Le plan en deux temps pour l'Airbus A380 passe par le maintien des moteurs Rolls Royce chez Emirates

 |   |  443  mots
(Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)
Pour transformer la commande de 36 A380 d'Emirates, plusieurs points restent encore à régler, notamment le choix des moteurs. Alors que la compagnie du Golfe souhaitait revenir à des moteurs Engine Alliance, elle pourrait en fait maintenir sa confiance à Rolls Royce. Si ce choix se confirmait, il validerait le scénario imaginé par Airbus de pourvoir lancer, à partir de la moitié de la prochaine décennie, une remotorisation de l'A380. Rolls Royce est en effet le seul à avoir manifesté dans le passé un intérêt pour ce projet. A plus court terme, il validerait également les améliorations de l'avion proposées dans la version A380Plus.

La commande de 36 A380 d'Emirates met en lumière la stratégie d'Airbus pour l'A380. Celle-ci repose sur deux phases. La première passe par la baisse de la production et l'enregistrement de commandes dans le but de maintenir en activité la chaîne d'assemblage le plus longtemps possible afin d'être en mesure de trancher, à partir de la moitié de la prochaine décennie, sur le lancement d'un A380 remotorisé NEO. Cette deuxième étape, peut-être combinée à un allongement de l'appareil pour en améliorer significativement la performance, pourrait accompagner et relancer un nouveau cycle de ventes, non seulement pour remplacer la flotte d'A380 d'Emirates ou des autres clients de l'appareil, mais aussi pour attirer d'autres compagnies.

Emirates souhaitait revenir chez Engine Alliance

Pour éviter que ce scénario ne tombe à l'eau, Emirates pourrait, selon nos informations, maintenir sa confiance au motoriste Rolls Royce pour équiper ses nouveaux appareils, alors qu'il souhaitait revenir chez Engine Alliance (composé de General Electric et Pratt & Whitney), lequel avait motorisé ses 90 premiers exemplaires avant d'être remplacé en 2015 par Rolls Royce, justement parce que ce dernier était plus enclin à continuer l'aventure de l'A380.

Une bonne chose pour l'A380Plus et l'A380Neo

Le maintien de Rolls Royce chez Emirates ne serait donc pas neutre pour envisager un jour un A380 NEO. Rolls Royce est en effet le seul des deux motoristes présents sur ce programme à avoir manifesté un intérêt pour concevoir un nouveau moteur pour l'A380.

Le maintien de Rolls Royce chez Emirates est également une bonne nouvelle pour le projet A380Plus, un projet d'amélioration de l'appareil prévu à court terme qui, sans aller jusqu'à la remotorisation de l'avion, propose une baisse des coûts au siège de 13% grâce à des aménagements dans la cabine pour augmenter le nombre de sièges ou à la mise en place de winglets, des ailettes verticales de 4 mètres au bout des ailes pour améliorer l'aérodynamique.

Or, l'installation de winglets entraîne une modification de l'aile et des pylônes qui supportent les moteurs. Et jusqu'ici, Airbus a mené des études sur l'A380Plus avec le moteur Trent 900 de Rolls Royce et non avec le GP-7000 d'Engine Alliance qui nécessiterait des pylônes spécifiques. Airbus n'est du coup pas très chaud à l'idée de relancer des études sur la compatibilité de l'A380Plus avec les moteurs Engine Alliance.

Des négociations sont en cours entre Airbus et Emirates pour inclure dans la commande des 36 A380 une partie d'A380Plus.

Lire ici : Le casse-tête de la remotorisation de l'A380

Ventes A380, les plus gros clients, aéronautique, compagnie aérienne, avions, graphique Statista

(Un graphique de notre partenaire Statista)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2018 à 14:54 :
Bien , personnellement, je ne comprends pas que Airbus posse des probleme sur la motorisation des ses appareils, les clients est rois, s'ils souhaités des rames electrique ( un exemple) , pas de probleme s'est eux qui achète....
Par compte nous devons rapidement develloper une version NEO dè l'A380, avec une motorisation un peux plus économique , et une versions allonger, pour favoriser le frêt et le transport de masses....
L'A380 dois passer les 10 prochaine année, histoire d'attendre le passage de la crise financiere et la fin de cette guerre contre le terrorisme.... Le transport aérien devraient reprendre des couleurs...
a écrit le 20/01/2018 à 13:00 :
Un projet qui quoi qu'il advienne tombe à l'EAU (Emirat Arabes Unis) the united states of arabism.
a écrit le 19/01/2018 à 21:37 :
Airbus "n'est pas chaud'?
a écrit le 19/01/2018 à 21:19 :
@rafale simple :
et l'allongement ? et l'ajout d'ailettes anti trainée induite qui modifie jusque l'attache des réacteurs c'est l'évolution classique des moteurs ?
Cet avion est-il si vieux qu'il necessite deja une remotorisation ?
Ya t-il un bug dans la gestion de projet, gouverner c'est prévoir, qui n'a pas intégré les progrès en la matière ou ceux ci étant impulsés comme d'habitude par les anglo saxons nous n'étions pas au courant ?
a écrit le 19/01/2018 à 16:33 :
Vous voyez bien qu'il consomme trop sinon pourquoi cette necessité de reduire la conso ?
Faut pas se fier aux données nominales constructeur
Réponse de le 19/01/2018 à 17:11 :
Pour une raison simple l'amélioration des performance des moteurs. C'est pour cela que presque tous les avions sont régulièrement remotorisés.
a écrit le 19/01/2018 à 9:03 :
Enfin, ils commencent à parler du A380 neo et de sa motorisation, il faut ne pas rater cette chance de remettre les pendules face au B777 et réduire les coûts d'exploitation même si c'est un quadriréacteur. quand est t'il des variantes initiales mis de côté lors du dev de l'A350. A380 cargo(super possibilité) ? le A380 1000 ? etc? voir réduire un peu son envergure qui est un problème pour les aéroports.
Réponse de le 19/01/2018 à 14:07 :
A380 cargo : ça a été évoqué puis abandonné par les FedEx et UPS. Raison ? Manque de flexibilité (comme sur la version pax) et ratio coûts-capacité (en tonnes) pas intéressant. Le 380 est un bel appareil, mais pas réaliste en 2018. Pas plus que ne l'est le non moins élégant 747-8. La crise est passée par là, l'heure est à la rationalité et non au prestige.https://www.flexport.com/blog/airbus-a380-no-cargo-equivalent/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :