Danone rachète 25% de Yashili, spécialiste chinois du lait infantile

 |   |  261  mots
Danone se renforce dans les laits infantiles en Chine, quelques mois après avoir pris une participation dans Mengniu, numéro un chinois des produits laitiers frais.
Danone se renforce dans les laits infantiles en Chine, quelques mois après avoir pris une participation dans Mengniu, numéro un chinois des produits laitiers frais. (Crédits : reuters.com)
Le groupe français va rapprocher Yashili de sa filiale en Chine, Dumex, également spécialiste des laits infantiles. Cette branche sort affaiblie d'un scandale sanitaire survenu en début d'année.

Danone veut se renforcer dans les laits infantiles en Chine. Le groupe laitier français a annoncé sa participation à l'augmentation de capital de Yashili à hauteur de 437 millions d'euros pour 25% du capital. L'actionnaire actuel, Mengniu, réduit ainsi sa part à 51% du capital.

Participation minoritaire dans Dumex

Yashili est décrit par Danone comme le principal fabricant chinois de laits infantiles. Il s'agit d'un segment sur lequel le groupe français a axé sa croissance notamment à l'international.

"A travers cette nouvelle alliance, Danone et Mengniu souhaitent contribuer au développement de Yashili et développer une offre large de produits répondant aux meilleurs standards de la catégorie", écrit Danone dans un communiqué.

L'accord signé avec Mengniu prévoit que Yashili prenne une participation minoritaire dans Dumex, l'autre filiale de Danone en Chine également spécialisée dans les laits infantiles.

Ce nouvel accord s'inscrit dans la suite de l'alliance stratégique nouée en 2013 entre Mengniu, Danone et COFCO (entreprise publique leader de l'industrie agroalimentaire en Chine) dans le secteur des produits laitiers frais. Danone était alors entré au capital de Mengniu, leader chinois des produits laitiers frais, à hauteur de 10% de son capital.

Tourner la page du scandale sanitaire

Danone souhaite combiner son savoir-faire dans les produits laitiers frais à l'expertise du marché local chinois de Mengniu. Le groupe veut renforcer son emprise sur le marché chinois des laits infantiles quelques mois après le scandale dit de la fausse alerte sanitaire visant le fournisseur néo-zélandais de lait de Danone. La branche nutrition infantile de Danone avait alors fortement souffert.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2014 à 20:40 :
Une laiterie en Normandie a un marché important avec la Chine, pour le lait en poudre (lyophilisé) car ils savent que la qualité est garantie, se méfiant de ce qui est produit chez eux.
Réponse de le 03/11/2014 à 15:36 :
C'est vrai. D'après mes connaissances le marché laitier le plus important de la Chine en Europe se trouve en Suisse, et pas en Normandie. Mais si n'est que pour du beurre…. :-
a écrit le 01/11/2014 à 14:55 :
J'espère qu'ils ont aussi repris les stock inutilisés de mélamine, ce délicieux additif
chimique si plein d'Azote et si onctueux qui transforme de l'eau en délicieux lait pour enfant
à la sauce chinoise.
Réponse de le 02/11/2014 à 20:38 :
Avec la mélamine, on fait des matières plastiques (les assiettes durables pour piquenique qu'on avait quand j'étais jeune, hélas, fort ancien :-) , étaient en matériau blanc issu de cette molécule (mélamine + formol, me semble, ça polymérise bien)).
Eau pure ?? Sans doute ajouté à du lait dilué, il faut quand même une base "lait".
Certains chez nous croient bien que le lait de soja est un "lait" mais ça n'apporte rien de bien aux bébés.
a écrit le 31/10/2014 à 12:44 :
Pour l'info : la Chine et Singapour ont supplanté le dollar dans leurs paiements réciproques et convertissent leurs monnaies sans recourir à une monnaie intermédiaire. La conversion directe entre le renminbi (nom officiel du yuan) et le dollar de Singapour a débuté sur le marché interbancaire chinois et la bourse de Singapour. Après cela, les "royalties" de Danone resteront toujours en dollar, en euro ?….
Réponse de le 03/11/2014 à 15:38 :
Désolé, des infos du genre on ne les aime pas tellement en France, quand on chagrine nos amis américains c'est comme si c'était fait à nous. Vive le dollar !
a écrit le 31/10/2014 à 12:20 :
Sur le long terme il s'agit d'un partenariat interessant.
a écrit le 31/10/2014 à 11:39 :
Danone tire encore une balle au pied. Selon une analyse parue à La Tribune du 08.10.2014, la croissance chinoise serait tombée sous les 2% !!

( www.latribune.fr/actualites/économie/international/20141008trib63da1f222/en-realite-la-croissance-chinoise-serait-tombee-sous-les-2.html )

Donc les choses ne marchent pas bien pour l'économie chinoise. Et pourtant c'est dans une économie en déclin que le groupe français va investir !!! pire, en achetant justement la filiale problématique de cette branche ! chronique d'une faillite annoncée ?
Réponse de le 31/10/2014 à 12:32 :
Très bonne analyse, très lucide.
a écrit le 31/10/2014 à 10:13 :
Actionnaire étranger minoritaire : est-ce, en chine, un investissement sécurisé ?? Un investissement majoritaire dans une petite filiale n'est-il pas plus sur que des parts minoritaires sur 2 énormes filiales ??
Réponse de le 31/10/2014 à 11:13 :
En plus, la preuve du grand talent français pour faire des affaires à l'étranger, Danone vient d'acheter la branche de Ayshili souillée par un scandale récent en Chine ! selon les articles "en scie" de La Tribune, l'économie chinoise "ne va pas aussi bien qu'on le croit". Alors pourquoi venir vanter une telle participation de Danone dans un tel marché "à risques" ? du flou, rien que du flou.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :