Un marché auto européen faible handicape Renault et PSA

Le marché auto européen devrait progresser de 3% cette année, selon Renault et PSA. Avec un manque à gagner de 3,5 millions de véhicules par rapport aux niveaux d'avant la crise. Difficile pour Renault et PSA, encore très dépendants du Vieux continent.
(Crédits : reuters.com)

Voilà qui ne va pas arranger les affaires de Renault et PSA. L'Europe est condamnée à une croissance du marché automobile lente, selon les experts. Cette année, le marché automobile européen devrait croître de 3% à peine, selon PSA et Renault. Et Carlos Ghosn, PDG du groupe de Boulogne-Billancourt, ne prévoit pas plus pour 2015.

Le plus mauvais marché depuis 18 ans

Le marché de l'Union européenne devrait afficher en 2014 un déficit de 3,5 millions d'unités par rapport aux sommets d'avant la crise (2007). Il sera tout juste au niveau de... 1996. Soit le plus mauvais avec 2013 depuis 18 ans.  Ce marché ne devrait pas rattraper les scores de 2007 d'ici à la fin de la décennie, pronostique le consultant PwC. En 2020, le marché européen serait, d'après lui, équivalent à celui de... 2009.

En France, la reprise des ventes est favorisée par les premiers renouvellements depuis les primes à la casse de 2008. Mais la mauvaise situation économique du pays rend cette embellie très faible. Les immatriculations de voitures neuves ont crû de 1,6% à peine entre janvier et le mois dernier dans l'Hexagone.

Soit une progression 3,5 fois plus faible que dans l'ensemble de l'Union. La production auto française avait quasiment été divisée par deux entre 2005 et 2013. PwC prévoit certes un rebond des fabrications dans les usines hexagonales, mais de 13% seulement... d'ici à 2020.

PSA, Renault dépendants

Ces perspectives moroses en Europe rendent la croissance potentielle des constructeurs tricolores plus difficile encore. Ceux-ci demeurent très dépendants du Vieux continent. Les ventes hors d'Europe ne représentent que 38% des volumes globaux de PSA, 43% de ceux de Renault. Elles atteignent en revanche 60% des livraisons totales du groupe Volkswagen. Fiat Chrysler réalise pour sa part 68% de son chiffre d'affaires hors du Vieux continent.

Renault a certes réalisé une bonne performance en Europe au premier semestre. Ses ventes y ont progressé de 18% à 776.236 unités. PSA Peugeot Citroën y a crû de 11,7% à 956.000 véhicules. Mais ces performances s'inscrivent par rapport à des périodes de référence particulièrement faibles ces dernières années.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 20/09/2014 à 12:23
Signaler
la tribune sous mr (AVG) pro allemand comme auto+ ( détenue par un groupe allemand) bref pas impartiale. la vérité vient d ailleurs

à écrit le 20/09/2014 à 12:22
Signaler
C'est pour avoir produit, distribué des véhicules non fiable, entaché de moultes vices cachés sciemment rangés sous le tapis, s' être foutu de leurs clients que Renault et PSA souffre c'est pas plus compliqué que ça à comprendre. .. sinon ils en vend...

le 20/09/2014 à 12:30
Signaler
@heu, Audi 17 points derrière RENAULT, 18 derrière DACIA , la qualité seule paie, Audi est en train de se faire éjecter d' à peu près partout!!

à écrit le 19/09/2014 à 18:57
Signaler
Je croyais que c'était leurs voitures leur handicape :) Et il faudrait m'expliquer en quoi ces marques sont aujourd'hui française au regard de tous les investissements fait à l'étranger. Pour moi, les usines françaises sont plus des usines de montage...

le 19/09/2014 à 20:01
Signaler
@dingo Un peu comme Audi avec un coeur hongrois, vous comprenez la disparition de la qualité allemande faite d'assemblages... exotiques et de petits travailleurs bolkenstein déplacés, vous comprenez mieux cette 19 ème place sur 20 d'Audi à l'enquê...

le 21/09/2014 à 19:18
Signaler
La majorité des véhicules de PSA sont bien produits en France contrairement à ce que les esprits chagrins voudraient faire croire. C'est d'ailleurs en partie ce qui les handicape.

à écrit le 19/09/2014 à 18:50
Signaler
RENAULT comme PSA se développent sur les marchés extérieur avec un bel enthousiasme et une franche réussite, on ne peut pas dire pour autant que ça va fort pour VW, Audi vient d'être retiré de la commande publique en Chine, un vilain exemple pour le ...

le 19/09/2014 à 20:50
Signaler
+10 :)

à écrit le 19/09/2014 à 16:57
Signaler
Bon c'est pas nouveau, c'est d'ailleurs pour ça qu'ils investissent en Chine ! I faut acheter français !

à écrit le 19/09/2014 à 15:42
Signaler
Encore un article très "french bashing" avec des chiffres qui sont fallacieux aussi bien pour WW que pour FIAT.

à écrit le 19/09/2014 à 14:51
Signaler
In finé, Renault va pâtir de ses faiblesses en cascade, faible valeurs ajoutées, retards technologiques de 5ans minimum, absence de profits, faibles moyens financiers pour investir, produits obsolètes dès leurs sorties (mauvais classements des Mégane...

le 19/09/2014 à 15:11
Signaler
Retard technologique de 5 ans ??? Peut-on avoir des exemples ?? Les moteurs dci et les nouveaux Tce sont excellents, niveau châssis, confort et équipements Renault à toujours été bien placé franchement je vois pas. Ok la finition des nouveaux modèles...

le 19/09/2014 à 15:30
Signaler
juste un chiffre: 1 millions de DACIA DUSTER Ecoules .... et de 1

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.