Tesla : Robyn Denholm succède à Elon Musk à la tête du conseil d'administration

 |   |  575  mots
Elon Musk est évincé de la présidence du conseil d'administration au profit de Robyn Denlhom.
Elon Musk est évincé de la présidence du conseil d'administration au profit de Robyn Denlhom. (Crédits : Mike Blake)
Tesla a annoncé mercredi soir avoir nommé Robyn Denholm à la présidence du conseil d'administration. Forte d'une expérience dans plusieurs entreprises des télécoms et chez Toyota, elle succède à Elon Musk contraint de quitter son poste en raison d'accusations de fraude prononcées à son encontre par le gendarme boursier américain.

Du changement à la tête de Tesla. Le constructeur automobile a annoncé, ce jeudi, la nomination de Robyn Denholm, 54 ans, jusqu'alors directrice financière du poids lourd australien des télécommunications Telstra et membre du conseil d'administration de Tesla depuis 2014, en tant que nouvelle présidente du conseil d'administration de Tesla. Elle succède ainsi à Elon Musk qui demeure cependant directeur général du fabricant de voitures électriques. La rumeur James Murdoch, fils du magnat des médias Rupert Murdoch et administrateur de Tesla, avait un temps circulé mais le choix du conseil a finalement été autre.

Entre 2007 et 2016,  Robyn Denholm a travaillé dans d'autres entreprises technologiques comme Juniper Networks et Sun Microsystems. Elle est cependant familière du secteur automobile et des chaînes de production : entre avril 2016 et avril 2017, elle est directrice d'ABB, spécialiste des technologies dans l'industrie, le transport et les infrastructures. Entre 1989 et 1996, elle occupe divers postes de manager chez Toyota Australia. Robyn Denholm a également de l'expérience chez Tesla. En août, elle a notamment fait partie du comité spécial créé par le constructeur pour examiner l'hypothèse d'une sortie de Bourse.

Si cette nomination prend effet immédiatement Robyn Denholm continuera toutefois d'assurer ses fonctions de directrice financière chez son actuel employeur pendant les six prochains mois, a expliqué Tesla dans un communiqué. "Pour assurer une transition réussie durant la période où Robyn restera à Telstra, Elon lui apportera son soutien et toute l'aide dont elle aura besoin pour ce nouveau poste", a précisé le communiqué du constructeur de voitures électriques. "Je crois en cette société et en sa mission. Je suis impatiente d'aider Elon et son équipe à atteindre une rentabilité durable et à générer de la valeur à long terme pour les actionnaires" , a-t-elle déclaré après sa nomination.

"Robyn a une expérience solide à la fois dans l'industrie de la tech et de l'automobile, et elle a aussi largement contribué à rendre Tesla plus performante pendant ses quatre années passées en tant que membre du conseil d'administration", a relevé Elon Musk dans le communiqué. Au cours des quatre dernières années, elle nous a aidés à devenir une entreprise rentable. Je suis impatient de travailler encore plus étroitement avec elle. »

Musk rattrapé par ses frasques

S'il se félicite de la nomination de Robyn Denholm pour lui succéder, Elon Musk a été néanmoins contraint de quitter ses fonctions de président du conseil d'administration à la suite d'accusations de fraudes. La Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, avait déposé une plainte contre lui en septembre. Le régulateur estimait qu'il avait trompé les investisseurs en indiquant dans un tweet son souhait de retirer son entreprise de la Bourse.

Lire aussi : Tesla: Musk contraint d'abandonner la présidence du Conseil d'administration

Le fantasque patron de Tesla et la SEC avaient finalement scellé un accord mettant fin aux poursuites. Elon Musk avait accepté d'abandonner la présidence du conseil d'administration de l'entreprise qu'il a fondée tout en conservant son poste de directeur général. Tesla et son patron ont en outre accepté de payer chacun 20 millions de dollars d'amende. C'est la fin d'une époque pour le milliardaire sud-africain président du conseil d'administration et directeur général de Tesla depuis 2004.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :