Renault obtient un prêt de 5 milliards d'euros garanti par l'Etat

 |   |  255  mots
(Crédits : Stephane Mahe)
Renault est parvenu à un accord avec les banques sur un prêt garanti par l'Etat (PGE) de cinq milliards d'euros qui doit l'aider à traverser la crise provoquée par l'épidémie de coronavirus.

5 milliards d'euros. C'est le montant du prêt garanti par l'Etat obtenu par Renault auprès des banques pour faire face à la crise liée coronavirus. Ce prêt, sur lequel le groupe au losange travaillait depuis environ un mois, devrait être présenté prochainement au conseil d'administration, puis faire l'objet d'un arrêté signé par le ministre de l'Economie, ont dit les deux sources.

Un porte-parole de Renault n'était pas disponible dans l'immédiat pour faire un commentaire. Plus de 500.000 demandes de prêts garanti par l'Etat ont été recencées, au dernier pointage cette semaine, depuis le lancement du programme de soutien aux entreprises touchées par la pandémie, notamment de la part de petites sociétés, représentant en tout un montant de près de 100 milliards d'euros.

Absence de visibilité sur la durée de la crise

Lors de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre, en forte baisse de 19,2%, Renault avait estimé que ses réserves de liquidités - 10,3 milliards d'euros fin mars, dont 3,5 milliards de lignes de crédit non tirées - restaient amplement suffisantes pour faire face à une consommation de trésorerie de 600 millions d'euros par mois liée à la fermeture de ses usines et de ses concessions à travers le monde.

Lire aussi : Fermeture de Renault-Sandouville: Berger fustige la position de la CGT

Mais faute de visibilité sur la durée de la crise, la direction avait également indiqué qu'il serait imprudent de ne pas solliciter l'aide proposée par l'Etat

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2020 à 9:20 :
Aucun tabou pour les dirigeants maintenant qu'ils ont l'argent , ils parlent de fermer Flins qui produit la ZOE. C'est lamentable de la part de ces gens ( qui oublient que Renault c'est quand même français à la base ) et de nos politiques qui sont soit des lapereaux soit ...
a écrit le 20/05/2020 à 9:15 :
Où sont les obligations de Renault? La contrepartie? FCA obtient un prêt similaire en Italie mais avec obligation d'utiliser ce prêt pour SEULEMENT les usines italiennes. Notre argent, car c'est de cela qu'il s'agit, va aider à délocaliser et soutenir les sites Marocains, Turcs, Roumains, Espagnols.... et faire quelques voitures électriques déjà sur subventionnées? Payer des impôts en Hollande et faire de l'optimisation fiscale et sociale va continuer d'etre le jeu de Billancourt?
Un peu de Courage Philippe.... Ah oui j'oublie toujours que c'est un mot qui n'appartient pas au vocabulaire des technocrates libéraux.
a écrit le 20/05/2020 à 8:20 :
ce prêt de l'état Français est il approuvé et consolidé
par les pays bas qui est la base arrière de Renault pour sa fiscalité
et a vérifier si ces somme prêté reste bien en France
comme cette entreprise produits a ce jour plus hors de France
que dans l'exagone
a écrit le 20/05/2020 à 7:42 :
Prêt de l état français
3600 emplois supprimés et on déplace la production en Turquie
Bravo Renault

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :