Si, si John Wayne est l'un des "philosophes préférés" de Tom Enders, patron d'Airbus (1/2)

 |   |  545  mots
Tom Enders motive ses salariés en citant John Wayne
Tom Enders motive ses salariés en citant John Wayne (Crédits : DR)
Pour motiver les 136.000 salariés d'Airbus, Tom Enders a mis en exergue une citation de John Wayne : "Demain est la chose la plus importante dans la vie. Il commence à minuit, tout neuf. Il est parfait à ce moment-là, puis il s'en remet à nous, en espérant que l'on a appris quelque leçon de la veille".

Incroyable Tom Enders, dont on connait pourtant sa faculté à surprendre. Aussi, quand il cite dans ses vœux aux 136.000 salariés du groupe aéronautique adressés le 10 janvier, l'un de ses "philosophes préférés", qui n'est autre que... John Wayne, le célèbre acteur américain à la fois cavaleur et très conservateur, la surprise est de taille même si on connait le tropisme américain du président exécutif. Peut-être Tom Enders a-t-il aussi puisé son inspiration dans la filmographie de John Wayne pour "flinguer" en fin d'année dernière son numéro deux Fabrice Brégier aujourd'hui en partance...

"A la fin de l'année dernière, nous avons également annoncé des changements au niveau de la direction. Fabrice (Brégier, ndlr) quittera l'entreprise dans quelques semaines, et mon départ aura lieu à la fin de mon mandat actuel, au mois d'avril de l'année prochaine, a expliqué Tom Enders. Je partage le respect qu'inspire à juste titre Fabrice à toutes ses équipes, fondé sur sa grande expertise et son sens solide du business, et pour l'ensemble de ses précieuses contributions à Airbus depuis plus de 20 ans, que cela soit pour les missiles, les hélicoptères ou les avions civils. Je suis sûr que Guillaume (Faury, ndlr) sera un digne successeur au poste de président de Commercial Aircraft".

Tom Enders positive

Les salariés du groupe aéronautique vont surement se sentir obligés de revoir toute la filmographie du "Duke" pour impressionner le grand chef. Y compris les "nanars" du début de sa carrière quand Marion Morrison (son vrai nom) tournait des films de série B. Pourquoi cette citation de John Wayne, qui aurait pu être un philosophe de la nouvelle vague (mais non...) ? Tom Enders finit ses vœux sur une séquence nostalgie avec en "guest star", John Wayne, dont la citation est relativement mal traduite.

"Alors que les mois qui me restent à accomplir à la tête d'Airbus sont comptés, je réalise encore plus, combien j'ai été privilégié de pouvoir travailler pendant tant d'années pour une société aussi extraordinaire". Tant de choses ont été réalisées au cours des cinq, dix, vingt, quarante dernières années (sic), bien au-delà de ce que nous avions imaginé ! Nous souvenir de cela nous permet de mieux nous concentrer sur l'AVENIR. Comme l'aurait dit l'un de mes philosophes préférés (John Wayne) : "Demain est la chose la plus importante dans la vie. Il commence à minuit, tout neuf. Il est parfait à ce moment-là, puis il s'en remet à nous, en espérant que l'on a appris quelque leçon de la veille".

Et Tom Enders, tel "le dernier des géants", de conclure : "Oui, concentrons-nous sur demain pour GAGNER, construisons sur les acquis du passé et les leçons apprises. Soyons positifs et optimistes, sans crainte ni ressentiment. Nous pouvons le faire". C'est ce qu'a toujours fait Airbus, qui a surmonté jusqu'ici toutes les crises que le groupe a affronté depuis sa création en 2000 sur les fonts baptismaux de la coopération franco-allemande. Très clairement une "chevauchée fantastique", qui a permis à Airbus de devenir le rival européen du géant Boeing.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2018 à 22:50 :
Vous parlez souvent de Tom Enders dans la Tribune, mais vous semblez oublier parfois comment il a "dégagé" les Français des postes essentiels et réalisé deux ou trois grosses opérations qui coutent et couteront encore très cher pour le groupe...
a écrit le 30/01/2018 à 22:39 :
John Wayne etait en effet un "role model" tres positif pour les Americains dans les 50s et 60s. J'ai vu une emission ou il declarait que parce que nous sommes etres humains, nous sommes par definition responsable. Une attitude tres importante que des autres devraient prendre en compte, comme ose-je le dire M. Cabirol qui se moque de M. Enders comme un pretendu journaliste de la presse britannique du caniveau. J'ai laisse ca derriere moi outre Manche et je ne veux pas voir ce type d'assassination du charactere ici s'il vous plait.
a écrit le 30/01/2018 à 18:47 :
L'article ne me veut rien dire. Je ne comprends pas l'objectif de l'auteur.
a écrit le 29/01/2018 à 17:22 :
Très bon article, très bien écrit.
Mais il aurait mieux fallu qu'il s'inspire du général Custer : un bon Boeing est un Boeing mort.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :