Le holding Porsche SE dans une tourmente judiciaro-financière

Ce lundi, débute en Allemagne une procédure intentée par des fonds d'investissement contre le holding Porsche SE. Celui-ci est accusé d'avoir mal informé les investisseurs dans sa tentative avortée de rachat de Volkswagen en 2008. 5,7 milliards d'euros sont réclamés en tout.
Le dernier modèle de la gamme Porsche, le SUV Macan
Le dernier modèle de la gamme Porsche, le "SUV" Macan (Crédits : DR)

Porsche reste au centre d'un immense imbroglio judiciaro-financier. Ce lundi, débute en Allemagne une procédure civile intentée par des fonds d'investissement contre le holding Porsche SE, accusé d'avoir mal informé les investisseurs dans sa tentative avortée de rachat de Volkswagen en 2008.

24 fonds à l'offensive

24 fonds d'investissements spéculatifs réunis autour de la société américaine Glenhill Capital réclament à Porsche SE 1,36 milliard d'euros. Ils reprochent au holding de Stuttgart d'avoir maintenu trop longtemps secrète sa tentative de reprise de Volkswagen, ce qui aurait engendré pour eux de lourdes pertes. Le holding allemand fait l'objet de nombreuses poursuites des deux côtés de l'Atlantique. Au total, ce sont  5,7 milliards d'euros qui lui sont réclamés. Porsche a toujours réfuté les accusations des fonds spéculatifs.

En octobre 2008, Porsche avait créé la surprise en annonçant son intention de racheter 75% du premier groupe automobile européen Volkswagen, révélant qu'il en détenait déjà près de 43%, en plus de ses options d'achat sur 31,5% du capital. Cette annonce avait provoqué une brève envolée de l'action à plus de 1.000 euros et pris au dépourvu des fonds d'investissement qui avaient spéculé sur l'évolution à la baisse du cours du titre Volkswagen.

La tentative a finalement fait long feu. Du coup, Porsche SE a cédé à Volkswagen ses parts dans le constructeur de voitures de sport  Porsche AG. Mais il détient en échange plus de 50% du capital du groupe Volkswagen. La marque Porsche a été intégrée au consortium germanique l'an dernier. Entre Porsche et Volkswagen, il s'est en fait agi d'une querelle de famille... concernant les familles fondatrices de Porsche, les Porsche et leurs cousins Piëch. Ferdinand Porsche était le père de la célèbre Volkswagen Coccinelle du Troisième Reich et son fils Ferry a fondé la firme de bolides sportifs Porsche après la guerre !

Porsche a gagné plusieurs manches

Porsche SE a déjà gagné plusieurs manches judiciaires. Douze fonds ont ainsi retiré en avril dernier leur plainte en appel devant un tribunal de New-York, alors que plusieurs autres avaient déjà jeté l'éponge. En Allemagne, le tribunal régional de Brunswick étudie cinq plaintes, après en avoir rejeté plusieurs.

A Hanovre, la justice devrait bientôt se pencher sur les récriminations de sept fonds. Ces derniers ont aussi récemment déposé plainte à Francfort contre Ferdinand Piëch et Wolfgang Porsche, présidents respectifs des conseils de surveillance de Volkswagen et de Porsche. Le parquet de Stuttgart a par ailleurs lancé fin 2012 des poursuites contre l'ancien patron de la marque Porsche, Wendelin Wiedeking, et son ex-directeur financier Holger Härter pour manipulation boursière.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 10/02/2014 à 17:11
Signaler
Les fonds spéculatifs doivent prendre leurs pertes, ils doivent assumer les conséquences de leurs turpitudes, ce sont eux qui font monter la mayonnaise et ensuite ils voudraient se faire indemniser ; Le cas de Porsche SE devrait incliner à regarder ...

à écrit le 10/02/2014 à 15:44
Signaler
.. que l'on doit parler - en français du moins - de "la" holding. On parle d'une société holding, donc féminin. Quand on essaye d'être un journaleux économique, encore faudrait-il avoir un minimum de base en fraçais et en économie, non ? Même à LT.....

le 10/02/2014 à 16:02
Signaler
On peut utiliser le genre masculin ou féminin pour ce mot. Après, tout le monde n'a pas forcément le temps de vérifier... C'est tellement plus simple de critiquer.

le 10/02/2014 à 16:28
Signaler
Sauf que holding est un nom épicène donc il peut être utilisé au féminin comme au masculin... on peut dire une holding comme un holding.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.