Rafale à l'export : le pari gagné de Jean-Yves Le Drian

Entre 2014 et 2019, Jean-Yves Le Drian prévoyait de ne livrer que 26 Rafale à l'armée de l'air française pour dégager des marges de manœuvre budgétaire pour financer d'autres programmes prioritaires. Avec le contrat signé vendredi en Inde, le pari du ministre est aujourd'hui définitivement gagné.
Michel Cabirol
La vente du Rafale à l'export était surtout le pari fou de Jean-Yves Le Drian dans la construction de la loi de programmation militaire 2014-2019 (LPM)
La vente du Rafale à l'export était surtout le pari fou de Jean-Yves Le Drian dans la construction de la loi de programmation militaire 2014-2019 (LPM) (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)

L'Égypte, le Qatar et maintenant l'Inde. En moins de cinq ans, François Hollande et son ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ont réussi là où jusqu'ici tous les présidents et gouvernements précédents ont échoué plus ou moins piteusement : vendre le Rafale à l'export. Soit à ce jour 84 avions de combat tricolores (24 pour Le Caire, 24 pour Doha et 36 pour New Delhi).

La vente du Rafale à l'export était surtout le pari fou de Jean-Yves Le Drian dans la construction de la loi de programmation militaire 2014-2019 (LPM). Il était très clairement indiqué que l'exportation de l'avion de combat français devait prendre le relais de la commande française. Un pari pas aussi insensé que cela car un contrat n'était pas inaccessible, contrairement à ce que pensaient certains observateurs. Mais la question était de savoir quand le ou les contrat(s) serai(en)t signé(s) pour libérer des marges de manœuvre pour le budget de la défense.

"La LPM repose sur certains paris. Ce qui veut dire que nous allons être extrêmement vigilants. Cette LPM est exigeante mais équilibrée à condition que tous les crédits affectés à cette programmation soient exécutés. Si une brique est absente, à ce moment-là, c'est l'ensemble de l'édifice qui tombe", avait expliqué en novembre 2013 Jean-Yves Le Drian à La Tribune.

Le pari fou de la LPM : 26 Rafale France livrés entre 2014 et 2019

Avec le contrat signé vendredi en Inde, le pari du ministre est aujourd'hui définitivement gagné. Les succès du Rafale à l'export ont permis "de lever l'hypothèque principale qui pesait sur la LPM - nous devions prendre 26 Rafale dans le cadre de cette loi et en exporter au moins 40. Cet objectif est pratiquement atteint et le sera à coup sûr si nous formalisons le contrat indien dans des délais raisonnables", avait estimé en octobre 2015 le Délégué général pour l'armement, Laurent Collet-Billon.

Entre 2014 et 2019, le ministre prévoyait de ne livrer que 26 Rafale à l'armée de l'air française pour dégager des marges de manœuvre budgétaire pour financer d'autres programmes prioritaires. Sachant que la chaîne Rafale doit livrer un minimum 11 appareils par an pour tenir la route.

"Le contrat stipule la livraison annuelle de onze Rafale, avait expliqué en 2012 Laurent Collet-Billon. C'est la cadence minimale fixée au regard de la continuité industrielle et de la capacité des fournisseurs de Dassault à produire les équipements nécessaires".

Six Rafale France encore à livrer

Depuis 2014, Dassault Aviation a livré à fin juin 2016 à l'armée de l'air française 20 Rafale (onze en 2014, cinq en 2015 et quatre en 2016), compte tenu du prélèvement sur la chaîne de production de six avions biplaces initialement promis à l'armée de l'air française au profit de l'Égypte. L'une des exigences du Caire était de disposer très rapidement du Rafale, et ce dès 2015 (trois avions livrés en 2015 et trois autres en 2016). Ainsi, les six derniers Rafale seront livrés à l'armée de l'air française en 2016 (2 appareils), en 2017 (un) et en 2018 (trois). Ce qui lui permettra de constituer le deuxième escadron nucléaire de Rafale biplace à l'été 2018, conformément à la programmation de l'état-major des armées.

Bref, le projet de la LPM faisait un sacré pari en inscrivant la livraison de seulement 26 Rafale sur la période de six ans au lieu de 66 appareils. Car le pari de l'export avait déjà été tenté par la précédente majorité pour les mêmes raisons. Avec l'échec que l'on sait. D'ailleurs, si les prévisions d'exportation du Rafale n'étaient pas au rendez-vous, le ministère avait prévu fin 2015 de les réactualiser.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 25/09/2016 à 14:44
Signaler
La porte est ouverte...d' autres pays vont s' engouffrer , la pression Us en est amoindrie , tous ceci n' est qu'un début les tensions mondiales sont à leur sommets bref le carnet de commandes est au haut de la page.....merci,merci Mr Le Drian pour t...

à écrit le 25/09/2016 à 13:00
Signaler
Pour mémoire, c'est Juppé et sarkozy qui ont signés le contrat Rafale dés Janvier 2012. Le drian ne récolte que les altermoiements des Indiens. 126 au départ, 36 à l'arrivée.. Tu parles d'une réussite ! Idem pour le navire destiné aux russes qui va...

le 25/09/2016 à 19:28
Signaler
Vous réécrivez l'histoire car rien n' a été signé en 2012 un peu de vérité: La compétition Medium Multi-Role Combat Aircraft (MMRCA), plus connue sous le nom MRCA, est un appel d'offres lancé en 2001 par le ministère de la Défense indien et destiné ...

le 26/09/2016 à 17:56
Signaler
Pour Chris,qui n'a pas vraiment l'air de savoir ce qu'est un contrat : un contrat, quand il est signé, engage les 2 parties. En 2012, il n'y a jamais eu de contrats signés, car sinon les RAFALE auraient été livrés. En plus, l'Inde, en 2012, voulait...

à écrit le 24/09/2016 à 20:41
Signaler
@bison. Juste pour rétablir quand même les choses : le "confetti" a quand même, et de loin, un PIB très supérieur à l'Inde... Avec 20 fois moins d'habitants... Pas mal🐔pour un confetti !!!

le 25/09/2016 à 9:52
Signaler
Juger la force d'un pays a son PIB en 2016 ... On peut juger aussi un pays sur son taux d'endettement , son nombre d'aéroport , son réseau ferroviaire , son nombre de médecin par habitant ... Nous sommes 6 eme puissance mondiale , pays développé et ...

à écrit le 24/09/2016 à 19:39
Signaler
@BONSOIR ; COCORIC COCORICO Mais dites moi camarade LEDRIAN le projet n'était pas la vente de 130 rafales à l'état INDIEN avec vingt avions vendus nous sommes loin du compte... Curieusement rien sur les conditions de vente imposées par l'IND...

le 25/09/2016 à 10:03
Signaler
Mais qui donc a remis une pièce dans la machine booboo? - C'était 126 dont 18 assemblés en France avec des problèmes certains pour ceux assemblés par HAL. Et Dassault qui ne voulait pas garantir l'avion en bout de chaine. Maintenant c'est 36 assem...

à écrit le 24/09/2016 à 19:38
Signaler
La droite en a rêvé, la gauche l'a fait.

le 24/09/2016 à 23:08
Signaler
Non sans humour. On pourrait en dire de même de bon nombre de réforme. CICE lié à une hausse de la TVA. TVA social? loi travail? financement des retraites négocié par les partenaires sociaux qui va bien au-delà de ce qu'aucun gouvernement aurait es...

à écrit le 24/09/2016 à 18:47
Signaler
En meme temps, en achetant seulement 36 avions soit deux escadrons, l'inde montre au contraire de tout ce qui est affirmé en france que cet avion est hyper spécialisé. La nécessaire maintenance des aéronefs aboutit à seulement 75 % d'avions disponib...

le 25/09/2016 à 9:40
Signaler
Votre commentaire nous montre que connaissez strictement rien à l'avaition et encore aux capacité du rafale sauf si vous êtes un troll pour amuser la galerie. "Pas question de défense air/air donc et utilisation en stand off weapon c'est à dire q...

à écrit le 24/09/2016 à 10:58
Signaler
Pour ma part j'y vois la réussite d'une méthode à retenir .Tous les intervenants ( industriels , ministres, administrations etc..) ont parlé d'une seule voix derrière le ministre . Je pense ici à ce marché avec un pays du golf qui ne pouvait pas no...

à écrit le 24/09/2016 à 10:34
Signaler
Le succès de l'équipe de France sous la houlette de Monsieur Le Drian est éclatant ! Quel contraste avec les piteuses prestations de ses prédécesseurs politiciens (Alliot-Marie, Hervé Morin). Les commentaires négatifs de certains internautes sont i...

à écrit le 24/09/2016 à 5:58
Signaler
Très bonne article sur JYle Drian et sur la victoire de Dassault : effectivement on aurait préféré le mega contrat à 126 avions Rafale qui aurait été gigantesque et merifique. Mais ce contrat à 7.87 milliards est un très bon point de départ pour Dass...

à écrit le 23/09/2016 à 23:21
Signaler
Bravo monsieur Le Drian bravo au président Hollande ! la droite n'avait jamais réussi à vendre un seul avion , ils ne faisaient que gesticuler , Hollande communique mal mais il agit : 84 rafale vendus, et 14 milliard d'argent récupéré sur les fraude...

le 24/09/2016 à 9:34
Signaler
@walter99: pas de conclusions hâtives, merci. Le Rafale est un projet qui date des années 80 et plusieurs gouvernements ont donc dû géré le financement de la survie de Dassault, parce qu'en effet, aucun avion ne se vendait. Bravo à Le Drian d'avoir f...

à écrit le 23/09/2016 à 16:37
Signaler
On y a voir le contenue de ces contracts en 2017, vers un enquete parlementaire,certainement lié au corruption, comme l'affaire Karachi.

le 23/09/2016 à 23:51
Signaler
Allez encore un commentaire digne d'un anti patriotes et anti rafale.

le 24/09/2016 à 9:55
Signaler
Non, pas de tout. Je suis contribuable en France (un des 47% seulement, l'autre 53% feront acune contribution au bien être d'economie du pais. Ce sont toujours les profiteurs d'argent des autres qui parlent de solidarité) et n'aime pas de tout que le...

à écrit le 23/09/2016 à 16:12
Signaler
Je ne pense pas qu'il y a lieu de pavoiser, combien de contrats signés et non suivis d'effet. Avec quoi l'Inde va payer en feuilles de thé ou en grains de riz. De plus à quelle réduction as t on été obligés de consentir. C'est un coup plus politiq...

le 23/09/2016 à 19:48
Signaler
ils ont de l'argent, ils ont tellement peur de la chine et du pakistan, ils vont payer, ils ne font que ca en tant que premier importateur d'armes. par contre si une guerre se déclenche, les bibilles en syrie,iraq,mali,libye ne sont rien à côté de l...

le 23/09/2016 à 21:35
Signaler
Le Rafale ( même si t es pas d'accord ) est français et rapportera en heures travail certainement plus que nombre d'Airbus vendu et fabriqués a travers le monde entier .., L'Inde c'est 1 milliard de personne a côté l'Europe est un nain , et tu te de...

à écrit le 23/09/2016 à 16:10
Signaler
"Merci pour toutes les exportations". Jean-Yves Le Drian est "le meilleur ministre de la Défense qu'on ait jamais eu" .......Serge Dassault en janvier 2016 ... ça a du lui arracher le cœur de dire ça LOL Et sans transfert de technologie c'est encor...

à écrit le 23/09/2016 à 14:28
Signaler
Un super ministre ,voilà c est que Le Drian ,j espère que Juppé sera le prochain président et qu il gardera Le Drian à son poste comme Obama a fait en gardant le ministre de La Défense de Bush en 2008 pour vraiment changer les mentalités .

le 23/09/2016 à 15:47
Signaler
N'oublions pas d'aller voter à la primaire de la droite et je souhaite comme vous que Juppé soit capable de prendre cette décision.

le 23/09/2016 à 18:27
Signaler
Non ce brave Juppé à l'identité heureuse , est malheureusement un politique à l'ancienne. Il risque de nommer pas moins que Sarkosy comme ministre des armées pour vendre des Rafales.

à écrit le 23/09/2016 à 14:15
Signaler
Ce n'est pas Sarkozy ni Chirac qui allaient secouer Dassault afin qu'il lâche les manettes de son entreprise, on s'en doute, et certainement qu'au final c'est grâce aux juges qui ont commencé à inquiéter ce vieux monsieur tout compromis qui a permis ...

à écrit le 23/09/2016 à 13:05
Signaler
Article particulièrement cocorico boys socialiste ....! en période électorale ....ca fait 15 ans que Dassault négocie la vente de ses Rafales ....et comme par hasard, le superman à l'export ...est M. Le Drian ... ..est-ce de la récup. politicienne...

le 23/09/2016 à 14:37
Signaler
Après tout on l'avait vendu au Brésil et à la Suisse avec pertes et fracas Le problème c'est que personne n'a signé le chèque.... Force est de constater que certains ont réussi.... Embêtant où pas les faits sont là.

le 23/09/2016 à 15:45
Signaler
Je connais un très petit président qui l'avait vendu avec force tartarinades à un pays qui n'en avait pas besoin (quelle clairvoyance!) à savoir le Brésil qui n'a d'ailleurs même pas confirmé l'achat du Gripen et qui aurait pu le vendre à un autre pa...

le 23/09/2016 à 16:18
Signaler
Pour info les négociations exclusives avec l'Inde n'ont débuté qu'en 2012 ...oups Le dogmatisme et la réalité économique ne font pas toujours bon ménage. Appréciez, comme Serge Dassault, ce socialo gaucho bobo notoire, en janvier 2016 (avant la pé...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.