Cartel des camions : vers une amende record

 |   |  238  mots
Attendue avant 2017, l'amende devrait dépasser le précédent record de 1,47 milliard d'euros détenu jusque là par le cartel des tubes cathodiques.
Attendue avant 2017, l'amende devrait dépasser le précédent record de 1,47 milliard d'euros détenu jusque là par le cartel des tubes cathodiques. (Crédits : Public domain.)
Accusés d'entente pendant 14 ans par la Commission européenne, les six grands constructeurs européens de camions qui se partagent près de 100% des parts de marchés ont déjà provisionné plus de 2 milliards d'euros en prévision d'une amende record.

La sanction devrait tomber dans l'année, voire dans les semaines à venir. La Commission européenne préparerait une amende d'un montant record à l'encontre du cartel des camions (MAN, Volvo/Renault, DAF, Iveco, Scania, Daimler). Les constructeurs sont accusés de s'être entendus sur les prix et les conditions de livraison entre 1999 et 2011, selon des sources proches du dossier interrogées par le Financial Times (lien abonné). Ces six constructeurs représentent "près de 100% de part de marché".

Quatre des fabricants ont ainsi provisionné 2,6 milliards de dollars (2,34 milliards d'euros), écrit le FT, qui détaille : 945 millions de dollars pour DAF ; 600 millions d'euros (672 millions de dollars) pour Daimler ; 500 millions pour Iveco et 3,7 milliards de couronnes scandinaves (444 millions de dollars) pour Volvo. MAN (groupe Volkswagen) devrait échapper à toute amende, ayant dénoncé l'entente, tandis que Scania -appartenant également à Volkswagen- s'est révélée "incapable d'estimer l'impact financier" selon le rapport annuel de l'entreprise, cité par le FT.

Une amende de plus de 4 milliards d'euros ?

Attendue avant 2017, l'amende devrait dépasser le précédent record de 1,47 milliard d'euros détenu jusque là par le cartel des tubes cathodiques. De telles suppositions rejoignent celles déjà évoquées par le journal allemand Handelsblatt dans un article paru en février 2015, qui affirmait sur la foi de sources au sein du secteur que l'Union européenne pourrait réclamer plus de 4 milliards d'euros d'amende aux fabricants de poids lourds.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2016 à 9:44 :
C'est á nouveau un groupe industriel allemand qui, après avoir été , sans doute, l'instigateur, et, certainement, un des participants les plus actifs dans un cartel oligopolistique, vient flinguer les petits camarades en portant le pêt à la commission européenne.
Après Lufthansa passé à la délation pour échapper à toute amende après avoir largement profité du "cartel du fret", c'est Volkswagen qui s'y met. Un moyen comme un autre de dégommer la concurrence.
a écrit le 31/05/2016 à 5:12 :
Ils y en a qui continuent de penser que l'Europe ne sert à rien !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :