La hausse du prix de l'électricité est-elle justifiée ?

 |   |  860  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
Pour la parlementaire européenne Corinne Lepage, la réponse semble claire : les arguments invoquées par EDF pour demander une augmentation de 20% ne sont pas légitimes.

Le prix de l'électricité ne cesse de monter créant, dans un pays où le chauffage électrique a été sans cesse encouragé, un accroissement des situations de précarité énergétique. Certes, par rapport à nos voisins européens, l'électricité française paraît peu coûteuse puisque l'amortissement des centrales nucléaires a créé une vraie rente nucléaire, financée par le contribuable mais captée par EDF qui l'utilise dans un but de profitabilité pour ses actionnaires et de moins en moins pour le marché intérieur. La faiblesse de ce prix doit être très relativisée car le coût de production est dans la moyenne européenne et c'est le niveau des taxes qui fait la différence. Affirmer que l'électricité produite en France est la moins chère d'Europe est inexact car le prix de production est plus subventionné que la moyenne. Il l'est d'autant plus que la recherche est financée sur fonds publics et n'est donc pas une composante du prix de l'électricité.

Un tarif plus élevé inciterait les Français à plus de sobriété ? Oui mais...

Aujourd'hui, relever le prix de l'électricité est-il justifié ? Sur un plan théorique, et pour encourager la sobriété énergétique, on pourrait répondre que cette hausse s'inscrit dans une politique de développement durable. Ce serait vrai si cela s'accompagnait d'un effort massif de découragement du chauffage électrique au profit des énergies renouvelables (ENR), d'une politique très vigoureuse en matière d'économie d'énergie et de traitement social de la précarité énergétique. Or, c'est tout le contraire qui se produit. C'est d'abord l'isolation de l'habitat qu'il faut privilégier.

Notre retard est abyssal : absence de comptage de l'eau chaude de chauffage dans les immeubles, inexistence d'une industrie des composants de haute performance énergétique et des isolants de qualité, réglementation du renouvellement d'air absurde transformant les habitats en passoires à tous les vents... Pire, on a favorisé l'essor du chauffage électrique dans l'ancien sans rénovation thermique sérieuse. Le développement de compteurs intelligents par EDF, après la condamnation de son concurrent par la CRE (Commission de régulation de l'énergie), ne permet pas, comme en Allemagne ou aux États-Unis, de choisir son producteur et son électricité (verte en particulier).

En Allemagne, les producteurs d'énergie nucléaire paient des taxes pour allonger la durée de vie de leurs centrales

Dès lors, pourquoi cette hausse qui atteindra les 20 %, comme le veut le président d'EDF ? Les justifications sont parfaitement mensongères : d'abord, les investissements à faire dans les centrales pour allonger leur durée de vie. Mais c'est un profit immense et les exploitants allemands paient la collectivité pour allonger la durée de vie des centrales ! Ensuite, le financement des ENR. Mais la CSPE (contribution au service public de l'électricité) ne sert que très peu aux ENR. Elle assure surtout le soutien de la cogénération (668 millions d'euros en 2010 contre 120 millions pour le solaire photovoltaïque) et avant tout les surcoûts résultant de l'achat par EDF d'électricité pour subvenir aux périodes de pointe et des tarifs préférentiels Tartam pour les grandes entreprises. Et ce, aux frais de la solidarité.

Pourquoi le citoyen français devrait-il payer trois fois pour les erreurs stratégiques d'EDF ? 

Alors quelle est la vraie raison ? EDF a sacrifié le réseau national et les investissements dans les centrales au bénéfice d'un déploiement à l'international malchanceux et onéreux. Citons ses acquisitions outre-Atlantique (4,5 milliards) sans aucune garantie, au contraire, qu'un projet de construction de centrale nucléaire voie le jour. Ce qui a conduit EDF à délaisser la France et l'entretien des réseaux de distribution ou du parc nucléaire. Non seulement nous avons pâti des choix stratégiques d'EDF physiquement, mais nous sommes invités à en payer la facture. La hausse du prix à cause de la concurrence et des nouvelles obligations liées à la loi Nome est aussi avancée. Il est vrai qu'EDF devient l'arroseur arrosé. Le coût réel de production du nucléaire a été sous-évalué à 34 euros le MWh (prix vanté par l'opérateur pour justifier l'avantage du nucléaire par rapport aux autres énergies)...

EDF réclame aujourd'hui un prix d'achat de 50 euros considérant que le coût réel est de 46 et celui du MWh des nouvelles centrales de 55. Ses concurrents refusent. Le prix devrait être fixé dans les prochains jours. Mais comme EDF s'est en fait débarrassé de l'obligation de constituer des provisions pour l'aval du cycle et s'est attribué comme un bénéfice propre l'investissement des contribuables pour constituer la rente nucléaire, il est gagnant à 40-42 euros. Il serait donc tout à fait choquant et inéquitable de demander à ces mêmes usagers de remettre la main à la poche. Le citoyen paierait alors trois fois : comme contribuable au démarrage, comme usager avec la hausse des tarifs réglementés et comme assureur final avec le risque nucléaire et le coût effectif du démantèlement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2012 à 10:33 :
Je suis actuellement client d'EDF mais je ne vous cache pas que j'en suis assez mécontent et que je cherche activement à changer de fournisseur! Je suis allé sur ce site :http://lepropane.com/citernes/faq/installation. et je me demande si je ne vais pas passer au propane.
a écrit le 13/01/2012 à 15:29 :
Bonjour, je suis en ce moment en quête d'une réponse : quel est le coût de l'électricité en France ?
a écrit le 04/01/2012 à 11:20 :
Salut! J'ai une petite observation à faire sur l'économie d'énergie. Il y'a plusieurs années j'avais souscrit à l'offre EJP d'EDF. J'en étais très content pour deux choses. D'une part cela a eut pour effet de réduire considérablement ma facture d'électricité. Et d'autre part, le simple fait de faire attention quelques jours par ans favorise la responsabilisation du consommateur d'électricité que je suis. Je pensais donc que dans un soucis de développement durable et d'économie d'énergie ce genre d'offres allait se généraliser, et j'ai l'impression qu'EDF cherche à décourager les gens ayant souscrit à ce type de contrat. J'ai par exemple découvert récemment que dans certaines régions de France, les jours "rouges" se suivent parfois 9 jours d'affilés http://www.observatoires.net/calendrier/ejp-Sud Je pense que cela peut clairement décourager les consommateurs et ne voit pas trop quelle autre raison aurait EDF de faire s?enchaîner les jours à ce rythme. Ce genre de forfait n'est intéressant que si les jours rouges sont dispersés, mais là, franchement, je ne comprends pas la stratégie d'EDF. Quelqu?un a une idée là dessus?
a écrit le 24/03/2011 à 17:32 :
oh! les gros pigeons que nous sommes. Ilfaudrait faire payer les grands patrons pour leurs erreurs de strategies , car de toutes façons ils s'en mettent plein les poches quand meme
a écrit le 23/03/2011 à 9:43 :
je cite "une électricité 40% moins chère que dans la moyenne des autres pays européens.

c'est entierment faux : 12cents /KWH en france
autriche :8,76 cents
espagne: 13,6 cents
italie : 6,8 cents
angleterre 11,5 cents
mefci de verifier vos informations .
a écrit le 23/03/2011 à 7:29 :
Je recommande de lire science et vie avril, n° 1123 page 78 édifiant sur le capacité de nos dirigeants à éluder les problèmes inhérents à l'exploitation de centrales nucléaires! que chacun se mette à produire sa propre électricité pour éviter d'avoir des monstres nucléaires mal conçues, entretenus, situées,etc... un panneau photo volt qui tombe au sol ne produit pas un cataclysme! conso domestique = 80% de la production!!
Réponse de le 24/03/2011 à 11:42 :
sauf que tout le monde n' a pas la chance d'avoir une maison bien orientée et que les marges abusives prises par les industriels, importateurs et installateurs rendent le photvoltaîque peu intéressant sauf si le marché est faussé par des valeurs de rachats surévaluées. de plus que fait-on des panneaux en fin de vie?
Réponse de le 24/03/2011 à 16:43 :
A HRV, je ne suis pas technicien mais je trouverai bien une solution pour les panneaux phot v. mais je suis incapable de trouver une solution pour les centrales nucléaires. D'ailleurs, je crois que personne ne sait sortir du nucléaire en toute sécurité!
Réponse de le 13/01/2012 à 14:48 :
La filière nucléaire civile s'est mise en route sans crier gare...
Et on s'aperçoit-aujourd'hui-que poursuivre sans savoir comment ni
à quel coût-c'est pas possible...Et puis il faut trouver comment
recycler les vieilles centrales,avec un coût difficile à prévoir..
.Et pendant ce temps-là,rien ne bouge;rien ne se décide...Alors qu
'en Allemagne ou en Angleterre,en Suisse,si...
a écrit le 21/03/2011 à 21:17 :
Excellent article documente et etaye par des chiffres !

Que chacun retienne que le demantellement des centrales n'est pas provisionne ni le stockage des dechets sur des milliers d'annees, et ce meme quand EDF etait publique.
a écrit le 13/03/2011 à 0:33 :
"EDF a sacrifié le réseau national et les investissements dans les centrales au bénéfice d'un déploiement à l'international malchanceux et onéreux" cela me rappelle quelque chose .... Jean Marie (Messier) a travaillé a EDF ? c'est vrai que la privatisation du service des eaux c'est traduite par un bonheur littéral des français ... recommençons avec EDF. On voit bien maintenant que le prix de l'électricité nucléaire était bien sous estimé pour des raisons politiques (car en fait en partie payée par les contribuables et non les clients d'EDF) ... les énergies renouvelables ne sont finalement peut être pas si cher que cela ...
Réponse de le 16/03/2011 à 14:31 :
Ahbon, Seriez-vous d'accord pour demander la suppression du monopole d'EDF. Chaque citoyen devrait pouvoir produire sa propre électricité. Actuellement, il faut quand on en produit, la vendre à EDF et acheter à EDF sa production, prix d'achat et de vente fixés d'une façon unilatérale par EDF!!!! monopole? combine avec le comité d'entreprise et la CGT qui touche 500 millions d'euros/an!!!N????
Réponse de le 09/01/2012 à 14:23 :
Vous n?êtes pas obligé de vendre votre electricité à EDF, vous pouvez vous la garder
et vous enservir , ce qui est affigeant , c'est qu'edf c'est a dire nous , les clients lambda soit oblige de vous l'acheter à un prix exorbitant.
a écrit le 12/03/2011 à 21:04 :
pour compléter le propos de prof.hypothénuse,l'augmentation actuelle du prix de l'électricité est un pur scandale,presque une spoliation!
tout augmente dans des proportions anormales et les salaires stagnent voire diminuent suite aux prélèvements toujours plus importants.
c'est quand la révolution en france?
Réponse de le 13/03/2011 à 0:18 :
pour garder une inflation a 2% avec l'immobilier +10% , l'électricité +5%, le pétrole +xx% , les produits alimentaires augmentation substantielle aussi .. il faut bien que quelque chose baisse ..: le prix des télés avec tubes cathodique et ton salaire ...
a écrit le 12/03/2011 à 15:41 :
Dans les années 1970 1980, on nous vantais l'énergie électrique pas cher étant donné que l'on mettais en place l'énergie électrique d'origine nucléaire, c'était nous disait-on l'énergie de l'avenir pratiquement gratuite, et bon nombre de personne se sont équipés en tout électrique, suite à cette promesse.
On voit aujourd'hui ce que cela donne!.
Réponse de le 14/03/2011 à 10:50 :
Professeur, allez voir par exemple quel est le prix de l'électricité au Danemark, modèle pour les écolos...
Réponse de le 16/03/2011 à 16:31 :
to Oldtimer, je sais qu'en France, l'Etat est actionnaire à 85% d'EDF il sera plus facile pour lui d'augmenter le prix du kwh que les impôts! mais à mon avis il devrait commencer par supprimer le 1% pris sur les factures de chacun et donné à la CGT via le comité d'entreprise soit 500 millions et par an!!!!
a écrit le 12/03/2011 à 15:30 :
Privatisons et n'en parlons plus. Constatons que les brillants dirigeants de notre république nous ont bourré le mou avec ce secteur étatisé de m....
Réponse de le 09/01/2012 à 14:32 :
pour la privatisation , t'a pas tout suivi Henry , car 2004 EDF est devenu SA , et l'etat n'est plus là pour réguler mais pou encaisser , l'etat est deven depuis cette date un actionnaire , met toi bien ça dans la tete , et demain si il le faut l'etat revendre ses part à n'importe quel autre . trust
a écrit le 12/03/2011 à 14:25 :
dans l' énumration, manque une fois : les impôts passés pour payer l ' investissememnt et le 1% du CA dont on ne parle plus. Quel juge est en charge ??
a écrit le 12/03/2011 à 13:03 :
CQFD!!!! bravo! mon grain de sel!!les employés (et ex) ne paient que 10% du prix public!! à ajuster rapidement! 1% pris sur le montant de nos factures et donné à la cgt comité d'entreprise d'EDF, sans , en contre partie, aucun service aux clients!! c'est du racket! mobilisons nous pour refuser de payer nos factures EDF, sur un mois dont il faut convenir, que fait UFC ah mais UFC est proche du PS qui est proche des employés EDF!!!
Réponse de le 13/03/2011 à 8:33 :
T'as pas été électrocuté à la naissance ? j'ai l'impression que t'es neuronnes sont grillés !
Réponse de le 13/03/2011 à 10:02 :
A pfff, des démangeaisons? provoquées par vos propres contradictions. Le communisme CGT qui pille les pauvres (1% des factures des pauvres et 90% de votre propre consommation d'électricité) pour envoyer à moindres frais ses employés et retraités en vacances!! Vive le communisme?
Réponse de le 13/03/2011 à 10:13 :
A pfff, je pense que vous faites partie des privilégiés employés par un monopole, n'est-ce-pas?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :