Pfizer et BioNTech franchissent le cap du milliard de vaccins et engrangent les milliards de dollars

Le géant américain et la biotech allemande sont les grands gagnants de la course au vaccin anti-covid. Ils étaient les premiers du monde occidental à annoncer des résultats positifs et à bénéficier d'une autorisation dans l'Union européenne et aux Etats-Unis. Et ils profitent de cet avantage sur leurs poursuivants: AstraZeneca, Johnson&Johnson, Moderna.

4 mn

(Crédits : DADO RUVIC)

Le laboratoire allemand BioNTech publie ce lundi ses résultats financiers définitifs pour le second trimestre 2021. Dans un communiqué, il annonce qu'avec son partenaire, le géant américain, Pfizer, ils ont livré à fin juillet plus de 1 milliard de doses de leur vaccin contre le Covid-19, un chiffre qui serait supérieur à celui de son concurrent AstraZeneca.

Au premier semestre, BioNTech a engrangé grâce au vaccin anti-Covid un chiffre d'affaires de 7,3 milliards d'euros. Et, se fondant sur les contrats à venir pour plus de 2,2 milliards de doses à ce jour, il s'attend à générer 15,9 milliards d'euros (18,7 milliards de dollars) de revenus sur toute l'année 2021, contre une prévision à 12,4 milliards d'euros publiée en mai.

BioNTech a ajouté lundi qu'elle et Pfizer pensaient qu'après le dispositif à deux doses, l'injection d'une troisième dose "a le potentiel de préserver les plus hauts niveaux d'efficacité protectrice contre toutes les variantes actuellement testées, y compris Delta", soulignant des remarques similaires faites par son partenaire.

Cependant, malgré ces assurances, il a redit son intention de commencer à tester sur l'homme ce mois-ci un vaccin adapté au variant Delta hautement infectieux, dans le cadre d'une "stratégie globale pour lutter contre les variants, si le besoin s'en faisait sentir à l'avenir".

Pfizer lui aussi ne cesse de relever ses prévisions

Associés dans le développement d'un vaccin anti-Covid 19, le géant américain et la biotech allemande étaient les premiers du monde occidental à annoncer des résultats positifs et à bénéficier d'une autorisation dans l'Union européenne et aux États-Unis. Et les résultats financiers de l'américain sont également très éloquents.

Le vaccin a ainsi rapporté à Pfizer plus qu'à aucun autre concurrent: 10,8 milliards de dollars (environ 9,2 milliards d'euros) de revenus au premier semestre 2021, période à partir de laquelle il a commencé à encaisser l'essentiel des ventes de ce traitement.

Et le groupe américain ne cesse de relever ses prévisions pour 2021. Le mois dernier, il a indiqué qu'il espérait obtenir 33,5 milliards de dollars des ventes de son vaccin sur toute l'année 2021.

Moderna tire son épingle du jeu, Johnson & Johnson à la traîne

Moderna n'a, comme BioNTech, que son vaccin anti-Covid 19 comme produit en circulation: et pourtant, il a engrangé au premier semestre 5,9 milliards de dollars de chiffre d'affaires (5 milliards d'euros environ), et anticipe, pour l'ensemble de 2021, pas moins de 20 milliards de dollars de revenus.

Au premier semestre, Johnson & Johnson a fait état de 264 millions de dollars (225 millions d'euros) de chiffre d'affaires, et pour l'ensemble de l'année, il table sur 2,5 milliards de dollars pour son vaccin.

AstraZeneca le plus largement diffusé dans le monde

Pour son premier semestre, AstraZeneca a annoncé 1,17 milliard de dollars (1 milliard d'euros) de revenus tirés de son vaccin, mais ne s'est pas avancé sur des prévisions pour l'année complète. Ce chiffre correspond à la livraison d'environ 319 millions de doses dans le monde - dont 97 millions à l'Union européenne.

Dans le détail, ses ventes de vaccin ont représenté 572 millions de dollars pour l'Europe, et 455 millions dans les pays émergents, selon un communiqué.

Selon un comptage de l'AFP réalisé à partir de sources officielles le 29 juillet, plus de quatre milliards de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans le monde. Et, malgré les polémiques dont il a fait l'objet, le vaccin d'AstraZeneca/Oxford, administré dans 79% des pays et territoires qui vaccinent (au moins 171 sur 217), est le plus largement diffusé dans le monde.

Les labos qui vont augmenter leurs prix: Pfizer et Moderna

Lundi dernier, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, confirmant une information dévoilée par le Financial Times, annonçait que les entreprises pharmaceutiques Pfizer et Moderna allaient augmenter le prix de leur vaccin anti-Covid livré à l'UE pour tenir compte du travail d'adaptation aux variants.

"Il faut regarder tout cela de manière rationnelle, ne pas se faire avoir évidemment mais avoir des contrats plus exigeants, avec des produits adaptés aux variants probablement oui, pas seulement pour l'Union européenne, pour tous les acheteurs ce sera un peu plus cher", a relevé Clément Beaune sur Radio France Internationale (RFI), sans préciser le montant de la hausse.

Le vaccin Pfizer va passer de 15,5 euros à 19,5 euros et celui de Moderna de 19 euros à 21,5 euros, a révélé dimanche le quotidien britannique Financial Times qui a consulté le contrat conclu avec l'UE.

"On les adapte, c'est demandé dans les contrats qui sont en cours de négociation, aux variants. On demande aussi que l'essentiel de la production, près de 300 composants des vaccins, soient produits sur le territoire européen", a ajouté Clément Beaune.

Quant au laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, comme il vent son sérum à prix coûtant, ses recettes ne représentent qu'une fraction des ventes de vaccins de ses rivaux Pfizer et BioNTech.

(avec Reuters et AFP)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 11/08/2021 à 15:29
Signaler
Re: Fiasco Sanofi Pasteur, Quand on ne sait pas quelle option choisir, on finance les deux, Comme cela, on est du cote des vainqueurs, On attend toujours que des tetes tombent...

à écrit le 10/08/2021 à 9:49
Signaler
quel titre!!!!!!!! limite, on dirait qu'ils font des ultra neo profits ultra capitalistes de droite, ca serait sur la meme ligne...........faudra faire un article " la france engrange des milliards de non depenses a ne pas confiner tout le monde", le...

à écrit le 10/08/2021 à 8:17
Signaler
Et oui, variants perpétuels, vaccination perpétuelle, passe sanitaire et QRCode perpétuels, etat d'urgence perpétuel, passeport intérieur et crédit social bientôt en vigueur...

à écrit le 09/08/2021 à 21:28
Signaler
La différence entre les laboratoires pharmaceutiques et les ONG est que ces premiers au moins assument se faire du profit sur la maladie, la misère et la mort.

à écrit le 09/08/2021 à 19:19
Signaler
Sanofi, comment ils doivent se les mordre !

à écrit le 09/08/2021 à 19:02
Signaler
Dis leurs! Que l'on a marre des dealers mais... dis leurs maintenant, pas dans une "heure"!

à écrit le 09/08/2021 à 18:18
Signaler
Un jour sans fin. Faudra-t-il adapter le vaccin anti- Covid-19 des laboratoires Pfizer et BioNTech face aux variants ? Si le patron de BioNTech, préconise plutôt une "troisième dose" à ce stade, "il est possible que dans les six à douze mois proch...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.