Ventes de voitures neuves : un niveau historiquement bas enregistré en mars, du jamais vu depuis 40 ans

Confrontées à de multiples secousses (guerre en Ukraine, crise des semi-conducteurs, hausse du prix du carburant), l'industrie automobile fait désormais face à une baisse historique des ventes de véhicules neufs. Stellantis affiche même une chute de près de 30% sur un an. Après deux exercices compliqués au niveau de la commercialisation, certains constructeurs visent une montée en gamme pour engranger des bénéfices.
Selon les chiffres publiés vendredi par les constructeurs, les ventes ont baissé de 19,5% par rapport à mars 2021. Stellantis (Peugeot-Fiat) est en baisse de 29,62% sur un an, Renault-Dacia de 15,11%, le groupe Volkswagen de 16,38%.
Selon les chiffres publiés vendredi par les constructeurs, les ventes ont baissé de 19,5% par rapport à mars 2021. Stellantis (Peugeot-Fiat) est en baisse de 29,62% sur un an, Renault-Dacia de 15,11%, le groupe Volkswagen de 16,38%. (Crédits : Stephane Mahe)

L'industrie automobile a de quoi s'inquiéter. Elle affronte une crise des ventes jamais vue depuis 40 ans. Minée par la pandémie, confrontée à la pénurie des semi-conducteurs qui ont pénalisé voire arrêté dans certaines usines sa production puis fait face depuis plusieurs mois à la hausse des prix du carburant qui interroge les Français quant à l'utilisation de leur véhicule, et désormais les incertitudes liées à la guerre en Ukraine, les ventes de voitures neuves en France sont tombées à un plus bas niveau historique pour mars avec 147.079 immatriculations.

Selon les chiffres publiés vendredi par les constructeurs, les ventes ont baissé de 19,5% par rapport à mars 2021, indique dans un communiqué la Plateforme automobile. Seul mars 2020, avec les concessions fermées pour cause de pandémie, avait enregistré des ventes plus basses. En excluant la période de crise sanitaire, les ventes sont au plus bas historiques.

Les ventes de Stellantis s'effondrent

Stellantis (Peugeot-Fiat) est en baisse de 29,62% sur un an, Renault-Dacia de 15,11%, le groupe Volkswagen de 16,38%. "Quelques marques comme Kia, Hyundai et Tesla parviennent à afficher une croissance solide, y compris par rapport à 2019", a souligné Marie-Laure Nivot, responsable Intelligence Marché du cabinet AAA Data.

Les voitures électriques atteignent désormais une part de marché de 13%, soit presque autant que le diesel, qui est tombé au niveau historiquement bas de 14% des ventes. Mais la principale surprise vient du recul de l'hybride (-9%), le premier depuis le confinement du printemps 2020, souligne AAA Data. Dans le détail, les hybrides rechargeables et les microhybrides sont en baisse, tandis que les hybrides traditionnelles (non rechargeables) maintiennent une trajectoire positive.

Alors qu'il avait enregistré un record de ventes sur l'année 2021, le marché de l'occasion est aussi en baisse (-14,3% en mars avec 506.222 transactions) pour le quatrième mois consécutif.

"Le palmarès des ventes aux particuliers, avec sur le podium la Dacia Sandero et la Tesla Model 3, illustre aussi la polarisation du marché entre les modèles qui répondent à une problématique de pouvoir d'achat et ceux qui misent sur le contenu technologique à des tarifs bien plus élevés", a-t-elle ajouté.

Ces mauvais résultats du premier trimestre 2022 s'inscrivent dans une année écoulée catastrophique. 2021 devait être l'année du redécollage pour l'industrie automobile européenne après 2020 "année blanche" due au déferlement de la pandémie. C'est raté, et dans les grandes largeurs. Avec seulement 9,7 millions de véhicules vendus dans l'Union européenne, les immatriculations de voitures neuves ont fait pire qu'en 2020, pire qu'en 2013 ou 1993 années marquées d'une pierre noire.

Moins de ventes, plus de profits pour les constructeurs

Mais la situation est paradoxale : alors que les ventes baissent, les profits des constructeurs automobiles progressent. La flexibilité de l'outil industriel des constructeurs, mise en place depuis la crise financière de 2008-2009, leur permet de en effet de s'adapter à la demande et donc de réduire leurs coûts. Mais surtout, les constructeurs ont privilégié les ventes de modèles à forte valeur ajoutée : voitures électriques, des gros SUV plutôt que des petites citadines, de meilleurs équipements... Mieux, sur un marché extrêmement tendu, les constructeurs automobiles se sont abstenus de la moindre promotion ou offre de reprise. Au contraire, ils ont augmenté leurs prix. C'est notamment la stratégie de Stellantis qui veut s'affirmer comme un groupe premium, notamment en travaillant sur sa processus de contrôle qualité.

A LIRE AUSSI | Avec le SUV Tonale, Stellantis construit une nouvelle culture de qualité pour devenir un vrai Premium

Toutefois, la guerre russe en Ukraine va bouleverser une industrie automobile européenne déjà éprouvée par trois années de crise. Les chaînes d'approvisionnement seront les premières touchées. Plusieurs constructeurs ont déjà été privés de pièces critiques, suspendant de fait la production sur plusieurs sites. Les constructeurs devront également faire face à la hausse des matières premières. Le nickel ou le lithium progressent fortement depuis plusieurs mois.

A LIRE AUSSI | Automobile : l'équation à cinq inconnues de l'impact de la guerre en Ukraine

Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 01/04/2022 à 22:05
Signaler
Et les malus jusqu'à 40000euros n'arrangent pas les ventes.

à écrit le 01/04/2022 à 22:05
Signaler
Et les malus jusqu'à 40000euros n'arrange les ventes.

à écrit le 01/04/2022 à 15:44
Signaler
Petit, j'entendais souvent ma grand-mère dire "tu verras quand l'essence sera à 2 francs, il y aura moins de monde sur les routes !". Il aura fallu attendre qu'elle soit à 2 euros. Vieux motard que jamais.

à écrit le 01/04/2022 à 11:34
Signaler
Montée en gamme et prix plus élevés, alors que le pouvoir d'achat diminue et que l'environnement économico-écolo-réglementaire est d'une totale instabilité ? Certains rêvent ....

le 01/04/2022 à 16:39
Signaler
100 % d'accord vous m'avez devancé

le 02/04/2022 à 2:28
Signaler
Salut! TVA bien? (cf. les Rap-tout des Inconnus)

à écrit le 01/04/2022 à 10:32
Signaler
il y aura DACIA et les autres la polarisation des ventes reflétera ceux qui peuvent et les autres .ceux qui auront besoin pour faire un point A vers un point B et les autres .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.