis fiscal. Elle achètera "Bon gré, mal gré" des F35..ou un autre appareil... amé...

le 30/06/2021 à 20:43
Signaler
Comme pour bien d'autres nations avec les US... Vous avez manifestement raison.

à écrit le 28/06/2021 à 6:08
Signaler
Quel titre méprisant pour la démocratie helvétique! Les USA n'imposent rien, ils proposent et leurs partenaires commerciaux évaluent le poid de leurs intérêts outre-atlantique... business is business.

le 28/06/2021 à 7:47
Signaler
Une vente liée, c’est faire pression. Jamais mon volailler ne peut m’imposer de prendre une dinde. Mais s’il menace de brûler ma maison si je ne prend pas de dinde, je vais réfléchir. Ceux sont des méthodes américaines pour faire croire qu’ils sont f...

le 28/06/2021 à 12:40
Signaler
Méprisant, pas forcément. Il n'a pas fallut que les USA insistent beaucoup pour que les Suisses mettent fin au secret bancaire absolu....

le 28/06/2021 à 19:16
Signaler
C'est la mauvaise foi. Tres francaise comme procédé.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.