Bio : Danone investit dans un marché en plein boom

 |   |  954  mots
Approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, l'opération n'est toutefois pas encore conclue: elle doit encore recevoir le feu vert des actionnaires de WhiteWave Foods et des autorités de la concurrence.
Approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, l'opération n'est toutefois pas encore conclue: elle doit encore recevoir le feu vert des actionnaires de WhiteWave Foods et des autorités de la concurrence. (Crédits : JOHN SCHULTS)
Le groupe agro-alimentaire a annoncé jeudi son offre de rachat de The WhiteWave Foods, spécialiste américain de produits laitiers bio et d'origine végétale. Il espère ainsi se positionner d'un marché en pleine croissance, celui du bio, porté par l'Occident et notamment les Etats-Unis.

12,5 milliards de dollars - soit 11,27 milliards d'euros - en numéraire et financés entièrement par de la dette. Danone mise gros dans l'opération annoncée jeudi 7 juillet, à savoir le rachat de la société américaine The WhiteWave Foods, pourtant quasiment inconnue en France. Le géant de l'agroalimentaire, très actif en ce moment (il vient de croquer 40% de Michel & Augustin, distribué dans tous les Starbucks) prévoit de boucler l'acquisition avant la fin de l'année. Pour acquérir ce spécialiste de produits laitiers bio et d'origine végétale, Danone propose 56,25 dollars par action, avec une prime d'environ 24% par rapport à la moyenne des prix de clôture sur les 30 dernières séances boursières.

Si le pari est aussi audacieux, c'est que les objectifs mis en avant par Danone dans le communiqué de presse annonçant la conclusion d'un accord en vue de la transaction sont également ambitieux et prometteurs. Il s'agit de détenir une position de leader mondial du bio et des produits laitiers frais, ainsi que des positions de premier plan sur le marché des alternatives végétales au lait et au yaourt: "nouvelles tendances de consommation" auxquelles le géant veut "mieux répondre". Danone veut aussi doubler sa taille aux États-Unis, voire renforcer sa "résilience" en intensifiant sa "présence en Amérique du Nord".

Les Etats-Unis, premier marché alimentaire bio

Le choix de The WhiteWave Foods semble lié au constat que chacun de ces deux objectifs peut servir l'autre. Selon l'une des rares compilations des données du marché bio disponibles en France, réalisée en 2014 par l'Agence Bio - groupement d'intérêt public français avec la mission d'informer et agir pour le développement de l'agriculture biologique -, en 2013 les Etats-Unis constituaient en effet le premier marché mondial de produits laitiers bio. Les ventes, évaluées à 4,9 milliards de dollars, y étaient par ailleurs en pleine croissance, puisqu'elles avaient augmenté de 26% par rapport à 2010, comme d'ailleurs la part des laitages dans le marché bio national, qui -en volume- était passée de 1,9% en 2006 à 4,4 % en sept ans.

D'une manière plus générale, la même année, les Etats-Unis, avec 32,3 milliards de ventes, arrivaient aussi en tête du classement des marchés alimentaires bio, en représentant 41 % du total mondial. En interne, le bio y revendiquait une part de marché d'un peu plus de 4 % et une progression de 11 % par rapport à 2012. En 2014, 81% des ménages américains avec au moins un enfant déclaraient avoir acheté au moins occasionnellement des produits bio : huit points de plus qu'en 2009, selon une enquête réalisée par l'Organic Trade Association. Et l'introduction de produits bio dans la restauration commerciale et collective ne cessait de se développer. Quant aux alternatives végétales aux produits laitiers, selon une étude réalisée l'année dernière par Packaged Facts, leur part sur le marché des laitages bio serait passé de 14% à 20% entre 2010 et 2014. Les ventes de lait d'amande auraient même crû de 40% en valeur entre 2013 et 2014.

C'est donc dans le sillon de cette tendance que s'inscrit l'ascension de la cible de Danone dont les ventes, depuis son introduction en Bourse en 2012, "ont connu un taux de croissance annuel moyen de 19%", et dont le "résultat d'exploitation a doublé sur la même période", souligne le groupe dans son communiqué. Au terme du premier trimestre 2016, la société américaine affichait d'ailleurs une augmentation de 14% de ses ventes par rapport aux premiers trois mois de 2015.

Une marché mondial et une production croissants

Mais l'intérêt de Danone pour The WhiteWave Foods se justifie d'autant plus que la croissance du marché alimentaire bio dépasse le contexte américain, et que depuis 2009, le commerce international depuis et vers les Etats-Unis est facilité par un ensemble d'accords d'équivalence sur les produits bio conclus au fur et à mesure avec le Canada, l'Union européenne et le Japon. De la valeur de quelque 70,1 milliards de dollars en 2012, le marché mondial a plus que quadruplé en 13 ans, rapporte l'étude citée de l'Agence Bio.

Pour répondre à la demande, la surface mondiale cultivée selon le mode biologique a pour sa part été multipliée par 2,4 entre 2000 et 2012, atteignant plus de 37,7 millions d'hectares. Aux Etats-Unis, le nombre de vaches laitières bio a quasiment été multiplié par 7 en 11 ans, représentant 2,8 % des vaches laitières du pays en 2011, contre moins de 1 % en 2005, alors que les surfaces mondiales cultivées en oléagineux bio ont augmenté de 4,2% entre 2011 et 2012. 43% était constitué de soja, utilisé entre autres pour la production de laitages végétaux, et particulièrement développé (un cinquième des surfaces au niveau mondial en 2011) aux Etats-Unis où néanmoins 110 millions de dollars de soja bio supplémentaires devaient être importés en 2013.

Les Bourses positives

C'est donc en raison du plein boom de ce marché que Danone affirme s'attendre à un impact positif "solide" de l'acquisition sur son bénéfice net par action, et ce dès la première année, en anticipant d'ailleurs des synergies de l'ordre de 300 millions de dollars par an d'ici 2020. Un optimisme conforté par l'accueil positif réservé par les Bourses à l'annonce de l'opération. Ainsi, à l'ouverture de Wall Street, Whitewave Foods, bondissait de 18,97%, à 56,43 dollars, dépassant le prix proposé par Danone. Le groupe alimentaire, lui, gagnait 3,05%, à 65,24 euros, à la Bourse de Paris à 16h08 heure française pour finir en clôture à 64,50 euros.

Approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, l'opération n'est toutefois pas encore conclue: elle doit encore recevoir le feu vert des actionnaires de WhiteWave Foods et des autorités de la concurrence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :