MBDA monte à bord de l'avion de combat sud-coréen, le KF-X

 |   |  388  mots
La Corée du Sud est un marché stratégique pour MBDA, qui a déjà vendu près de 300 missiles de croisière Taurus KEPD 350K, a rappelé le PDG de MBDA, Éric Béranger.
"La Corée du Sud est un marché stratégique pour MBDA", qui a déjà vendu près de 300 missiles de croisière Taurus KEPD 350K, a rappelé le PDG de MBDA, Éric Béranger. (Crédits : KAI)
Le missile air-air Meteor de MBDA a été sélectionné par le ministère de la Défense sud-coréen en vue d'armer le futur avion de combat sud, KF-X (Korean Fighter - Xperiment).

Très bonne nouvelle pour MBDA qui monte à bord du futur avion de combat sud-coréen KF-X (Korean Fighter - Xperiment), développé en coopération avec l'Indonésie. Le missilier européen a obtenu un contrat de Korea Aerospace Industries (KAI) en vue d'intégrer le missile air-air Meteor sous le KF-X. L'accord prévoit également que KAI réalisera le support du missile et bénéficiera d'un transfert de technologies et de fabrication des équipements de test en vue d'intégrer le missile à bord du KF-X pour les campagnes d'essais. "La Corée du Sud est un marché stratégique pour MBDA", qui a déjà vendu près de 300 missiles de croisière Taurus KEPD 350K, a rappelé le PDG de MBDA, Éric Béranger.

Selon MBDA, le Meteor est le missile air-air le plus avancé au monde qui dispose d'un d'un autodirecteur électromagnétique actif et d'une propulsion à statoréacteur unique. Ce qui lui permet de voler plus loin et plus vite que tout autre missile air-air. Il est conçu pour intercepter une cible de type avion de chasse moderne à une distance de plusieurs dizaines de kilomètres. Les coûts du programme ont été partagés entre le Royaume-Uni (34,6%), l'Allemagne (21%), la France (12,4%), l'Italie (12%) , l'Espagne (10%) et enfin la Suède (10%). Le Meteor équipe déjà les avions Rafale, Gripen et Eurofighter et bientôt le F-35 des Britanniques et probablement un jour des Italiens. L'armée de l'air française a réalisé "les premiers tirs (du Meteor, ndlr) depuis des Rafale en début d'année (2019)", avait expliqué en mai dernier le chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Philippe Lavigne.

Le KF-X prêt pour 2026?

Le premier prototype d'avion de combat KF-X devrait être déployé au cours du premier semestre 2021. Le premier vol d'essai devrait être mené un an plus tard. Les vols d'essai devraient être achevés au premier semestre 2026. En parallèle, KAI produira six des premiers avions de combat KF-X cette année-là. Le projet KF-X est le projet le plus important de l'armée sud-coréenne, son budget total s'élevant à environ 8,8 milliards de won (7,56 milliards de dollars). Les gouvernements sud-coréen et indonésien couvrent respectivement 60% et 20% du budget, tandis que les groupes de défense sud-coréens financent 20%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2019 à 6:56 :
8,8 milliards de won ne font que 7,56 millions de dollar et non pas milliards.
a écrit le 25/11/2019 à 10:09 :
J'ai été censuré sur ma question mais ça devait être un distrait certainement... Un réflexe ! ^^

Que vaut ce chasseur Coréen svp ? Vu comem ce pays gère bien la technologie il doit être performant non ?
a écrit le 23/11/2019 à 11:37 :
Belle réussite à l'export pour ce bijou de technologie dérivé du MICA missile de supériorité aérienne également construit par MBDA et conçu et déployé par la France ds les années 2000.
Ce qui démontre aussi que la Corée du Sud cherche à s'affranchir du parapluie américain malgré la menace potentielle de ses voisins du Nord armés par des matériels russes équivalents.
Des missiles de type shoot and forget, comme les Exocet air-mer conçus en France il y a 40 ans et totalement navalises depuis , équipant les SNA et les frégates, autre best seller de MBDA.
Le Meteor est la réponse européenne au missile russe M77M1 anti Awacs déployé à la fin des années 2000.
D'après la DGA, le Rafale équipé de 2 meteor longue portée + 4 MICA moyenne portée serait le plus performant actuellement en supériorité aérienne, ce que cherchent à imiter certainement les Coréens...
a écrit le 23/11/2019 à 9:05 :
Il me tarde d'en savoir plus sur ce chasseur coréen forcément au moins intéressant.
a écrit le 23/11/2019 à 8:34 :
Étonné que MDBA France ait si peu investit dans un programme aussi majeur. Pourtant 50 % de MDBA appartient à AirBUS mais ce sera BAE qui raflera la plus grosse part du gâteau dans la vente du Meteor. Tant pis ...
a écrit le 23/11/2019 à 8:02 :
@patex : avec tes réponses du type " c est un programme européen" tu montres à l évidence que tu ne connais pas le vrai business de la vente d armes et que tu lis trop la presse macronienne : Meteor est un programme issu de la R& D made in UK et c'est évidemment les britanniques qui poussent commercialement et ont la plus grosse part du gâteau. Je pense que la part française est à moins de 10 pour cent
Réponse de le 23/11/2019 à 11:29 :
Les anglais sont de très bons commerciaux et en vendant ces missiles, ils vendent du made in France quoi qu'on en dise, et surtout une techno européenne. Le partenariat avec les anglais dans MBDA est un exemple de réussite.
Réponse de le 23/11/2019 à 12:04 :
Je confirme le com de Patex...
La France possède ttes les ficelles de la technologie shoot and forget de supériorité aérienne avec les radars de poursuite, les ctrales de vol inertiel, les autodirecteurs de vol, les radars d'acquisition qui équipent les avions, conçus ds les années 60-70 et améliorés ss cesse depuis avec des expériences douloureuses pour la Royal Navy aux Malouines ou l'US Navy pdt la guerre irakienne, des corrections infligés par des pays émergents, suprême affront.
Cpte tenu de cette avance technologique européenne, et échaudé par le passé, le RU a voulu en profiter en y mettant les moyens et se maintenir ainsi ds le peloton de tête, tt en évitant de rester à la remorque du gd frere US. Comme tjrs, les britanniques cherchent le beurre et l'argent du beurre ds leur "union" avec l'UE.
Réponse de le 23/11/2019 à 19:42 :
- "Meteor est un programme issu de la R& D made in UK"
- "Je pense que la part française est à moins de 10 pour cent"

L'autodirecteur du Meteor est directement issu de l'autodirecteur de l'ASTER15/30.
L'autodirecteur de l'ASTER est directement dérivé de celui du MICA (l'AD4 Doppler) qui lui a été développé chez la société Electronique Marcel Dassault...

Mais à part ça la France n'a servi à rien dans le Meteor. LOL.

À votre avis un missile sans autodirecteur ça s'appelle comment?
Oui, exact, ça s'appelle une "roquette".
a écrit le 22/11/2019 à 20:07 :
Checkez aussi Taurus KEPD sur google. Finalement ils ne pas si nuls que ça les allemands...ts ts
a écrit le 22/11/2019 à 18:17 :
La France reléguée au niveau de l'Espagne et l'Italie sur un tel projet !
Réponse de le 22/11/2019 à 21:08 :
Lamentable.
Quand on n'investit pas suffisamment dans des projets aussi importants, on est vraiment minables, et on perd évidement la main sur MBDA et sa R&D.
Les britanniques et leurs comparses américains s'engouffrent dans tous les trous de la raquette. Sachant que BAE Systems, actionnaire de MBDA (au même niveau qu'Airbus), est vampirisé par des fonds américains.
Dans ce programme, la France + l'Allemagne pèsent moins que le Royaume-Uni.
Evidement l'Espagne, aussi Airbus pèse, mais au final, c'est le plus gros investisseur qui mène la danse : le R-U.
UE-27 et Airbus vont armer le F35, donc faciliter les ventes de cet avion concurrent du Rafale, de l'Eurofighter, et du futur SCAF, et c'est le tiroir caisse du Royaume-Uni qui va chauffer.
Du grand n'importe quoi !
---
2016/17, Finmeccanica était prêt à céder ses 25% dans MBDA à Airbus, si ce dernier lui cédait ATR.
Proposition heureusement rejetée.
---
Les fonds vampires américains sont aussi bien positionnés sur Airbus mais, l'Allemagne et la France ont toujours la main.
Au résultat, sur MBDA, les anglo-saxons pèse plus que l'Allemagne et la France réunies.
Et on engraisse les retraités américains.
Inutile de chialer sur l'exaspérante supériorité financière américaine, dès lors qu'on fait tout pour la renforcer !
Réponse de le 23/11/2019 à 1:33 :
C'est un programme européen...
Vous oubliez que la France est le seul pays européen capable de produire seule un missile air air (le MICA par exemple, produit en plus grande quantité), air sol (l'AASM), air mer (l'EXOCET) ou tout simplement un missile intercontinental comme le M51.
Et la liste est longue...
Réponse de le 23/11/2019 à 13:46 :
Cpte tenu que la France détient ttes les briques technologiques ds la conception et la fabrication des missiles et qu'il faut gérer des budgets contraints, elle peut sur ce programme faire des économies à déployer par ailleurs sur des programmes stratégiques plus pointus et prioritaires comme les satellites espions, la cyberguerre, la guerre spatiale, le SCAF, le futur porte avion...en se contentant d'apporter des améliorations à la marge ds l'électronique embarquée qui a pu lui être confié ds ce programme.
l'Europe de la défense qui émerge est là pour se répartir à plusieurs des coûts de RD et de fabrication de +en+ élevés.
Réponse de le 24/11/2019 à 0:43 :
@patex: vous racontez n'importe quoi et ne connaissez que la France. Chercher sur google IRIS-T et répéter votre propos sur la France étant la seule capable. Oh la la .. et ça continue, la France la meilleure partout...
a écrit le 22/11/2019 à 17:10 :
C'est une torpille destinée à effrayer le banc de poisson concurrent ce missile ?
Une sorte de leurre qui arroserait les systèmes d'alerte enemis redonnant l'avantage l'initiative, non par ce que je doute de la précision des solutions de tir à ces portées. Je doute, je ne dis pas que ça n'est pas possible. Une portée alléguée de 150 kms ?
Deux millions l'unité, ouch !
Réponse de le 23/11/2019 à 5:09 :
@lampi.
Avec le voisin du nord dans le genre agite, ce missile est tres adapte a une incursion par les airs deja maintes fois remarque de par le passe. Les cartes vont etre rebattue.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :