Insolents records de ventes pour Audi, Mercedes, Porsche, malgré la crise

 |   |  680  mots
BMW vient de lancer la Série 4, dérivé coupé et cabriolet, de la célèbre Série 3 de gamme moyenne.
BMW vient de lancer la Série 4, dérivé coupé et cabriolet, de la célèbre Série 3 de gamme moyenne. (Crédits : DR)
Après Audi, Mercedes et Porsche annoncent des ventes historiques en 2013 dans le monde. Investissements, technologies de pointe, qualité des finitions, un cocktail gagnant. Avec l'appui d'Angela Merkel.

Les records de ventes pleuvent. A tel point que tant de succès agace logiquement les concurrents français ou italiens. Mais les chiffres sont là. Les constructeurs de haut de gamme allemands ont tous aligné des ventes historiques l'an dernier. Porsche a livré plus de 162.000 véhicules à ses clients à l'échelle mondiale, en hausse de 15%. La Porsche 911 a continué notamment de susciter en 2013 un véritable engouement auprès du public : pour ses cinquante ans d'existence, la plus célèbre des voitures de sport s'est vendue à 30.000 exemplaires.

Mercedes en forte progression

Mercedes a écoulé pour sa part 1,46 million de véhicules en 2013,  en progression de 10,7%. Audi continue de maintenir la cadence. La  filiale haut de gamme de Volkswagen a enregistré une progression de 8,3% à 1,57 million de voitures. Avec deux ans d'avance sur son objectif de franchir la barre du 1,5 million de ventes annuelles.

Le numéro un du haut de gamme, BMW, a vu ses volumes augmenter au cours des onze premiers mois de 2013 de 8%  à 1.499.308 véhicules. Et ce, grâce notamment à sa nouvelle  Série 3 (+24%), qui représente 30% de ses ventes totales.

Succès aux Etats-Unis

Bref, ça cartonne malgré la crise en Europe. Alors que s'ouvre lundi 13 janvier le salon de l'auto de Detroit, aux Etats-Unis, les spécialistes germaniques du haut de gamme affichent en particulier de bons scores... outre-Atlantique. C'est le principal marché de Porsche, qui y a livré 42.323 voitures neuves l'an dernier (+20,8 %).  Les Etats-Unis sont aussi le premier débouché des Mercedes. La firme à l'étoile y a progressé fortement (+14%)  312.534 unités en 2013, dont la majorité produites sur son site de Tuscaloosa (Alabama). Même succès en Chine, où Audi est le traditionnel numéro un du "premium".

Sur le difficile marché européen, ces constructeurs résistent aussi, grâce à leur descente en gamme. Avec notamment sa nouvelle compacte Classe A, Mercedes a réussi à progresser (+5.9%) à 660.566 véhicules sur le Vieux continent. Porsche y a amélioré ses scores de 4,4%.

Investissements à gogo

Et ce n'est pas fini. Audi, qui a annoncé récemment 22 milliards d'euros entre 2014 et 2018 dont plus de la moitié profiteront aux sites historiques d'Ingolstadt et de Neckarsulm, compte écouler deux millions d'unités vers 2017-2018. Porsche vise, quant à lui, à cet horizon le seuil des 200.000. Et, d'ici à la fin de la décennie, Mercedes espère battre ses deux rivaux BMW et Audi, derrière lesquels il se trouve aujourd'hui.

Tout en maintenant leurs niveaux de production outre-Rhin, les marques spécialisées ont démarré de nouveaux sites dernièrement, comme Mercedes à Kecskemét, en Hongrie. Il y a plus d'un an, Audi annonçait la construction d'une usine au Mexique, à San José Chiapa (État de Puebla), pour y fabriquer son 4x4 Audi Q5 à partir de 2016. Objectif : 150.000 véhicules  par an, essentiellement pour l'exportation vers les Etats-Unis.

Au Brésil, Audi va investir 500 millions de reais (170 millions d'euros), afin d'assembler des A3 compactes en 2015 et des "SUV" Q3 en 2016 à Sao José dos Pinhais (Etat du Parana). Mercedes va aussi s'iimplanter au Brésil, tout comme BMW.

Un soutien actif du gouvernement allemand

N'en déplaise aux grincheux, c'est  la stratégie haut de gamme de ces constructeurs, poursuivie avec obstination, qui est à l'origine de leur succès. Avec, à la clé, des hautes technologies, des moteurs performants, des designs élégants, des intérieurs à la finition de qualité ainsi que quelques modèles de rêve qui tirent le reste de leur offre. Un cocktail qui a valu à ces labels une image mondiale à toute épreuve. Même si elles ne sont pas à l'abri de pépins de fiabilité...

Il est vrai que Mercedes, BMW et autres ont reçu un appui systématique des gouvernements allemands successifs, notamment de la chancelière actuelle Angela Merkel.  Celle-ci vient de le prouver en faisant pression sur Bruxelles pour "adoucir" les normes anti-CO2, jugées défavorables à l'industrie d'outre-Rhin. La vitesse libre sur de larges portions d'autoroute ainsi qu'une fiscalité beaucoup moins défavorable aux gros véhicules qu'en France ont permis à ces marques de s'épanouir d'abord sur leur propre marché national.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2014 à 19:15 :
@Trollwagen 9.16
Théories simplistes, ouf, nous l'avons échappé belle, je suis sûr qu'au moins vous aurez compris...!!! Je ne veux absolument pas vous rendre le débat plus ardu !!!
Réponse de le 15/01/2014 à 22:28 :
Qu'y a t-il à donc comprendre dans vos posts dont vous nous abreuvez? Pas grand chose à mon avis. Si une chose vous n'aimez pas WV et pour vous tout les moyens sont bon pour les descendre.
a écrit le 12/01/2014 à 20:09 :
@il est de marseille...
non pas godrev, je vous ai déjà dit Trollwagen que je signais tous mes billets...!!! M'enfin comment pouvez-vous donner des leçons à MERCEDES alors qu' Audi commercialise des véhicules fait de moteurs hongrois, de bv auto qui bruissent -dans le pire shéma- dès 4000 km et que les deux marques Volks/Audi baissent partout dans le monde sauf en Chine... !!! M'enfin !!!
Réponse de le 12/01/2014 à 20:43 :
Oui godrev,

oui vous "êtes de Marseille" avec des exagérations pareilles.
Réponse de le 13/01/2014 à 12:31 :
Oh povre! meme a Marseille on mythone pas autant que lui.
a écrit le 12/01/2014 à 16:36 :
Le made in germany fabriqué en Roumanie. La qualité allemande n'est plus que dans l'étiquette!
a écrit le 11/01/2014 à 23:23 :
À relativiser 2.
En quoi un bloc Renault serait moins qualitatif que le moteur d'une séat ou Skoda monté dans une Audi et vendu deux fois plus cher.surtout qu'en terme de fiabilité il met à l'amende cette catastrophe de moteurs vag et ceci sans parler des dsg....
Pour info si tu veux d'autres chiffres la part de véhicules Audi vendues aux entreprises frôle les 70% c'est à dire remisée à 30/40% du prix catalogue...les clients particuliers hélas achètent plein tarifs des ..........a3
Réponse de le 12/01/2014 à 11:26 :
Il faut ré informer et savoir compter
Mercedes annonce 1 400 000 ventes dont 30 % de camionnettes fourgonnettes comprises,

ce qui ramène les ventes de voitures de tourisme à 980 000 ce qui notablement très inférieur aux 1 500 000 Audi et 1 600 000 Bmw,

si nous ajoutons à Audi les ventes LAMBORGHINI et Benthley (VW),
Si nous ajoutons à Bmw les ventes Mini

ya pas photo, Mercedes est redescendu au niveau d'un constructeur de la taille de Volvo, soit un petit constructeur de MOINS de 1 million de voitures
a écrit le 11/01/2014 à 23:15 :
@relativiser
Mercedes vend environ cent fois plus de classe S que Audi ou bm avec leur A8 et série 7.
10 fois plus de sls que de r8 , participe à la F1 et endurance.
N'a pas voulu de ducati car hélas : marque de merde endetté...malgré la version amg chez eux.
Bref entre une camionnette sprinter qui dérouille une A3 tdi 1.6ambiente évite de parler prestige et palmarès t'y connaît visiblement rien
Réponse de le 12/01/2014 à 11:50 :
@godrev
vous écrivez que Mercdes vend cent fois plus de SLS que R8?

"ma parole" vous êtes de marseille
avec une exagération pareille !

Enfin, vous vous inscrivez parfaitement dans les chiffres exagérés gonflés comme Mercedes le fait pour cacher sa misère ... echec cuisant avec Chrysler ... echec cuisant avec Mitsubishi ... echec cuisant de chez cuisant avec Maybar ... echec cuisant avec Tata ... echec cuisant avec SSangYong ... bricolages risibles avec Daciarenault
a écrit le 11/01/2014 à 19:05 :
Et nous, comme des imbéciles, on met des malus prétendument écolos pour inciter les français à acheter de toutes petites voitures fabriquées dans les pays de l'Est ...
a écrit le 11/01/2014 à 13:56 :
Quand j’ai dit a un moment donné que Godrev avait raison sur certains points, çà ne l’empêche pas de délirer depuis un moment, peut être sous des substances actives.
Il faut arrêter le délire justement et de dire que tel et tel constructeur est au bord de la faillite.
Dans dix ans ils seront encore là, à savoir le groupe VW, Daimler et autres européens. Ils sont assez diversifiés dans leurs produits, ils ont des structures juridiques solides et aussi financières, avec des hauts et des bas en bourse, mais rien qui aurait permis à un autre constructeur même américain ou chinois de venir les racheter. L’intervention des gouvernements des pays occidentaux est la même en cas ou il a nécessité de sauver de grosses structures nationales.
Beaucoup de constructeurs n’arrivent pas à s’adapter à des nouveaux mode de consommation et ceci additionné à la crise mondial issu de 2008. Si le groupe VW augmente ses ventes c’est tout simplement l’augmentation du nombre de riches dans les pays du nord et surtout dans les PVD.
Les milliardaires chinois sont en ce moment estimés dépasser plus de 91 millions pour une population d’un milliard trois. Rien d’étonnant que certains groupes augmentent leurs ventes.
Rien que sur le marché américain de 330 millions de consommateurs les ventes de véhicules vont dépasser chez eux 16 millions dans l’année qui vient de commencer.
Les petits millions du groupe VW ce n’est rien. Tout est relatif.
a écrit le 11/01/2014 à 13:52 :
@enjoy
Comme vous y allez ami, "des entrepreneurs axés sur l'innovation", aller je vous offre un joker, lesquelles concernant votre poulain audi/volkswagen , ? Entendez, lesquelles fonctionnent ... ??? Vous avez peut être en tête la formidable -sur le papier ou dans la presse- BV auto double embrayage du groupe que vous promotionnez, celle sur laquelle il offre sous la contrainte des évènements 10 ans de garantie sur ses deux gros marchés, la Chine et les US et sur injonction-notamment en Chine- d'avoir à régler ses casses récurrentes et tant d'autres approximations mécaniques, ses moteurs essence qui emmêlent leurs distributions, ses solutions AWD si approximatives... Enfumage cher ENJOY qui laisse à penser que Volkswagen est aujourd'hui davantage un patron de presse automobile -eut égard aux rachats de ses journaux automobiles -qui mobilise tout l'espace disponible pour dire du bien de ses marques, de ses gammes qu'un industriel convaincant...!!!
Réponse de le 14/01/2014 à 9:16 :
Godrev comme tout les conspirationnistes de l’UPR commet l’erreur d’argumentation la plus basique : cad il ne tient pas compte des faits qui contredisent ses thèses. Et oui Godrev une question ne se résout pas par une logique argumentative restrictive ; il faut connaître les faits pertinents et tenter de tous les expliquer de façon cohérente. Analogies et justifications circonstancielles ne constituent pas des preuves suffisantes. Certes vos explications simplistes sont faciles à comprendre, mais induisent en erreur. En résumé vos convictions personnelles ne sont pas des preuves.
a écrit le 11/01/2014 à 13:14 :
que voulez-vous, la France a ce qu'elle mérite...
lorsqu'on se promène Avenue Montaigne, là où le prix au mètre carré coûte une fortune, ce n'est qu'une Clio, qu'une Logan, bref que des bagnoles de minables... les français doivent longer les murs, rouler dans des poubelles pour ne pas faire trop riche, trop voyant.
c'est la course à qui sera le plus ringard.
je pense qu'on ne s'arrache pas les designers de Renault, après la Velsatis, l'Avantime, ...
allez une fois voir jouer le Bayern de Munich et ballades vous sur le parking ! au moins les types sont fiers d'avoir réussi et ne se gêne pas pour choisir leurs bagnoles.
le ton est de toute façon donné avec le président dans sa C4 !
Réponse de le 12/01/2014 à 16:46 :
C'est une facon de concevoir la "reussite"....la bagnole comme symbole de reussite...
Quand meme se ballader sur les parkings des stades et bavez devant des voitures....c'a fait un peu beauf decerebre tout ca ?.
Réponse de le 16/01/2014 à 17:58 :
La voiture n'est pas considérée en France comme un symbole de réussite sociale et c'est tant mieux il n'empêche on peut vraiment se faire plaisir à moindre frais avec une Twingo RS une Suzuki SS et surtout une Ford Fiesta ST sur routes sinueuses pas dans les parkings sauf à faire des dérapages contrôlées.
a écrit le 11/01/2014 à 9:32 :
Vous avez raison Mr Verdevoye : d'un coté des entrepreneurs axés sur l'innovation et les parts de marché , de l'autre en France par ex , des énarques ou polytechnicien qui discutent rtt avec des syndicats subventionnés : question de philosophie j'imagine ..

Bravo à nos voisins qui nous mettent branlée sur Branlée depuis 1815 ...dans tous les domaines .
Bientôt on pourra fêter le bicentenaire de la "branlée germaine"
Réponse de le 11/01/2014 à 11:31 :
D'un côté une petite oligarchie qui se gave et s'exhibe, de l'autre une masse croissante de gueux de plus en plus énervés qui vont finir par sortir les fourches ...
a écrit le 11/01/2014 à 9:06 :
A Moscou les belles limousines allemandes font un malheur, en Chine et au Brésil aussi. C'est un véritable raz de marée. La qualité ça coûte cher mais ça rapporte gros.
Réponse de le 12/01/2014 à 6:42 :
Je confirme : même chose à Melbourne et Sydney. Deutschland Uber Allés!
a écrit le 10/01/2014 à 21:41 :
Selon les chiffres officiels de l'CCFA, Mercedes vends 18 024 et 46 966 voitures particulières soit 28 % d'utilitaires pour les 12 mois 2013 en France.

Il faut donc relativiser les chiffres publiés par Mercedes qui inclus les camionnettes VINGT HUIT % de Mercedes d'utilitaires, c'est énorme

alors que Bmw, Audi, Jaquar, Maserati, ne vendent pas de camionnettes, seulement quelques véhicules de société 318 voitures société Bmw et 46 743 voitures particulières soit 0,7% et Audi 775 voitures société et 59 147 voitures particulières soit 1,3 %.

De surcroît en plus des camionnettes fourgonnettes Mercedes monte des mécaniques Renault dans les Classe A et C, ce qui suffit a faire descendre Mercedes au rang des plus généralistes et de moins en moins Premium.
a écrit le 10/01/2014 à 19:33 :
@tom
J'aime votre côté provocant, Tom, c'est engageant et ça peut augurer de beaux débats. Voyons, vous écrivez la réussite de Vw, non , Vw plonge dans son pays, en France et dans le monde, tout juste sauvé par la Chine, alors quelle réussite? Vw, nous sommes amenés à en reparler- et dans le droit fil d'un article du journal de l'auto- encore en ligne ce jour, plonge dans le monde entier... Vw n'est donc pas une réussite mais plutôt un modèle de développement boulimique qui fait preuve d'un archaïsme éculé et en passe d' échouer, partout. Audi quant à lui a dégradé à ce point son image, qui était déjà d'une grande banalité, en jouant la carte perverse de l'externalisation de partie de sa production pour assurer davantage de gains, -notamment ses moteurs en Hongrie-, pièces dans l'hinterland de l'est et donc sanction assassine, a installé une consanguinité capillaire de Volks vers Audi qui est en passe d' achever de détruire irrémédiablement sa définition du modèle haut de gamme maison, audi est donc un ersatz de volkswagen que le marketing maison s'efforce encore de présenter encore comme une offre HG. La même malheureuse position -pour le groupe- achèvera de faire de Porsche demain une marque des plus commune parmi les constructeurs les plus communs, dommage. Je vais passer rapidement sur la désormais tragique absence de fiabilité d'Audi, je ne tire pas par principe sur les ambulances, 35 ème au classement fiabilité du Car Reliability Index sur...39, cad en queue de peloton...- ; avouez que l'inquiétude est palpable, les clients s'expriment désormais avec ampleur et débordent sur les forums... J'ai la ferme conviction que les françaises placent bien leurs talents originaux, leurs chiffres de fin d'année en témoignent, l'année à venir est très prometteuse ; PSA nous habitue à des produits talentueux et je ne partage pas votre position sur 308 en tête des comparatifs dans quasi tous les journaux, 2008 et CAPTUR de PSA et RENAULT, deux SUV qui réenchantent l'automobile nationale comme autant de réussite et qui donnent envie, partout... Dans le haut de gamme allemand, MERCEDES qui dispose de beaucoup d'atouts dans sa manche risque de continuer de déborder Audi et puis au delà, nous voyons arriver l'originalité, sans concessions de belles voitures, encore un peu anglaises pour les passionnés solvables, je songe par exemple à JAGUAR et sa F Type, en gros sans concurrence sur ce marché et puis immédiatement en-dessous, quelques bêtes rares et extraordinaires, j'ai nommé les monstrueuses SUBARU WRX et STI. Comme vous le voyez, rien n'est définitivement perdu pour les constructeurs qui savent faire preuve d'innovations, pour les autres, nous assisterons à la poursuite du cycle de retournement, impitoyable et déjà largement entamé.
Réponse de le 10/01/2014 à 20:18 :
Qu'est ce que j'avais dit. Ca n'a pas trainé. Quoique c'est un peu long cette fois et moins bien écris aussi. Godrev semble perdre de sa verve.
Réponse de le 11/01/2014 à 11:56 :
Il faut ré informer,
les logorrhées de "godrev" sont empreinte d'une très grande confusion, et d'un grande nombre d'approximation.

Mercedes ne fait pas une progression dans le haut de gamme.

En réalité, Mercedes n'est plus dans la catégorie Premium puisque Mercedes vend 30% de véhicules camionnettes et fourgonnettes, ce qui n'existe pas chez les vrais Premium Bmw et Audi.

Il manque plus à Mercedes qu'a vendre des trottinettes et mobylettes avec une caisse en carton sur le guidon pour livrer les pizza,
puisque Bmw Audi Porsche vendent des vélos de luxe et que Bmw Audi (Ducati) produisent et vendent des motos haut de gamme et ultra sportives.
a écrit le 10/01/2014 à 19:00 :
Records en 2011 records en 2012 records en 2013. Et malgré la crise. Que dire de plus s'attarder sur ce sujet ne serait que gourmandise pour paraphraser un fameux intervenant sur ce site. D'ailleurs nous attendons son intervention. Accrochez vous le godrev show va bientôt commencer.
a écrit le 10/01/2014 à 18:03 :
A vrai dire, je pense que les marques francaises ou italiennes sont plus agacées par la réussite de VW par exemple que des marques premium comme BMW ou Mercedes. Le public n'est pas le meme, une simple série 1 sans options est déja au prix d'une nouvelle 308 bien équipée. Mais encore une fois, c'est ce coté fanfaron des articles qui est tres énervant: "N'en déplaise aux grincheux", quels grincheux? En France beaucoup de gens dénigrent les marques francaises et preferent les marques allemandes (sans distinction, c'est la l'idiotie du frensh bashing). Alors de qui parlez-vous? Et je suis persuadé que vous répondrez encore avec votre arrogance habituelle, que je n'ai aucun argument etc., mais cet article est encore une preuve de votre admiration aveugle quand il s'agit de nos voisins germaniques. Pourquoi faire autant d'articles pour toujours dire la meme chose? Et attention, que ce soit clair, je ne conteste ni la qualité ni la stratégie ni quoi que ce soit chez Mercedes ou BMW. Ils sont brillants, soit, de la a faire un article par jour.... (remarque: Peugeot est en train de tenter une montée en gamme, malheureusement on ne peut pas dire que les journalistes, vous y compris, soyez prets a changer votre idée de la marque: cf tous vos articles récents lors d'essais). Cordialement.
Réponse de le 10/01/2014 à 18:20 :
Un journal économique salue les performances et les réussites des uns et est obligé de donner aussi les mauvaises nouvelles des autres. Il se trouve que PSA est au bord de la faillite et que Renault ne s'en sort que grâce à Nissan et à sa gamme "Entry". La Tribune n'y peut rien...
Elle salue d'ailleurs les performances de Renault et PSA quand cela se justifie (Renault en Russie, Dacia Duster, Peugeot 308, progrès de PSA en Chine...). IL N'A PAS DE DENIGREMENT ni d'AVEUGLEMENT pro ou anti Untel!!! Si les allemands multiplient les records, nous ne nous en réjouissons pas spécialement. Mais cela prouve des stratégies intelligentes.
Les constructeurs allemands publient des chiffres de ventes tous les mois. Si PSA et Renault le faisaient, il y aurait AUTANT d'articles sur les uns que sur les autres!!!
Quant aux DS, leurs résultats commerciaux en forte chute ne démontrent pas leur succès, hélas. Et il est selon nous impossible de comparer une DS4, par exemple (une C4 avec quelques pièces différentes et quelques placages de plastiques plus cossus) d'une BMW1 ou d'une Mercedes A. La qualité de construction intrinsèque n'est pas la même, même si la DS4 est une agréable voiture, mais elle ne joue pas dans la même classe.
Réponse de le 10/01/2014 à 20:22 :
S'il vous plaît,

Renault est plombé par sa gamme entry Dacia et Renault produites dans les pays dictatoriaux de l'esclavage tels le Maroc, la Turquie, la Corée, la Russie, la Slovénie, l'Espagne, la Grande Bretagne, le Portugal ...

car avant l'erreur industrielle Dacia, Renault faisait de gros profits
Réponse de le 14/01/2014 à 16:33 :
Encore une fois vous répondez completement a coté... Je n'ai pas parlé de comparaison entre francaises et premium comme BMW, j'ai meme dit l'inverse. "Le public n'est pas le meme". Cependant la gamme DS a réussi au-dela des attentes, la chute actuelle est normale pour une gamme en fin de vie. Mais passons.
Je reproche surtout les petits commentaires acerbes ou fanfarons selon les marques dans absolument tous les articles ou les essais. "n'en déplaise aux grincheux", pourquoi ajouter ce genre de phrase? En gros, vous voulez qu'on arrete de dire que vous avez des préférences... et bien arretez de les montrer tout simplement.
a écrit le 10/01/2014 à 17:00 :
L'insolence c'est bien la valeur qui qualifie les conducteurs des véhicules de ces marques sur les routes de l'hexagone. Combien de ces véhicules finiront aux enchères après l'arrestation de leurs "propriétaires" suite à un "go fast"? L'argent n'a pas d'odeur...
Réponse de le 10/01/2014 à 18:51 :
Cette généralisation semble nettement exagérée ! Et le fait que les trafiquants utilisent ces voitures peut être considéré comme une preuve de fiabilité !!!(rires)
a écrit le 10/01/2014 à 16:45 :
Stratégie gagnante, industrie en plein essor, innovations, peu de brimades et soutien du gouvernement : l'inverse de la France.... Qui réussit ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :