Scandale Volkswagen : l'UE était au courant depuis 2011 et non pas depuis 2013

 |   |  469  mots
Le constructeur allemand a donné à ses salariés jusqu'au 30 novembre pour dénoncer des malversations commises en son sein.
Le constructeur allemand a donné à ses salariés jusqu'au 30 novembre pour dénoncer des malversations commises en son sein. (Crédits : Reuters)
Le préjudice subi par les Etats et les citoyens européens s'aggrave donc encore. Les services du commissaire à l'Industrie de l'époque, l'Italien Antonio Tajani, auraient été prévenus de manipulations dès 2011, et ce, par l'un des constructeurs, selon un hebdomadaire allemand. Où l'on apprend aussi que ce sont des fonctionnaires européens mis au courant et "si frustrés de l'inaction de la Commission", qu'ils ont contacté une ONG pour les aider à dévoiler ce double scandale.

On la pensait au courant de la fraude de Volkswagen depuis 2013, la Commission européenne aurait en fait eu connaissance dès l'année 2011 des manipulations dans les mesures d'émissions polluantes et donc de consommation de carburant chez plusieurs constructeurs automobiles, révèle l'hebdomadaire économique allemand WirtschaftsWoche dans un article publié vendredi 13 novembre.

"Ce sont des fonctionnaires de l'administration de l'UE qui ont alerté l'organisation environnementale américaine ICCT sur de possibles tricheries aux émissions d'oxydes d'azote", a déclaré la chef de l'autorité californienne de l'environnement CARB, Mary Nichols, citée dans cet article.

"Frustrés face à l'inaction de la Commission"

Selon le magazine, les services du commissaire à l'Industrie de l'époque, l'Italien Antonio Tajani, a été prévenu de manipulations par l'un des constructeurs. Les fonctionnaires mis au courant étaient "si frustrés de l'inaction de la Commission" qu'ils se sont tournés vers l'ICCT.

C'est par le truchement de cette ONG, qui a fait effectuer une série de mesures puis prévenu les autorités américaines compétentes, que l'affaire des moteurs truqués a éclaté en septembre de cette année. Volkswagen a avoué avoir équipé 11 millions de moteurs diesel d'un logiciel truqueur.

"Si cette information est confirmée, cela signifie que l'ancien et l'actuelle commissaire à l'industrie, respectivement M. Tajani et Mme (Elzbieta) Bienkowska, ont maquillé les faits et ont sciemment menti devant le Parlement européen", ont réagi dans un communiqué deux euro-députés verts, Yannick Jadot et Karima Delli.

Une enquête élargie

Pour mémoire, les eurodéputés ont rejeté fin octobre la création d'une commission d'enquête parlementaire comme le désiraient les Verts soutenus par le centre, appelant les les États membres et la Commission à enquêter sur le scandale.

De nouvelles révélations ont poussé le 6 novembre la Commission européenne à demander aux 28 états membres de l'UE "d'élargir leurs enquêtes pour déterminer l'existence d'éventuelles infractions aux réglementations européennes" après Volkswagen a admis avoir sous-estimé la consommation de carburant d'environ 800.000 véhicules, dont certains dotés d'un moteur à essence.

Le constructeur allemand a donné à ses salariés jusqu'au 30 novembre pour dénoncer des malversations commises en son sein. Ce programme vise à encourage les personnes au courant du système de fraude. Les salariés qui contracteront les enquêtes internes échapperont aux sanctions, selon un courrier qui leur est adressé par le directeur de la marque, Herbert Diess.

Les ventes mondiales de la marque Volkswagen ont baissé de 5,3% en octobre, le premier mois entier depuis qu'a éclaté le scandale. La marque phare du groupe de Wolfsburg a livré 490.000 véhicules le mois dernier, soit 27.400 de moins qu'en octobre 2014 et accuse ainsi son huitième mois consécutif de baisse des ventes.

(avec AFPet Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2015 à 9:46 :
Il faut distinguer la triche en bricolant le véhicule afin de sembler correct, et l'optimisation des mesures de consommation en surgonflant les pneus, accélérant pendant 45 secondes pour atteindre la vitesse de test, débranchant l'alternateur.
Si la fraude était connue, étonnant de ne pas secouer le cocotier.
Si un véhicule normal passe de 70mg en test à 140 en circulant ou à 400 parce qu'il est truqué, c'est pas du tout pareil.
A quoi ça sert que Peugeot se décarcasse ? (avec ma "3L officiels", je fais du 3,6-3,8 sur longues routes, vers 4L en ville (hors clim (à éviter), chauffage, radio, phares, ...))
a écrit le 14/11/2015 à 8:05 :
L ideal europeen...representé par Juncker.... Tout est dit Les citoyens europeens doivent se preparer à etre ruinés.... nouvelle forme d esclavagisme financier
a écrit le 13/11/2015 à 22:30 :
Vw dépense 10 fois plus en activité lobying que les français, la commission est dominée par l' Allemagne, voilà pourquoi les us seuls ont bougé et sur dénonciation, heureusement d' ailleurs car le cinoche aurait pu durer encore longtemps..!
Réponse de le 14/11/2015 à 19:17 :
Bien vu ..
a écrit le 13/11/2015 à 22:23 :
Une preuve de plus que l'Union Européenne n'a jamais été bâtie pour protéger les citoyens. L'UE est un paradis pour lobbyiste, un temple de l'ultralibéralisme et une étape vers la globalisation totale du monde. Nous avons tout à y perdre en tant que consommateur, et plus grave, nous avons tout à y perdre en tant que citoyen. Personnellement je voterai pour l'UPR aux régionales car c'est le seul parti qui dise la vérité aux français sur l'UE et qui propose véritablement d'en sortir. Pour découvrir l'UPR : http://www.upr.fr
Réponse de le 14/11/2015 à 19:19 :
J' en suis aussi, merci.
a écrit le 13/11/2015 à 21:58 :
VW se fait claquer sévère, la baisse comme attenduest à peine marquée sur octobre, , il faut intégrer pas moins de deux à trois mois de livraison, sauf à vendre les stocks, pour prendre la vraie dimension du plouf .
a écrit le 13/11/2015 à 20:51 :
"Chez les politiques américains, en tous cas, c’est le déchaînement ! A Washington, les sénateurs démocrates Richard Blumenthal et Edward Markey ont jugé les annonces du groupe de Basse-Saxe carrément "insultantes et inappropriées", ajoutant qu'elles constituaient "une feuille de vigne tentant de dissimuler l'ampleur réelle de la tromperie". Les deux élus demandent que le consortium "offre à chaque propriétaire une option de rachat". Ils jugent par ailleurs que Volkswagen "devrait affirmer clairement et sans équivoque que tout propriétaire est en droit d'engager des poursuites"..."


http://www.challenges.fr/challenges-soir/20151110.CHA1455/volkswagen-offre-des-remises-record-pour-se-faire-pardonner.html
a écrit le 13/11/2015 à 20:51 :
Les normes sont très difficiles à respecter et nous savons tous que les tests normalisés ne sont pas représentatifs de la conduite client mais seul VW a triché en installant un logiciel truqueur dans ses moteurs. Leurs clients sont lésés et la concurrence est faussé (400 euros d'économies techniques grâce au logiciel de truquage), ne mettons pas tous les constructeurs dans le même panier. Il est normal que VW soit puni. Dura Lex sed Lex.
a écrit le 13/11/2015 à 20:49 :
L'Europe n'a de sens que si elle est forte et elle protège ses citoyens.
Moralité, l'Europe ne sert à rien...
a écrit le 13/11/2015 à 18:38 :
Que la Commission Européenne eu été au courant depuis 2011, cela ne surprend personne,

Et si la commission avait dénoncé VW, elle aurait du dénoncer aussi les français Renault Peugeot Citroen Ford Opel Fiat Bmw

Cela a été très bien démontré dans le dernier reportage sur le diésel diffusé par France 2,excellent reportage d'Elise UCET Cash Investigation, du 29 septembre 2015 ;

In finé, si la commission était au courant depuis 2011, sans agir, c'est que les gouvernements Sarkozy Hollande savaient que les normes absurdes étaient intenables,

les 1ers Ministres Fillon Ayrault (qui parlent allemand couremment) et Valls ne vont pas nous expliquer qu'ils ignoraient sauf à démontrer qu'ils se moquent des contribuables ;

à ce stade,
il convient de se poser la question de l'opportunisme DOUTEUX des avocats parisiens marseillais

qui espèrent rançonner 600 euro en pure perte garantie tous les clients VW,

la Justice ne pourra pas condamner à postériori pour des véhicules homologués par les autorités françaises et européennes dans de telle conditions ;

si par impossible,

alors Peugeot Renault Dacia Nissan Citroen vont se voir attrait pour mêmes motifs ;
Réponse de le 13/11/2015 à 19:22 :
Pourquoi dénoncer les autres constructeurs ? Les normes ne correspondent à rien, mais les constructeurs doivent les respecter. (mettre la 1ère, accélérer à tel régime pendant x temps, passer en 2ème, pendant x temps etc.) Les normes ne sont pas du tout la conduite d'aujourd'hui, mais il faut les respecter. Quant à VW, ils ont délibérément truqués les contrôles , pour ne pas investir dans la recherche sur les différents systèmes permettant de réduire la pollution. Du fait qu'ils ont trichés, les NOX, la puissance moteur, ... n'étant pas les bons, il me semble que les homologations ne sont pas bonnes, d'où un manque à gagner pour les états.
Réponse de le 13/11/2015 à 19:57 :
"Peugeot Renault Dacia Nissan Citroen vont se voir attrait "

Vous pensez que VW va se faire traire, il y a peut-être un fond de vérité là-dedans, rendre l' argent volé s'appelle bien rendre justice..?
a écrit le 13/11/2015 à 18:02 :
Des employés européens ont vendu le morceau aux américains parce que le commission protégeait VW, c'est bien comme cela qu' il faut l' entendre..?

Plus belle la vie délétère européenne..
a écrit le 13/11/2015 à 17:08 :
@Corso Nous apprenons que les concessions VW Allemagne sont durement touchées par la crise dans ce reportage d 'une journaliste française en Allemagne...

Peu de business, défiance installée accompagnent des demandes de rabais exorbitants, on parle de 5000 euros exigés pour vendre une voiture...

Les temps sont durs, l' acheteur potentiel semble avoir perdu la foi dans la marque nationale, il faut faire face et nonobstant les quelques mesurettes mises en place, c'est bien loin d' être gagné...

http://www.liberation.fr/futurs/2015/11/09/volkswagen-le-moteur-de-l-allemagne-au-rabais_1412361
a écrit le 13/11/2015 à 16:23 :
Cette Europe va éclater (je l'espère de tout mon coeur) car elle n'a servi et ne sert que les intérêts allemands et au detriment d'autres états membres.
Réponse de le 13/11/2015 à 16:41 :
C'est pas une question d'intérêt mais de loyauté envers le citoyen ... Ces commissaires ( non élus ) se comportent en mafieux .... Sous couvert d'honorabilité de la commission !!
Réponse de le 13/11/2015 à 17:45 :
Entièrement d'accord. Bruxelles est devenu un outil de domination allemande. Les Anglais, trop soucieux de leur indépendance, l'ont compris et veulent partir!
a écrit le 13/11/2015 à 16:21 :
Tout le monde était au courant des manoeuvres de VW depuis bien avant puisque la défaillance technologique du groupe date d'environ 15 ans. On a laissé faire puisque le constructeur rendait des services en protégeant l'industrie européenne par le rachat des marques anglaises faites avec les autres groupes et réparties via les équipementiers, eux même fiancés par l'état allemand et les Landers sous différentes formes. Tout le mécanisme a été favorable pour tous, comme autant celui consistant à maîtriser le marché chinois. Au reste aucun constructeur ne se plaint. Pour le moment toutes voitures vendues sont sans problème y compris celles d'occasion puisque les acheteurs le font en toute connaissance de cause. Le groupe propose des "échanges/reprises" ou des bons pour de futurs entretiens. La facture finale sera relativement modérée car si les ventes baissent elles le font uniquement par peur de l'impossibilité éventuelle de circuler qui pourrait survenir, les marques Audi, Posche, Skoda sont peu impactées et VW assez faiblement. Il est temps, sans l'ignorer car elle fera école, de tourner la page de cette opération toute en stratégie.
Réponse de le 13/11/2015 à 19:41 :
Une opé toute en stratégie qui a vu baisser l' action de 40 %, comme vous y allez, essayez donc de vendre votre voiture d' occasion sans y laisser des plumes pour voir..!! Avez-vous lu ce reportage du journaliste de Libé qui voit les concessions VW vides à Berlin...?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :