PSA n'exclut pas de nouvelles économies après 2016

 |   |  202  mots
PSA a lancé en 2012 un plan de réductions de coûts dont il attend 1,5 milliard d'euros d'économies en 2015. Sur cette cible, le groupe a réalisé l'an dernier 0,9 milliard d'euros de réductions de coûts.
PSA a lancé en 2012 un plan de réductions de coûts dont il attend 1,5 milliard d'euros d'économies en 2015. Sur cette cible, le groupe a réalisé l'an dernier 0,9 milliard d'euros de réductions de coûts. (Crédits : Reuters)
PSA Peugeot Citroën n'exclut pas d'engager de nouvelles réductions de coûts au terme du plan d'économies actuel, a déclaré lundi Carlos Tavares, le futur président du directoire du constructeur automobile, dans un entretien organisé par 7pm Auto en collaboration avec Reuters.

De nouvelles économies?  Carlos Tavares, le futur président du directoire du constructeur automobile tricolore, qui a vu ses immatriculations de voitures neuves grimper de 4% en France en février ne compte pas se reposer sur ses lauriers. Au contraire, dans un entretien organisé par 7pm Auto en collaboration avec Reuters, il a annoncé lundi être prêt à engager de nouvelles réductions de coûts au terme du plan d'économies actuel:

"Je ne suis pas du genre à m'arrêter à l'objectif simplement parce qu'il a été atteint", a dit Carlos Tavares. "Nous verrons en 2016, si nous avons l'opportunité d'aller au-delà, pourquoi s'arrêter?"

1,5 milliard d'euros d'économies en 2015

Pour rappel, PSA a lancé en 2012 un plan de réductions de coûts dont il attend 1,5 milliard d'euros d'économies en 2015. Sur cette cible, le groupe a réalisé l'an dernier 0,9 milliard d'euros de réductions de coûts.

Pour l'heure, Carlos Tavares, dont c'est la première interview depuis qu'il a rejoint PSA, a pris la direction opérationnelle du groupe le 20 février. Il succédera à Philippe Varin à la présidence du directoire le 31 mars.

Pour aller plus loin: Carlos Tavares veut que PSA gagne enfin sa vie hors d'Europe

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2014 à 17:05 :
Carlos Tavares PDG de l'année 2014 , 2015 etc...
Il le mérite amplement puisque ses concepts l'ont précédé et amélioré la situation chez PSA.
Réponse de le 05/03/2014 à 11:29 :
Et bien rien que ca.Vous avez des dons de voyance le kid?
a écrit le 03/03/2014 à 15:04 :
Pourquoi tourner autour du pot ? La production de la C3 et de la 208, ou de leurs successeurs, se fera en dehors de France parce qu'ici la fabrication de ce genre de petites voitures n'est pas rentable. La fermeture de Poissy après 2016 est donc quasi programmée. L'avenir de la production de PSA en France dépendra du succès de Peugeot et Citroën sur le marché des modèles à plus forte valeur ajoutée.
Réponse de le 03/03/2014 à 15:22 :
C'est approximatif, car Toyota fait la démonstration que produire des citadines en France est possible à Valenciennes.

Ce n'est pas parce que Tavares est bon à rien mauvais à tout qu'il faut croire qu'il dit juste !

Faudrait simplement lui retirer les clefs de PSA avant qu'il ne cause autan de dégâts que chez Renault qui fait des pertes depuis 10 ans.
Réponse de le 04/03/2014 à 8:44 :
Tavarés a participé aux pertes de Renault depuis plus de 10 ans,il n/est pas a même de sauver Peugeot !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :