EDF : le prix de l'électricité d'origine nucléaire vendue aux concurrents pas encore fixé

 |   |  250  mots
Copyright Reuters
EDF souhaite que ce tarif s'élève à 42 euros par mégawatt/heure. Direct Energie se dit désormais prêt à accepter de payer ce prix.

Le prix auquel EDF  doit revendre l'électricité d'origine nucléaire à ses concurrents n'a pas encore été fixé, a déclaré dimanche un porte-parole du ministère français de l'Energie, démentant ainsi une information donnée par le Journal du dimanche. Selon le JDD, le tarif vient d'être fixé à 42 euros par mégawatt/heure, soit ce que réclamait le PDG d'EDF, Henri Proglio.

Direct Energie est désormais prêt à accepter de payer le prix de 42 euros par mégawattheure (MWh) pour l'électricité d'origine nucléaire, soit le tarif voulu par EDF , alors qu'il demandait jusqu'ici un prix de 35 euros, rapportent ce lundi Les Echos.

EDF a dit n'avoir aucun commentaire à faire sur l'information.

Le parlement a adopté définitivement fin novembre le projet de loi relatif à la nouvelle organisation du marché français de l'électricité qui prévoit qu'EDF doit céder jusqu'à 25% de la production de son électricité d'origine nucléaire à ses concurrents comme GDF Suez, Poweo ou Direct Energie, afin qu'ils puissent proposer des offres à des tarifs concurrentiels.

La loi ne précise cependant pas le prix auquel EDF devra céder une partie de sa production nucléaire. Ce prix, qui fait l'objet de vifs débats entre l'opérateur historique et ses concurrents, devra être fixé par décret.

EDF souhaite que le tarif s'élève à 42 euros par mégawatt/heure, alors que les concurrents du groupe réclament un prix très inférieur, proche de 35 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2011 à 9:51 :
EDF doit vendre jusqu'à 25% de son energie nucleaire. Evidemment les acheteurs paieront jusqu'à 25% des frais de maintenance/entretien de ce produit nucléaire...?? hein c'est evident?
a écrit le 21/03/2011 à 17:51 :
moi aussi je veux être concurrent d'edf et payer mon électricité moins chère, je suis même prêt à la payer un poil plus cher, que ces intermédiaires à la Cxx
surtout qu'ayant déjà financé dans sa plus chère partie l'appareil de production d' edf, j'aimerai bien rentrer dans mes frais.
incroyable un enarque a inventé une machine à distribuer de la marge !!!
et tout ça sur le dos des utilisateurs qui n'ont même pas leur mot à dire!
la ficelle est tellement grosse qu'elle risque de casser, méfiez-vous !!!
a écrit le 21/03/2011 à 17:47 :
Les français vont bientôt être deux fois "cocus" , parce qu'ils vont payer l'électricité plus chère (au prix "européen !) d'une part, parce qu'ils supportent les risques liés au nucléaire (dont ils ont payés les centrales !) d'autre part.
L'Etat, qui est encore l'actionnaire principal d'EDF devrait tempérer ce dernier pour laisser aux français la contrepartie, en matière de tarifs, des risques encourus.
a écrit le 21/03/2011 à 15:35 :
Ces quoi ce machin ? EDF vend de l'électricité a un intermédiaire qui la refacture au client final, sachant que le réseau de distribution est le même ? Est-on sur de la valeur ajoutée dans cette affaire ? J'ai l'impression qu'à part découper le gateau, on ne gagne pas grand chose dans cette nouvelle chaine de valeur (voleurs ?) ....
Réponse de le 21/03/2011 à 16:26 :
1 nouvel intermediaire qui se gave au passage sans apporter de valeur ajoutee au client et sans realiser d'investissement, sans rien produire, sous l'excuse de la libre concurrence ...
Réponse de le 21/03/2011 à 17:04 :
@M'enfin
vous n'etes pas loin de la vérité ! Quand on injecte du courant dans un réseau ,on ne sait pas ou il va,et comme on ne peut pas le stocker il faut le refacturer le plus vite posiible en le payant le moins cher posiible.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :