Espionnage : Renault veut des preuves avant le 10 février

 |   |  246  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le constructeur espère que l'enquête de la DCRI aura suffisamment avancé avant l'annonce des résultats financiers 2010.

Renault en a marre. Le constructeur est exaspéré du scepticisme croissant autour de l'affaire d'espionnage dont il se dit la victime. Au siège du groupe, on sait que "l'enquête de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) prendra des mois". Mais, officieusement, Renault "espère que la DCRI trouvera des éléments de preuves suffisantes" de la culpabilité des trois cadres incriminés "avant le 10 février".

Pourquoi cette hâte ? Parce que c'est ce jour-là que l'ex-Régie annonce ses résultats financiers 2010 et ses nouveaux objectifs pour les années qui viennent. Carlos Ghosn, PDG du groupe, doit en effet dévoiler son futur plan pluriannuel. La firme pourrait alors profiter de cette journée très médiatique pour se défendre, voire contre-attaquer, même si elle ne peut pas communiquer officiellement sur l'enquête en cours. Elle compte en fait sur des... indiscrétions de la DCRI, qui abonderaient dans son sens.

La DCRI, qui a commencé son enquête le 13 janvier dernier, doit selon Renault "transformer les éléments d'information recueillis en éléments de preuve". Renault est déstabilisé par cette affaire d'espionnage concernant essentiellement la voiture électrique. Un programme phare du constructeur et de son allié Nissan. Le japonais vient de lancer sa première voiture "zéro émission" (la Leaf) et Renault doit commercialiser à la mi-2011 ses Kangoo et Fluence électriques. Plus de 4 milliards d'euros ont été investis par l'alliance dans ce projet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2011 à 0:12 :
Renault gesticule mais n'a rien à proposer. Nissan n'a toujours pas de véhicule électrique disponible et c'est Mitsubischi qui m'a contacté pour un essai de la MIEV.
Réponse de le 24/01/2011 à 10:48 :
C'est juste, ni renault ni Nissan ne propsent de voiture électrique. C'est donc d'un retard dont doit parler Renault. Retard aussi pour les berlines hybrides, alors que Toyota, Honda, VW, Audi, Porsche, Bmw, Mercedes en vendent dejà à leurs catalogues ... et d'autre encore ... Renault c'est le plein de blabla et le vide dans les gammes .. sauf l'abondance de déficits c'est pour les voitures sans valeur ajoutée, Lada, Dacia ... Avantime, Vel Satis ... et la formule 1 Briatore
Réponse de le 25/01/2011 à 6:18 :
J'en ai marre de voir toute cette bande de nul cracher sur mon entreprise et surement sur une des plus belles réussites en terme de marque en France. Quelques chiffres bande d'abrutis:
Renault + Nissan + Lada = 4ème constructeur mondial en vente.
La MIEV est produite à 100 exemplaires par moi en Slovaquie.
C'est aussi le fameuse ION et la C0 (au passage on fait un foin quand on fabrique des Renault en Slovenie mais rien quand Mme Lagarde se balade dans une voiture électrique fabriquée en Slovaquie)
Les Renaults seront produites comme des voitures dans une vraie usine, Flins en autre. Cadence : grande série soit au minimum 50 par jour.

C'est normal que les autres nous envient. Il vaut mieux faire envie que pitié mais la France n'aime pas la réussite. Continuons à nous plaindre c'est plus confortable.
A bon entendeur.
Réponse de le 25/01/2011 à 8:36 :
Non monsieur, la MIEV est produite au Japon et je dois attendre 40 jours pour prendre livraison de cette voiture que j'ai commandée et qui vient en bateau. Pour ce qui est de Peugeot et Renault, ils ne vendent leur voiture que partiellement puisque les batteries sont en location pour environ 500 euros par mois, ce qui n'est pas intéressant. Les batteries sont garanties 5 ans par Mitsubishi et tiennent en général 15 ans. Encore une arnaque donc des constructeurs français avec une location coûteuse en définitive. Les financiers sont à la barre en France et ne pensent qu'à traire les citoyens !
Réponse de le 25/01/2011 à 15:21 :
Navré pour l'erreur sur MIEV, vous avez raison.
Par contre, je vous invite à comparer la MIEV avec la fluence (berline 4 portes avec coffre) et la location de batterie à 79 euros TTC par mois et pas 500 !
Allez sur le site de renault ze et vous jugerez par vous même.
Maintenant, libre à vous d'encourager les japonnais à vendre en France. Ne venez pas vous plaindre de la disparition de l'industrie automobile en France et des centaines de milliers d'emplois associés. Ne venez pas vous plaindre lorsqu'il faudra faire la révision de votre MIEV...je serai curieux de savoir quel réseau Mitsu a mis en place...
Bien à vous
Réponse de le 25/01/2011 à 18:41 :
Vous avez raison, il s'agit de 79 euros par mois. Par contre, il n'y a aucun véhicule électrique disponible à l'heure actuelle en France. Pour la révision du véhicule, elle se fait tous les 20 000 km et coûte 80 euros !
a écrit le 23/01/2011 à 18:16 :
Le dénommé "brouette et tombereau" serait bien inspiré de se documenter un peu avant de déverser ses insultes.
Par exemple lorsqu'il parle d'enlisement "Zastava-Lada".
Déjà parce que ces 2 entreprises n'ont rien à voir, la première est Serbe et liée à Fiat.
La seconde est bien russe, en voie de redressement, bénéficiaire chaque année sauf sur 2009, de nouveau sur 2010 et pleine de projets partageant la technologie Renault-Nissan.
Réponse de le 23/01/2011 à 18:46 :
Les dirigeants de Renault ne font pas honneur à l'industrie française. Toutes ces casserolles de Renault, laffaire de formule 1 avec Briatore, les voitures sans valeur ajoutée, les affaires d'espionage fantasmatiques, tout celà résulte de la mégalomanie des dirigeants de Renault. Ce sont donc bien les strates supérieures des dirigeants de Renault qu'il faut licencier pour fautes lourdes, pour gestion hasardeuse, pour incompétence et qu'on en finisse avec ces communiquants inutiles.
Réponse de le 24/01/2011 à 8:59 :
Casseroles ne prend qu'un N ... Pour être crédible, respectez l'orthographe, s'il vous plaît !
Réponse de le 24/01/2011 à 10:39 :
Il n'est pas certain que casserole ne prenne qu'un N !!!
a écrit le 23/01/2011 à 18:16 :
Le dénommé "brouette et tombereau" serait bien inspiré de se documenter un peu avant de déverser ses insultes.
Par exemple lorsqu'il parle d'enlisement "Zastava-Lada".
Déjà parce que ces 2 entreprises n'ont rien à voir, la première est Serbe et liée à Fiat.
La seconde est bien russe, en voie de redressement, bénéficiaire chaque année sauf sur 2009, de nouveau sur 2010 et pleine de projets partageant la technologie Renault-Nissan.
a écrit le 23/01/2011 à 11:09 :
renault a été longtemps inspiré par les autres, le site de guyancourt est une plate forme ou sont regroupés les chercheurs de renault et ceux (presque obligatoire) des 1 rang, c'est à dire les premiers fournisseurs, il est donc normal que l'étanchéité soit delicate à gerer, ensuite si l'on lit les conditions d'acahts de renautl on voit que renault devient propriétaire de toutes les inventions inclus dans les produits de ses fournisseurs ??? et meme peut fabriquer à l'étranger en utlisant sans rémunération les inventions des autres, ......
Réponse de le 23/01/2011 à 11:48 :
Il semble devenir de notoriété publique que Renault se livre au pillage de la propriété intellectuelle de ses fournisseurs. On en arrive au fond de l'histoire peut être, Renault a peut être voulu allumer des contre-feux pour cacher "ses misères" ... toutest possible. Le plus grave c'est que Renault bénéficie de crédits d'impôts sur le dos des contribuables, et que font Oseo et les services fiscaux qui valident ces R & D imaginaires de 4 milliards d'euro ? de surcroit pour une groupe dont lesiège social est en hollande .... semble t-il. Pas beau tout cela ?
a écrit le 23/01/2011 à 10:41 :
Pourquoi tant de haine contre Renault!
ils fabriquent maintenant des voitures de qualité équivalente à la concurrence et dont la fiabilité est correcte (les équipementiers sont communs à tous les constructeurs).Tout le monde n'a pas les moyens de rouler en MERCEDES.
Quant à son pari sur le véhicule électrique,il apparait osé mais il constitue l'avenir de l'automobile et cela dérange beaucoup de monde ,pétroliers car plus d'essence ,plus de vidange ,moteurs éléctriques durée de vie 1 000 000 de KM plus beaucoup de travail pour les garagistes,véhicules thermiques devenant invendables.
Les technologies mises en oeuvres ne sont pas archi connues et ne sont pas encore toutes révèlées.L'autonomie et la recharge de ces véhicules va aller s'améliorant ce qui entrainera la mis à l'écart des véhicules thermiques dans un délai de ans.D'ailleurs mercedes ne s'y est point trompé qui s'est associé à RENAULT et WOLKSWAGEN a dévoilé un prototype de GOLF électrique idem mini BMW.
La voiture électrique c'est un phénomène comparable à l'IPHONE ,ceux qui n'y croient pas seront mis hors course.
Réponse de le 23/01/2011 à 11:32 :
Renault n'invente rien dans la voiture électrique. Il n'y a que les incultes de chez Renault pour croire à leurs galéjades et à leurs chimères. C'est pas parce que Carlos crie fort sur les plateaux de télévision "voiture électrique" que Renault a inventé le fil à couper le beurre. Chez Renault ils réinvente l'eau tiède tous les jours ... et ils bavardent beaucoup trop pendant que les allemands créent, concoivent, industrialisent, produisent, vendent ... Heureusement que VW a racheté Bugatti .. pour produire la voiture la plus puissante et la plus rapide du monde ... Bientot il y aura une Limousine 4 places Bugatti, à Molsheim en France, avec plus de 800 CV sous le capot, en version hybride, ...
Réponse de le 23/01/2011 à 16:23 :
En fait ce qui gêne beaucoup de Français avec Renault, c'est son dirigeant Carlos Ghosn, l'homme le plus payé du CAC 40 et qui ces derniers temps se distingue par des erreurs majeures de management et pour couronner le tout de cette rocambolesque et surtout croquignolesque histoire d'espionnage.
a écrit le 23/01/2011 à 9:56 :
Renault trimbale des casseroles trop bruyantes, en plus Renault est absent des marchés émergeants, les produits Renault ont une image BAS DE GAMME , SANS VALEUR AJOUTEE, bref, des carrioles, des brouettes, des tombereaux, des tas de toles sans intérêt qui dévalorisent leurs propriétaires - Si Renault en est à ce point le bazar, il y a un premier repsonsable, c'est son patron Carlos Ghosn. Patrice Pelata s'est aussi lourdement trompé, et ce qu'il faut en conclure, c'est que qu'il faut changer les 3 premiers étages de la pyramide des dirigeants de Renault, Il faut renvoyer tous ces prétentieux incapables dans leur foyers.
Réponse de le 23/01/2011 à 10:28 :
En effet, quand on voir la dernière berline de Renault, on se demande qui peut bien vouloir perdre son temps à espionner!!!!
Réponse de le 23/01/2011 à 18:11 :
Quel intéret pour ce post imbécile ?
a écrit le 23/01/2011 à 8:52 :
4 milliards c'est le prix des investissements pour les usines avec aussi une part largement réutilisable pour les véhicules thermiques. C'est un chiffre publicitaire. La recherche spécifique ne doit pas représenter grand chose car il n'y a pas grand chose de mystérieux dans un véhicule électrique. Par contre la situation de Renault est très mauvaise malgré les volumes élevé. Le véhicule électrique ne se vendra qu'a quelques bobo. Sa seule stratégie semble être de se sauver de la France pour vendre ses "brouettes" bas de gamme au niveau mondial. Ils n'ont plus aucune image. En plus ils virent leur personnel et ensuite demande a l'état de fournir les preuves après avoir annoncé l'existence des comptes a l'étranger alors qu'il est impossible d'avoir ces chiffres sans avoir recours a des pratiques illégales. C'est lamentable.
a écrit le 23/01/2011 à 8:07 :
Doit on comprendre que Renault n'a pas de preuves, mais simplement des suspicions??? Si tel est le cas, pourquoi des methodes aussi radicales et un temps aussi long pour etablir ou fabriquer le preuves???
a écrit le 23/01/2011 à 7:34 :
Il faut dire aussi que c'est pas politiquement correcte de se plaindre comme çà !
a écrit le 22/01/2011 à 18:34 :
Les voitures électriques Renault existent depuis plus de 20 ans. J'utilise un kangoo Elect'Road tous les jours et j'en suis pleinement satisfait.
Il y a un site internet qui vend des voitures électriques françaises d'occasion ainsi que des pièces détachées: http://www.energie-ecologie-economie.com
Cela démontre bien que Renault s'était engagé depuis fort longtemps dans la technologie des voitures décarbonés.
Réponse de le 22/01/2011 à 19:20 :
seulement quelques centaines pour faire le tour d'un arrondissement en ville, et puis voila c'est tout, c'est à dire pas grand chose, c'est même insignifiant. Si Renault a dépensé 4 milliards d'euro soit 26 milliards de francs de Recherche et d"éveloppement pour quelques centaines de batteries et de moteurs électriques, il faut mettre les dirigeants de Renault dans un établissement pour ceux qui sont frappés de démence et les soigner.
a écrit le 22/01/2011 à 14:34 :
Cette situation de crise dans l'industrie française, va déboucher sur deux situations, avec dans tous les cas, une atteinte malencontreuse à son intégrité industrielle > UN fragilisation résiduelle sectorielle > DEUX contre communication actionnariale
a écrit le 22/01/2011 à 13:34 :
Le conseil d'administration devra se réunir d'urgence et congédier Carlos Ghosn lors d'une session extraordinaire. Il faut effectivement cesser de jouer et de prendre au sérieux un délire paranoïaque. Honteux !
Réponse de le 22/01/2011 à 15:09 :
Oui c'est peut être ça qui était recherché par cette lettre anonyme qui a tout déclenché : destabiliser Renault et ses salariés.
Laissons la justice et la DCRI essayer d'éclaircir cette affaire.
Réponse de le 22/01/2011 à 16:12 :
la DCRI devrait s'intéresser un peu aux ABUS DE DROIT de la part des dirigeants de Renault en matière de crédit d'impôts R & D ... ca plus productif pour les caisses et les finances de l'Etat. Personne ne peut croire aux 4 milliards pour quelques batteries et des moteurs électriques basiques de nos jours.
a écrit le 21/01/2011 à 20:59 :
Merci l'Etat et en contrepartie Renault est le constructeur français qui construit le plus à l'étranger. Quant au reste, affirmer se faire espionner, c'est quand même flatteur pour Renault. Je leur conseille d'aller espionner les autres, surtout au niveau du design
a écrit le 21/01/2011 à 19:00 :
Pauvre renault, que d'affaires ... l'affaire de la triche en formule 1, la production de brouettes et tombereaux sans valeur ajoutée, les péripéties et l'enlisement dans Zastava / Lada, bref, rien de reluisant pour sa direction vraimant à la peine, leur gloriole amuse tout le monde ... et voila que Renault veut nous faire croire qu'il ont dépensé 4 milliards d'euro , (cela fait 26 000 000 de francs ) pour copier comment mettre des moteurs électriques basiques et des batteries banales dans quelques milliers de voitures électriques qui sont déjà en retard sur les Japonnais et les Allemands - ouvrons les yeux tous les majeurs VW / AUDI / BMW / MERCEDES vendent déjà à ce jour plusieurs voitures hybrides comme HONDA, TOYOTA etc ... OUI Renault est à la peine et ses comptes financiers sont peu reluisants... rions, rigolons, et laissont les dirigeants de Renaults à leur grande solitudes et à leurs lamentations piteuses.
Réponse de le 21/01/2011 à 19:37 :
4 milliards d'euro cela fait 26 000 000 000 de francs ... c'est impensable pour quelques moteurs électriques et des batteries ... sauf si Renault annonce ce chiffre pour qu'Oseo valide des vrais faux frais de Recherche et développements injustifiables, et sur le dos des contribuables.
Réponse de le 21/01/2011 à 20:13 :
auriez vous aussi, "mr bricolage de brouettes", des intérêts à discréditer le groupe renault ? car avec 2,6 millions de véhicules vendus en 2010, le groupe Renault enregistre un volume record de ses ventes (+14 % par rapport à 2009). Cette performance repose sur une forte croissance hors Europe. Le groupe Renault atteint ainsi son objectif d?augmenter sa part de marché mondiale (3,7 %). Pour 2011, le groupe prévoit de poursuivre sa croissance hors Europe et de défendre ses positions en Europe dans un marché fortement impacté par l?arrêt des aides gouvernementales.
Réponse de le 21/01/2011 à 21:03 :
Renault se charge tout seul de produire des brouettes et de générer ses casseroles bruyantes. Il n'y a que les plus hauts dirigeants de Renault pour déservir à ce point leur propre maison. Ainsi non seulement les plus hauts dirigeants de Renault vendent beaucoup de brouettes inutilement sans valeur ajoutée, le nombre de brouettes vendues ne veut rien dire, c'est d'une énorme stupidité de raisonner en nombre de tombereaux et de brouettes pour générer autant de casserolles. On s'en fou des quantités, c'est de la qualité et de la valeur ajoutée qu'il faut pour les actionnaires... l'Etat premier actionnairedevrait mettre de l'ordre dans le bazar Renault, c'est toutes les fausses élites Renault qu'il faut VIRER manu militari.
Réponse de le 22/01/2011 à 9:49 :
c'est vous l'auteur de la lettre anonyme, vous postulez au remplacement d'un des cadres déchu ou quoi ?
Réponse de le 22/01/2011 à 10:18 :
Les histoires de tricherie Renault en formule 1 avec Briatore c'est qui ? l'enlisement de Renault chez Zastava-Lada c'est qui ? Les budgets astronomiques pour quelques moteurs électriques et quelques batteries SANS RIEN au bout à part des annonces médiatiques vides c'est qui ? Les usines Renault qui n'ont plus de charge de travail en France c'est qui ? ... Il faut bien que l'Etat premier actionnaire de Renault se décide à mettre de l'ordre dans les hautes sphères de la direction ... et ca c'est simple c'est à l'Etat de faire le ménage...
Réponse de le 22/01/2011 à 11:26 :
Quelques batteries ? une capacité de 500 000 est annoncée pour l'Alliance Renaut-Nissan. Dont une nouvelle usine en France à Flins. Les premières Kangoo électriques sortent de l'usine de Maubeuge.

LADA ? 40% du marché russe.

Quant aux usines française qui se vident , je le déplore autant que vous, mais le problème vient de la politique française et européenne d'ouverture des frontières à tout-va.
Réponse de le 22/01/2011 à 11:35 :
@4 milliards d'euros : 4 milliards c'est renault+nissan, et 5 nouvelles usines de batteries dans le monde :
-usa
-uk
-japon
-portugal
-france (flins, avec soit dit en passant des subventions de l'Etat)
comme le montre une rapide recherche sur google.
Réponse de le 22/01/2011 à 12:09 :
4 milliards d'Euro de Recherche et développment, il ne faut pas confondre avec des usines fantômes pour des productions qui ne se venderont pas ---- Les dirigeants des construecteurs allemands n'y croient pas à ces chimères de voitures électriques .... aux USA Tesla se "casse la gueule" en bourse ... ---- Les allemands et les japonnais eux ils vendent déjà des hybrides, avec fortes valeurs ajoutées ... --- Renault c'est les chimères les unes après les autres ... et maintenant il y a les fantasmes de l'espionage .... Renault est la risée des autres constructeurs .... avec cette triste chimère, c'est la France qui est salie par les dirigeants du haut de la pyramide de Renault
Réponse de le 22/01/2011 à 13:07 :
4 milliards=investissement total y compris usines, voir : http://www.renault.com/fr/capeco2/vehicule-electrique/pages/entretien-thierry-koskas.aspx à la fin.
Et pour les usines : http://www.renault.com/fr/capeco2/vehicule-electrique/pages/sites-de-production.aspx


Certains dirigeants allemands disent ne pas y croire, tout simplement car ils n'ont peut être pas la technologie leur permettant de produire à coût compétitif. Le "secret" de Renault n'est peut-être pas tant dans la batterie elle-même que dans son process de fabrication qui permet de la fabriquer moins chère, leur stratégie étant de proposer au client final au même prix qu'un thermique, moyennant la mise en location de la batterie (ce qui en outre permettra au client de bénéficier des nouvelles versions sans avoir à en racheter une). De plus s'ils disaient y croire, ils ne seraient pqs cohérent avec leurs modestes investissements sur le sujet... alors que nissan et renault y travaillent depuis 10 ans avec NEC pour mettre au point des batteries compétitives...

De plus si Daimler a approché Renault, ce n'est peut être pas pour rien...

Que TESLA se casse la gueule, pas étonnant : vous avez vu le prix de leurs modèles ?

Hybride, forte valeur ajoutée ? Voiture vendue à perte par Toyota pendant des années, même pas sur qu'ils aient encore rentabilisé leur investissement.

La France est malade de ne pas savoir prendre de risques.
Franchement, pour une fois qu'un constructeur prend un risque et se lance dans une belle aventure, qui plus est un peu écologique, je ne comprend pas ses esprits Cassandre.

Réponse de le 22/01/2011 à 14:29 :
Messieurs les bien pensants, vous avez entièrement raison, nous ne sommes pas à la hauteur des Allemands qui ne vendent que des véhicules au personnes les plus à l'aise financièrement. Alors arrêtons tous les investissements automobiles en France. Fermons toutes les usines, licencions tous les personnels des industries automobiles qui se défoncent chaque jour pour faire vivre leur passion et maintenir le tissu industriel français. Au final retrouvons nous dans la rue pour manifester contre le chômage.
Réponse de le 22/01/2011 à 15:05 :
Renault ne détient aucun savoir faire de batterie, ni de moteurs électrique d'ailleurs. Renault détient le record de vantardise et de la communication creuse. Les miliards par milliards de R & D c'est plutot pour tirer des crédits d'impots recherche et pour rouler dans la farine nos parlementaires qui n'y comprenne qouique ... la DCRI devrait s'intéresser un peu aux ABUS DE DROIT de la part des dirigeants de Renault en matière de crédit d'impôts R & D ... ca plus productif pour les caisses et les finances de l'Etat. Personne ne peut croire aux 4 milliards pour quelques batteries et des moteurs électriques basiques de nos jours.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :