Possible rupture de livraison du gaz russe

 |   |  268  mots
L'Ukraine, qui permet le transit de 80% du gaz russe consommé en Europe, n'est pas en mesure de payer ses factures au géant gazier russe Gazprom. La Commission européenne s'est réunie, ce jeudi, pour trouver une solution.

Une rupture des livraisons de gaz russe ?durant l?été? est possible. Les experts gaziers des 27 pays de l?Union européenne se sont réunis, ce jeudi, pour réfléchir à ce scénario.
Leur jugement sera donné le 2 juillet, juste avant une échéance financière cruciale de l?Ukraine.

En effet, le 7 juillet a lieu la prochaine facture que les Ukrainiens doivent payer au géant gazier russe Gazprom. Mais le groupe ukrainien, Naftogaz, est aux abois car la compagnie s'acquitte actuellement de prêts à des taux d'environ 17%. L?Ukraine est donc à la recherche de prêts internationaux de 4,2 milliards de dollars" (3 milliards d'euros), sous peine de ne plus être livrés par les Russes, et ses réservoirs permettent d'assurer le transit de gaz russe vers l'Europe. Or un quart du gaz consommé en Europe vient de Russie, dont 80% transite par l'Ukraine.

Le 8 mai, l'Ukraine avait payé sa facture de gaz pour le mois de mai. Mais le pays n'est pas certain de pouvoir remplir ses réservoirs de gaz durant l'été en prévision de la saison hivernale.

La Commission européenne tente aider le géant gazier russe Gazprom et ukrainien Naftogaz a trouver un arrangement, bien qu?aucune décision ne soit prise pour le moment. Mais elle a déclaré qu?il y avait une possibilité d??une nouvelle pénurie de gaz pendant l?été?.
Fin mai, le Premier ministre russe Vladimir Poutine avait appelé l'Union européenne à aider Kiev à payer ses factures, en agitant le risque d'une nouvelle crise gazière après celle intervenue en janvier.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour contrer la Russie, il faut réduire la voilure de la France et de l'Europe : baisser le nombre d'habitants en arrêtant une politique nataliste suicidaire, se tourner vers les énergies renouvelables et faire appel à la technologie. A quoi servirait-il de faire des économies d'énergie par tête d'habitants si le nombre de tête s'a
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour contrer la Russie, il faut réduire la voilure de la France et de l'Europe : baisser le nombre d'habitants en arrêtant une politique nataliste suicidaire, se tourner vers les énergies renouvelables et faire appel à la technologie. A quoi servirait-il de faire des économies d'énergie par tête d'habitants si dans le même temps, le nombre de têtes s'accroît et c'est le cas en France, de manière exponentielle ? Il faudrait que les petites têtes du G8 et du G20 comprennent que la croissance infinie ou exponentielle consécutive à une croissance exponentielle de la population est impossible sur un plan physique et mathématique. Aucun système ne peut fonctionner en croissance infinie. Aucun modèle mathématique ou technique ne peut supporter une croissance infinie. Le bons sens non plus !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :