Servier se dit prêt à indemniser les victimes du Mediator

Les laboratoires Servier vont apporter une première dotation de 20 millions d'euros à un fonds d'indemnisation des victimes du Mediator. Une somme dérisoire pour les associations de patients.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les laboratoires Servier font un pas en direction des victimes du Mediator. Le groupe a annoncé ce jeudi qu'il est prêt à débloquer une première dotation de 20 millions d'euros destinée aux victimes du médicament, accusé d'avoir provoqué la mort de 500 à 2.000 personnes en France.

Le deuxième groupe pharmaceutique français fait valoir dans un communiqué qu'il entend ainsi agir "dans l'intérêt des patients et en dehors de toute reconnaissance de responsabilité".

Le labo a été "invité à présenter [sa] proposition concernant l'indeminisation des patients [...] à Mme Claire Favre". Cette magistrate de la Cour de Cassation a été mandatée il y a une semaine par le gouvernement pour s'occuper de la question de l'indemnisation des victimes, et surtout s'assurer  de la rapidité de ce processus.

"Avec 20 millions, on est bien loin du compte et nous ne demandons pas l'aumône", a réagi l'Association française des diabétiques, citée par l'AFP.

Servier propose en fait "d'intervenir en complément des procédures existantes afin que les patients ne pouvant entrer dans le cadre de la procédure d'indemnisation des accidents médicaux (Commission Régionale de Conciliation et d'Indemnisation des accidents médicaux, Office national d'indemnisation des accidents médicaux) puissent aussi bénéficier d'une procédure simple et rapide permettant une indemnisation", poursuit le texte.

La somme paraît très éloignée de celle de 1,6 milliard d'euros, estimation faite la semaine dernière par Le Figaro du coût du remboursement des dépenses de la Sécu et de l'indeminsation des victimes dans cette affaire. Ce calcul restait approximative : par exemple, les dépenses engagées par la Caisse nationale d'assurance-maladie sont évaluées "entre 226 et 900 millions d'euros".

Mercredi, le tribunal de grande instance de Toulon a ordonné à Servier de provisionner 1.500 euros pour financer une expertise sur une mère de famille du Var, qui souffre d'une valvulopathie et a pris du Mediator.

Ce geste intervient alors que Jacques Servier en personne est cité une première fois à comparaître ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Il s'agira d'une audience "technique" qui fixera la somme que devront verser les plaignants pour justifier du sérieux de leurs demandes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.