Michel et Augustin : Danone prêt à racheter 40% du capital

 |   |  231  mots
Connue surtout pour ses laitages et ses biscuits, la société fondée en 2004 a changé de dimension au début de l'année en signant avec la chaîne de cafés haut de gamme Starbucks aux Etats-Unis.
Connue surtout pour ses laitages et ses biscuits, la société fondée en 2004 a changé de dimension au début de l'année en signant avec la chaîne de cafés haut de gamme Starbucks aux Etats-Unis. (Crédits : DR)
Le groupe agroalimentaire et la PME française spécialisée dans les cookies et yaourts à boire sont entrés en négociations exclusives.

Michel et Augustin attire les grands groupes. Après avoir goûté au rêve américain avec Starbucks, le petit fabricant de gourmandises est entré en négociations exclusives avec le groupe Danone, qui désire en acquérir 40% du capital.

"Danone et les actionnaires de Michel et Augustin sont entrés en négociations exclusives en vue de l'acquisition par Danone d'une participation minoritaire au capital de la société Michel et Augustin, aux côtés d'Artémis (holding de la famille Pinault, ndlr) et de ses fondateurs", selon un communiqué du géant agroalimentaire.

Montée progressive au capital

Danone, qui anticipe une "montée progressive au capital de Michel et Augustin", vise une participation de 40% dans la PME spécialisée dans les cookies, yaourts à boire, crèmes glacées, a indiqué à l'AFP une porte-parole du groupe.

L'opération "permettrait à Michel et Augustin de bénéficier d'un appui important pour accélérer son développement international - en particulier aux Etats-Unis - tout en préservant son originalité", souligne Danone.

Connue surtout pour ses laitages et ses biscuits, la société fondée en 2004 a changé de dimension au début de l'année en signant un partenariat avec la chaîne de cafés haut de gamme Starbucks aux Etats-Unis. Elle a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 40 millions d'euros en 2015.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2016 à 12:58 :
Entre eux et moi c'est fini !!
a écrit le 29/06/2016 à 11:44 :
J'espère qu'ils vont refuser l'offre!!!
a écrit le 29/06/2016 à 11:22 :
Regrettable de se vendre aussi tôt à un industriel qui va ajouter une liste longue comme le bras d'additifs dans les produits. L’appât du gain semble au final plus fort que tout.
a écrit le 29/06/2016 à 9:26 :
Dommage c'était une bonne entreprise, mais bon il semble difficile de résister au chant des sirènes.
a écrit le 29/06/2016 à 0:14 :
Pitiè ! leurs biscuits salés et sucrés sont tellement bons qu'on ne veut surtout pas que DANONE viennent tout casser dans la baraque et introduire ses recettes de laboratoire et ses produits chimiques dans l'entreprise !
a écrit le 28/06/2016 à 22:15 :
bon il faudra arrêter d acheter leur produit! si ça devient une multinationale ça n'a plus d'interêt!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :