Le plasturgiste tricolore Plastic Omnium réalise d'excellentes performances... hors de France

Plastic Omnium, dont le premier client est Volkswagen et le troisième GM, a réalisé une très bonne année 2013. Le plasturgiste français pour l'automobile, qui ouvre plusieurs usines en Chine chaque année, vise de meilleurs résultats encore en 2014.
Laurent Burelle, patron de Plastic Omnium
Laurent Burelle, patron de Plastic Omnium (Crédits : DR)

Plastic Omnium cartonne. Le fabricant familial de composants en plastique pour l'automobile affiche une marge opérationnelle en forte progression (+17,8%) au titre de 2013, qui représentait 7,7% du chiffre d'affaires (5,1 milliards d'euros +6,6%). Le résultat net (part du groupe) s'élève à 193 millions d'euros, en progression de 11,4 %. Le bénéfice net par action progresse de 9 % à 1,32 euro, contre 1,21 euro en 2012.

En publiant ses résultats, l'équipementier automobile, dirigé par Laurent Burelle, vient confirmer la bonne tenue des grands fabricants tricolores d'équipements pour véhicules. Valeo avait déjà affiché la semaine dernière une belle marge opérationnelle de 6,6% des ventes, contre 6,2% auparavant, améliorant son bénéfice net de 18% à 439 millions.

Nouvelles usines

La stratégie internationale de développement  de Plastic Omnium lui a permis de croître dans toutes les zones géographiques. "La hausse de 11 % de l'activité en Amérique du nord et
du sud est notamment portée par les investissements réalisés pour Ford aux Etats-Unis, pour Volkswagen au Mexique, Toyota au Brésil", souligne le groupe. "La mise en service de 5 nouvelles usines en Chine, portant à 19  le dispositif industriel  (local) contribue à la croissance de 10% du chiffre d'affaires en Asie". En 2013, le plasturgiste affirme d'ailleurs avoir accéléré ses investissements, qui s'élevaient à 338 millions, soit 6,6% du chiffre d'affaires. Avec "la construction ou la mise en service de 11 nouvelles usines dans le monde".

Plastic Omnium réalise l'essentiel de son chiffre d'affaires (plus de 30%) avec les constructeurs allemands, un quart avec les américains. Son premier client est Volkswagen (15% environ), devant PSA et GM. Dès lors, comme Valeo, Plastic Omnium est moins sensible aux problèmes des constructeurs français, ses clients historiques.

Meilleurs résultats en 2014

Le flux de trésorerie s'élève à 112 millions, tandis que l'endettement net est à nouveau réduit, représentant 38% des fonds propres. Pour 2014, "la reprise attendue en Europe profitera à un tissu industriel rendu plus efficient par les plans d'économies de 2013". Le "taux d'utilisation des capacités industrielles restera fort en Amérique du nord, alors que 5 nouvelles usines seront mises en service en Chine", indique l'entreprise. La firme, spécialiste des réservoirs d'essence et des pièces de carrosserie pour véhicules  vise "nouvelle amélioration des résultats" cette année.