2013 : l'année de redressement pour Renault ?

 |   |  794  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Renault Douai Plant)
Carlos Ghosn, le PDG de Renault a affirmé ce jeudi son objectif d'augmenter cette année ses volumes de ventes, y compris en Europe. Le constructeur compte aussi "dégager une marge opérationnelle positive" dans les activités automobiles et "générer un cash flow opérationnel (flux de trésorerie) positif".

2013 sera-t-elle l'année du redressement pour Renault? Carlos Ghosn, le PDG du groupe au losange, l'a martelé ce jeudi, lors de la présentation des résultats financiers 2012: Renault " a pour objectif d'augmenter cette annéeses volumes de ventes, y compris en Europe" . "Le groupe a pour amibition de regagner des parts de marché" sur le Vieux continent. Rude gageure, vu la dégringolade des années passées. Le PDG compte aussi "dégager une marge opérationnelle positive" dans les activités automobiles et "générer un cash flow opérationnel (flux de trésorerie) positif".  A condition que les marchés européens ne chutent pas davantage que de 3% sur l'année, comme prévu aujourd'hui. Le marché a plutôt bien accueilli ces perspectives. Le titre a en effet bondi en tête du CAC 40. Il prenait à l'ouverture 6,3% ce jeudi à 45,92 euros. "La croissance de Renault sera plus forte que celle de Nissan dans les prochaines années", a même affirmé Carlos Ghosn en réponse à une question sur la disparité croissante de taille entre les deux alliés.

Profit exceptionnel à cause de cessions

L'an dernier, le groupe au losange a vu son bénéfice net reculer de 15,3% à 1,77 milliard d'euros en 2012. Malgré une plus-value exceptionnelle de 924 millions d'euros liée à la liquidation de sa participation dans le groupe suédois AB Volvo, ainsi que la contribution de son partenaire Nissan (1,23 milliards d'euros) et du russe Avtovaz (Lada, 186 millions). Le constructeur tricolore a essuyé une perte opérationnelle de 25 millions d'euros dans sa branche automobile l'an dernier. Le consensus des analystes s'attendait  toutefois à ce qu'elle soit plus importante (-150 millions d'euros). Les 528 millions de réduction de coûts n'ont pu compenser l'impact de la baisse des volumes (-501 millions) et d'un prix de vente moyen défavorable (-242 millions).

Pour la quatrième année consécurive, le "cash flow" opérationnel des activités automobiles est toutefois positif. Ce résultat ainsi que la vente des titres Volvo ont permis à Renault de se désendetter complètement. Pour la première fois depuis la prise de contrôle de Nissan en 1999, le constructeur de Boulogne-Billancourt affiche une position nette de liquidité des activités automobiles, de 1,49 milliard d'euros. Les réserves de liquidités sont élevées, à 13,6 milliards. Bref, Renault jouit d'une "situation financière saine", comme l'a indiqué Carlos Ghosn. Surtout comparativement à PSA!

Clio et Twingo pas rentables

Il n'en reste pas moins que que la gamme Renault présente de graves foyers de pertes. Si la gamme "Entry" (Logan, Sandero, Duster...) "est bien au-dessus des 6% de marge", sous l'effet notamment de "l'absence de réelle concurrence", les petits modèles "traditionnels" comme les Twingo et Clio "ne sont pas rentables", a reconnu le PDG. Le segment des modèles de gamme moyenne supérieure supérieure (Laguna, Espace...)  "n'est pas profitable non plus". En revanche, la gamme compacte (Mégane, Scénic) gagne de l'argent, tout commes les utilitaires.

Renault espère que, avec l'arrivée de la Clio IV, le lancement prochain du dérivé break et de son dérivé (faux) 4x4 Captur, les véhicules de petite taille (hors "Entry") puissent redevenir profitables à partir de 2013. Le groupe prévoit par ailleurs de relancer le créneau des "moyennes supérieures" à partir de 2014 avec le renouvellement de l'Espace sur la base d'une toute nouvelle plate-forme développée avec Nissan.

Plan de compétitivité

Le constructeur compte en tous cas  beaucoup sur les négociations actuelles du plan de compétitivité en France avec les syndicats, pour abaisser ses coûts. Carlos Ghosn a d'ailleurs annoncé qu'il renonçait provisoirement à 30% de la part variable de son salaire (au titre de Renault), en échange d'un accord. Le PDG a différé  le versement de cette part, estimée à 430.000 euros, pour "faciliter l'adhésion la plus complète sur l'accord de compétitivité", a-t-il déclaré. Cette part de salaire, il ne la récupérera qu'en 2016 si "Renault a tenu tous ses engagements". Le constructeur  a proposé aux partenaires sociaux un plan pour abaisser les coûts trops élevés des usines tricolores,  qui permettrait de "réduire de 300 euros" le prix de revient par véhicule, selon le constructeur.

Contre un gel des salaires et davantage de flexibilité qui se traduira notamment par un allongement du temps de travail des salariés, Renault "s'engage à maintenir un minimum de production de 630.000 véhicules en France, plus 80.000 provenant de ses partenaires. L'an passé, la firme a fabriqué 530.000 véhicules à peine dans l'Hexagone, pour des capacités de 820.000 (normes "Harbour", en deux équipes)"... En 2013, ça devrait aller mieux pour Renault. Mais, pour une vraie reprise, il faudra encore attendre que le marché eruopéen redémarre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2013 à 1:44 :
L?entreprise on en veut pas, on en n?a pas? Il est où Renault ? Il était là, il est plus là ! On a toujours été des cancres en terme de compétitivité et le travail on le fait au radiateur alors le pouvoir d?achat et l?emploi en veux-tu en voila. Et ça commence à impacter les retraites, on les a désindexées de l?inflation, c?est pas bon signe? on dérembourse, etc etc on fait payer la bière, on monte l?électricité. Nous en sommes à la fin de l?histoire de la course folle à la dette et à la flemme de faire de la croissance, c'est-à-dire l?investissement d?avenir qu?on n?a pas fait.
a écrit le 14/02/2013 à 21:56 :
la reussite de renault a fait de mal a beaucoup de personne ,qui espère que renault connaisse la même situation que peugeot,
c'est la politique de ghosn qui a sauvé renault de la crise du secteur automobile depuis 2008
et avec l'aire de ghosn on voit aujourd'hui les voitures de renault se classe parmi les meilleures en terme de fiabilité.
Réponse de le 15/02/2013 à 9:25 :
Les ouvriers de Renault savent bien que c'est Ghosn avec ses cadres subalternes sousfifrelins qui ont cassé le joyaux industriel Renault. tout irait très vite beaucoup mieux ...si les personnels lucides de Renault votaient une pétition MASSIVE pour demander le départ des équipes Ghosn Pelatta Tavarez, Gérard Detourbet, initiateur du programme Logan, Arnaud Deboeuf lui a succédé, tous ces bons à rien se sont lourdement trompés de stratégie marketing produits, qui a induit des erreurs fatales d'investissements, et sclérosé l'entreprise Renault ...
Réponse de le 15/02/2013 à 9:43 :
Ils ont cassé la Regie Nationale pour qui les usines espagnoles étaient dans le tiers monde !
Ce n'est sans doute pas plus mal !!! Aujourd'hui, la France y a gagné une entreprise multinationale regroupant Renault, Nissan et Avtovaz, avec des ambitions mondiales.
Réponse de le 15/02/2013 à 10:12 :
Le résultat des droles d'ambitions de Ghosn Pelatta Tavarez initiés par Scweitzer, se traduisent par un constructeur mal en point puisqu'il en est réduit au CHANTAGE pour tenter de survivre ... en Allemagne, les salariés de VW AUDI BMW PORSCHE ont reçu des primes entre 7 500 euro et 8 600 euro, et ces constructeurs agrandissent leurs usines et ont multiplié leurs modèles à succès ... les patrons casseurs de Renault sont de piètres bonimenteurs et des maîtres chanteurs qui devraient être invitésen prison pour sabottaged'un fleuron industriel français.
a écrit le 14/02/2013 à 19:48 :
Une rancune personnelle peut être à l'égard de cette société?
Réponse de le 14/02/2013 à 21:29 :
Il est un fait avéré, Renault est en pleine déclinitude, quel dommage d'en arriver à cette décrépitude
Réponse de le 15/02/2013 à 9:40 :
Le fait avéré, c'est que la politique de rapprochement avec Nissan, et la reprise ainsi que le redressement de Dacia, ont été la stratégie qui rapporte à Renault aujourd'hui. L'étape suivante est la sortie des nouveaux modèles, entamée avec Clio4 et Captur, et qui va se poursuivre avec remplacante Laguna, Espace, puis Megane...
a écrit le 14/02/2013 à 17:38 :
Redressement productif pour Renault aussi..? les socialistes oseraient ils ...? mentir plusieurs fois....?
a écrit le 14/02/2013 à 17:29 :
Que C.Ghosn s'engage; s'il ne réussit pas à redresser significativement Renault en 2013, qu'il démissionne enfin...
a écrit le 14/02/2013 à 17:14 :
Daciarenault est un désastre indsutriel caché, voici les chiffres des ventes en Europe Renault 1 040 289 en 2012 contre 1 309 478 en 2011 soit un chute de -20,6 % - Dacia est aussi en recul 230 399 en 2012 pour 240 724 en 2011 soit une chute -4,3% ... ce qui est clair, ce sont les mensonges des cadres de Daciarenault qui expliquent que Dacia marche bien, hors c'est faux, seulement 230 399 ventes en Europe, c'est carrément ridicule et de surcroît c'est même très stupide pour des voitures sans valeur ajoutée, et c'est carrément minable pour aboutir à des pertes de Daciarenault qui ne doit ses maigres profits qu'à des élémennts exceptionnels .. les marchés boursiers sont roulés dans la farine depuis 2005 et c'est tant pis pour eux ...
Réponse de le 14/02/2013 à 17:47 :
On sait que la marque renault souffre, mais je me permets de compléter votre analyse pour Dacia. Etant donné que le marché européen à reculé de 8,2% (selon l'ACEA), les ventes de Dacia ont finalement pas trop mal résisté, et donc la part de marché de Dacia a augmenté ...
Pas si mal pour un échec ....
Réponse de le 14/02/2013 à 17:50 :
Mr vous étés un piètre économiste.pour info les ventes DACIA représentent 700 000 voitures dans le mondes avec la même plateforme, mêmes moteurs, mêmes boites. Avec un seule plateforme, DACIA fait 7 voitures différentes.
Réponse de le 14/02/2013 à 17:52 :
Stupide réflexion.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:02 :
Les carrioles et les tombereaux sans valeurs ajoutées sont très en retrait des ventes des groupes VW AUDI BMW qui eux vendent plus de voitures et beaucoup plus cher ... voila l'échec monumental des piètres mauvais cadres de Daciarenault qui se troment très très lourdement de stratégies depuis 2004/2005 date de lancement du programme fumeux Daciarenault ...
Réponse de le 14/02/2013 à 18:03 :
Je vois que vous ne supportez pas les arguments. Je vais même aller plus loin, Renault devrai fermer toutes les usines françaises, car pourquoi continuer a fabriquer des voitures en France alors que les français ne veulent pas les acheter. On ne va pas fabriquer des voitures et ensuite les laisser pourrir dans un parking. Si vous n'aimez pas Renault demandez aux allemands de venir fabriquer les voitures en France. Mais, je connais la réponse, avec les syndicats Français, jamais un constructeur allemand ne viendra mettre en pieds en France.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:06 :
Page 4 du Rapport d'Activité 2012 Renault, Dacia ne vend que 359 822 unités dans le monde et sur ce chiffre seulement 230 399 vendues en Europe en 2012 ... et oui faut pas écouter les menteurs cadres de Renault, faut lire les rapports officiels publiés par Renault !!!
Réponse de le 14/02/2013 à 18:10 :
selon l'ADAC Allemand, le scenic est la voiture la plus fiable en Allemagne derrière la Honda Civic. Donc vous vous fourvoyez, Renault plusieurs fois champion du monde de F1. Mégane classe la voiture la plus fiable en France.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:13 :
@contrevérité,
1) Audi fait partie du groupe VW,
2) Comparons ce qui est comparable, je ne pense pas que Renault (incluant sa marque Dacia mais plus largement sa gamme entry "dacia badgées renault") et BMW et Audi et Mercedes soient comparables entre eux
3) La croissance de Renault s'est fait à l'internationnal justement grâce à ces produits ...
Il faudrait voir à changer de discours maintenant et regarder les chiffres non?
Réponse de le 14/02/2013 à 18:15 :
@Rapport-Activité 2012-officiel-Renault, tu oublies que certaines DACIA sont vendues sous al marque Renault au Brésil, Russie et Inde, voire Afrique du nord.....
Réponse de le 14/02/2013 à 18:15 :
Les chiffres sur Dacia sont effectivement ceux-ci en revanche ils n'intègrent pas les Dacia badgées renault plus largement appelés gamme entry et qui contribue au succès de renault ds les pays comme le Brésil, la Russie, l'Inde ....
Réponse de le 14/02/2013 à 18:20 :
Ce ne sont pas les fançais qui trahissent Renault, c'est Ghosn et ses équipes qui trahissent la France depuis 2004/2005 date de lancement du programme Daciarenault par Schweitzer/GhsonPelatta et leurs sousfifrelins subalternes béni oui oui carriéristes.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:28 :
Des Daciarenault badgées renault, c'est ubuseque, voilà la démonstration d'une stratégie brouillonne et foutraque, et infin PERDANTE, tout comme des Samsung en perdition badgées Renault !!! ca sent vraimant la médiocre conduite des affaires Renault par les équipes de Ghosn.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:53 :
badgés Dacia dans certains pays (Europe de l'Ouest), mais Renault dans d'autres (Inde, Russie, Brésil,...) et qui sont partout un énorme succès...
Si vous trouvez les mêmes prestations à un prix équivalent, faites le nous savoir...
Réponse de le 14/02/2013 à 19:16 :
Des guimbardes sans valeur ajoutée 359 822 Daciarenault qui passent à peine 3etoiles au crash test quand la moindre Panda Fiat obtient 5 etoiles, c'est un Enorme Echec, et c'est pour cela que Renault fait des pertes avant réintégration des gymnastiques comptables et des petits dividendes de Nissan ... d'ailleurs Si DaciarenaultNissan vend 1,5 millions de voitures de moins que VW, c'est bien un échec puisque leur écart s'est creusé de 1,2 millions de voitures vendues en 2 ans !! idem pour le cours de bourse de Renault qui a chuté de 68% entre 2005 et 2012 !!!
Réponse de le 14/02/2013 à 20:30 :
+7.65% aujourd'hui...
Réponse de le 14/02/2013 à 20:33 :
sur un Duster serait de 6%. Comme pour les Logan, Sandero, Dokker, Lodgy,...

Pas mal pour un échec !
PSA aimerait avoir une telle marge sur ses véhicules !!!
Réponse de le 14/02/2013 à 20:37 :
à l'EuroNcap, c'est ce que réalise l'ensemble de la gamme Renault en Europe.
La Laguna a été la première voiture en Europe à obtenir les 5 étoiles.
Renseignez-vous avant de raconter n'importe quoi !

Le client qui achète un Duster en Inde ou en Russie ne souhaite pas nécessairement avoir 5 étoiles. Quand on vient de la Traban ou du Rickshaw, 3 étoiles c'est le top !!!
Réponse de le 14/02/2013 à 20:39 :
De combien ont chuté les cours des autres constructeurs généralistes dans le même temps ?

Le cours de l'action PSA (qui n'est même plus cotée au CAC40 !) dépasse péniblement les 6 euros. Celle de Renault les 45 euros...
Réponse de le 14/02/2013 à 20:50 :
une guimbarde 4 roues motrices pour franchir les bordures parisiennes, mais aussi les chemins de terre de nos jolies campagnes, à partir de 11900 euros TTC. Qui dit mieux ?
Réponse de le 14/02/2013 à 20:52 :
Logan, Sandero, Lodgy, ... sont de formidables outils de conquête pour les marchés émergents, dont les clients se tourneront ensuite vers les modèles plus haut de gamme de la marque.
Réponse de le 14/02/2013 à 20:59 :
En temps de crise, le premier touché n'est pas l'acheteur d'Allemande à 50-60000 euros mais celui qui a déjà du mal à boucler ses fins de mois en temps normal.
Il est donc normal que les ventes de Dacia, destinées à cette clientèle public, stagnent quelque peu en ce moment, non ?

Merci à Renault d'avoir innové en proposant au plus grand nombre des véhicules robustes, fiables et abordables.
Si Renault-Dacia n'existait pas, il faudrait l'inventer !

Réponse de le 15/02/2013 à 9:49 :
Vous faites beaucoup d'honneur à ce monsieur en lui répétant vos arguments sur chacun de ses copiés/collés !
Il nous manquerait si il arrêtait de nous ressortir les guimbardes PelataGhosnTavares sur chaque article !
;-))
Réponse de le 15/02/2013 à 10:18 :
C'est l'inverse qui se produit, les dirigeants de Renault Schweitzer-Ghosn PelttaTavarez et leurs subalternes Gérard Detourbet, initiateur du programme Logan, Arnaud Deboeuf lui a succédé ont imaginé qu'en créant la misère et les travailleurs pauvres ils allaient ouvrir le marché des voitures dépassées techniquement et très dangereuses piètres 3 etoiles au crash test Euro NCAP ... voila ces patrons de Renault sont victimes de la pauvreté et de la misère qu'ils ont orchestrée ... Quels Minables patrons précités de Renault, ils devraient être révoqués par les salariés, un bon référendum ouvert aux français sonnerait leur limogeage sans délai ...
Réponse de le 16/02/2013 à 15:06 :
Aucune honte pour moi de vendre des Duster, et des Sandero dans le monde sous la marque Renault. Il faut voir la reussite de ces voitures à New Delhi, Rio et Moscou...
Heureusement Renault est une marque mondiale, et qui ne compte pas sur le patriotisme des Francais qui roulent en Kia et en VW !
Réponse de le 16/02/2013 à 15:06 :
Aucune honte pour moi de vendre des Duster, et des Sandero dans le monde sous la marque Renault. Il faut voir la reussite de ces voitures à New Delhi, Rio et Moscou...
Heureusement Renault est une marque mondiale, et qui ne compte pas sur le patriotisme des Francais qui roulent en Kia et en VW !
Réponse de le 25/04/2015 à 20:56 :
Je suis une chercheuse,
Quels sont les causes qui ont poussés Renault en redressement judiciaire?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :