VIDEO. A HEC, le patron de Danone prêche une nouvelle fois la "justice sociale"

 |   |  605  mots
Entré chez Danone en 1997, Emmanuel Faber s'est toujours montré fidèle à la volonté de tenter de concilier richesse économique et développement humain affichée par le groupe depuis un célèbre discours de son fondateur en 1972.
Emmanuel Faber a raconté aux jeunes diplômes de l'école de commerce HEC l'impact qu'avait eu son frère, atteint de schizophrénie, sur sa vie et sa volonté de promouvoir une économie différente.

Emmanuel Faber a livré un discours détonnant lors de la remise de diplômes d'HEC. Face aux étudiants de la prestigieuse école de commerce, le patron de Danone a livré le 10 juin un discours porté sur la "justice sociale".  Après un témoignage jugé "poignant" par de nombreux observateurs au cours duquel il a raconté l'histoire de son frère atteint de schizophrénie, Emmanuel Faber a raconté les leçons qu'il avait tiré de cette expérience de la vie :

"J'ai découvert que l'on pouvait vivre avec très peu de choses et être heureux. je suis allé dans des bidonvilles. [...] Je suis allé à la jungle de Calais. Et tout ça a nourri un chose: c'est que désormais, après toutes ces décennies de croissance, l'enjeu de la globalisation, c'est la justice sociale. Sans justice sociale, il n'y aura plus d'économie."

Citant les initiatives américaine, émirati et même européenne visant à empêcher l'entrée de migrants sur leur territoire, Emmanuel Faber ajoute que "rien n'arrêtera ceux qui ont besoin de partager avec nous. Il n'y aura pas non plus de justice climatique sans justice sociale, ça ne tient pas".

Le dirigeant du géant agroalimentaire poursuit ensuite son discours en anglais, mettant en garde les jeunes diplômés contre des biais futurs :

Un habitué de ce type de discours

Très partagées sur les réseaux sociaux depuis la mise en ligne de la vidéo le 24 juin dernier, de telles déclarations peuvent surprendre de la part d'un dirigeant qui a touché 2,24 millions d'euros de rémunération en 2016.

Pour autant, il faut savoir que l'homme est un habitué de ce type de discours. Il reste ainsi sur ses convictions alors qu'il a occupé des postes dans des groupes à la mentalité pour le moins éloignées de cette "justice sociale". Emmanuel Faber a ainsi passé huit ans entre 2002 et 2010 à conseiller le transporteur aérien low-cost Ryanair en tant que membre du conseil d'administration, rappelait Capital dans un article consacré au dirigeant lors de sa nomination à la tête de Danone en 2015. L'hebdomadaire soulignait néanmoins le "rapport coupable à l'argent" que l'homme entretient, évoquant des habitudes de vie simple et le reversement de "la totalité de ses primes et bonus à des associations caritatives".

     | Lire Les conseils décapants du patron de Ryanair pour sauver Air France

Entré chez Danone en 1997, Emmanuel Faber s'est toujours montré fidèle à la volonté de tenter de concilier richesse économique et développement humain affichée par le groupe depuis un célèbre discours de son fondateur en 1972. Chrétien pratiquant, il milite pour un fonctionnement de l'économie délivré de la seule logique financière et fait régulièrement des interventions dans ce sens.

Plus récemment, il s'est surtout fait connaître pour avoir refusé de répondre aux questions de la journaliste Elise Lucet lors d'un reportage de l'émission Cash Investigation sur les pratiques d'une filiale de Danone en Indonésie, accusée de pratiques commerciales mettant en danger la santé des enfants.

>> Lire notre portrait Emmanuel Faber, le fidèle de Danone, qui devra assumer l'héritage Riboud

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2016 à 18:17 :
@ CD, pas seulement. Il n'est pas parfait, mais il essaie de faire un peu mieux.
a écrit le 29/06/2016 à 17:54 :
Pourrait-on connaître le montant de ses rémunérations annuelles et le pourcentage que ce monsieur consacre aux "bonnes œuvres"?
a écrit le 29/06/2016 à 14:05 :
faites ce que je dis, pas ce que je fait

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :