Gros projet gazier pour PetroChina au Canada

PetroChina achète la moitié d'un projet de gaz de schiste pour 5,4 milliards de dollars. C'est le plus important investissement chinois sur des actifs de gaz naturel étrangers. Pour les analystes, cette acquisition est jugée trop chère.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'important investissement au Canada de PetroChina inquiète les investisseurs. Encana, producteur nord-américain de gaz naturel, et le groupe chinois d'hydrocarbures ont signé un accord pour le développement d'un projet de gaz de schiste.

Avec cet accord, PetroChina signe son plus gros investissement chinois à l'étranger dans le gaz naturel. Ce dernier va lui coûter 5,4 milliards de dollars. Le groupe chinois cherche à répondre au projet de la Chine de tripler l'utilisation de combustibles à faible émission de CO2 au cours de la prochaine décennie.

Comme Cnooc l'autre entreprise énergétique chinoise, PetroChina cherche également à réduire la dépendance au charbon de la Chine et augmenter les ressources d'énergies du pays. En janvier, Cnooc a pour sa part conclu un accord à de 570 millions de dollars dans un projet de gaz naturel avec des Etats-Unis.

Encana et PetroChina vont ainsi créer une société commune pour développer le gisement de Cutbank Ridge dans la province du British Columbia. Elle permettra à Encana d'accélérer le développement de ses vastes réserves tout en limitant les investissements.

"Cet accord représente un accomplissement important et une étape majeure dans l'approfondissement des relations entre nos deux entreprises", selon le patron d'Encana, Randy Eresman.

L'opération doit encore être approuvée par les Etats canadien et chinois, ont fait savoir les deux groupes, qui ont discuté pendant neuf mois.

Ce jeudi, le marché chinois n'a pas apprécié cette nouvelle. Après cette annonce, le titre PetroChina, le plus important groupe pétrolier et producteur de gaz d'Asie, a chuté de plus de 2% à Hong Kong.

 

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.