Fusion LVMH-Tiffany : "Le Drian a pris la bonne décision", juge Bruno Le Maire

 |  | 260 mots
M. Le Drian a pris la décision qui lui paraissait la bonne, il a écrit cette lettre. Ce que je fais, ce que je continuerai à faire, (...) c'est de pousser pour qu'il y ait une taxation des activités digitales, a déclaré le ministre de l'Économie et des Finances sur France 2.
"M. Le Drian a pris la décision qui lui paraissait la bonne, il a écrit cette lettre. Ce que je fais, ce que je continuerai à faire, (...) c'est de pousser pour qu'il y ait une taxation des activités digitales", a déclaré le ministre de l'Économie et des Finances sur France 2. (Crédits : POOL New)
"C'est son rôle de ministre des Affaires étrangères de prendre toutes les mesures qu'il estime nécessaires pour protéger des intérêts français. C'est le rôle du ministre des Affaires étrangères," a déclaré le ministre de l'Économie et des Finances sur France 2.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian était dans son rôle lorsqu'il a averti LVMH des risques liés à l'acquisition de Tiffany aux États-Unis en raison de la menace de sanctions américaines sur le secteur du luxe dans le contexte des négociations sur la taxe numérique, a estimé lundi Bruno Le Maire.

"M. Le Drian a pris la décision qui lui paraissait la bonne, il a écrit cette lettre. Ce que je fais, ce que je continuerai à faire, (...) c'est de pousser pour qu'il y ait une taxation des activités digitales", a déclaré le ministre de l'Économie et des Finances sur France 2.

"C'est son rôle de ministre des Affaires étrangères de prendre toutes les mesures qu'il estime nécessaires pour protéger des intérêts français. C'est le rôle du ministre des Affaires étrangères."

Pour LVMH et Tiffany, le feuilleton judiciaire commence

À la question de savoir si Bernard Arnault avait lui-même sollicité le chef de la diplomatie française pour obtenir cette lettre, comme l'affirme Mediapart, Bruno Le Maire n'a pas souhaité "passer de temps inutile" à commenter l'information.

LVMH a annoncé mercredi dernier l'abandon du projet d'acquisition du joaillier américain, qui a riposté en attaquant le géant français du luxe devant la justice américaine pour le contraindre à finaliser cette opération estimée à 16,2 milliards de dollars (13,8 milliards d'euros). LVMH a également saisi la justice américaine.

Lire aussi : Tiffany attaque LVMH en justice pour non respect des accords du rachat

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2020 à 13:09 :
C#est vrai vous faite sun articles pour dire qu'un membre du gouvernement a couvert un amis du chef de l'état, puis un autre pour nous dire que d'autres ministres trouvent que c'est bien? Vous attendiez quoi exactement? Que le Maire dise que Le Drian a couvert un ami du chef de l'état?
Je ne penses pas de bien de monsieur le Maire, mais là c'était s'attendre de sa part à une imbécilité congénitale il vallait mieux éviter de perdre son temps à lui poser la question.
Il y suffisement de QI pour respirer donc il sait qu'il ne fait pas mettre les parains de LREM en colére.
a écrit le 14/09/2020 à 17:52 :
si lemaire adoube le drian, houla, connaissant la compétence de de lemaire, il faut craindre un fiasco pour LVMH.
a écrit le 14/09/2020 à 16:41 :
Ce qui est surtout lamentable, c'est que les Français n'aient toujours pas compris qu'il ne faut pas aller jouer aux US. Ca finit toujours par un siphonnage en règle
a écrit le 14/09/2020 à 13:26 :
"C'est son rôle de ministre des Affaires étrangères de prendre toutes les mesures qu'il estime nécessaires pour protéger des intérêts français."

Heu... faudrait pas en faire des caisses non plus hein vu que vu les bénéfices de LVMH il est surtout dramatique qu'avec son armée de conseillers financiers aucun d'entre eux n'ai vu arriver ce danger, LVMH pourrait rapidement faire de très grosses économies en se débarrassant de ces boulets !

Mais bon au moins la catastrophe MONSANTO rachetée par BAYER en Allemagne n'aura pas été répétée par la France et vu l'état actuel intellectuel de nos dirigeants c'est déjà énorme.
Réponse de le 15/09/2020 à 2:46 :
Bayer et son gaucho ? Qui se ressemble, s’assemble !
Pb de riches tout ça !
Depuis Alcatel ATT, pas de quoi pavoiser en effet !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :