Pétrole : la Chine craint que la Libye ne lui ferme son robinet

 |   |  546  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Chine a appelé mardi la Libye à protéger ses investissements alors qu'un insurgé libyen a estimé dernièrement que les compagnies pétrolières chinoises risquaient de perdre des contrats pour n'avoir pas soutenu la rébellion contre le colonel Mouammar Kadhafi.

La Chine, qui pourrait être pénalisée par le nouveau régime libyen, exhorte la Libye à protéger ses investissements. Abdeljalil Mayouf, directeur de l'information de la compagnie pétrolière Agoco, aux mains des rebelles, avait déclaré lundi que les opposants au régime de Kadhafi ne voyaient pas d'inconvénient à la présence d'entreprises occidentales, mais que la situation pourrait se révéler plus tendue avec la Russie, la Chine et le Brésil.

Pékin a rapidement réagi à ces déclarations. "Nous espérons qu'après un retour à la stabilité, la Libye continuera de protéger les intérêts et les droits des investisseurs chinois, et nous espérons poursuivre nos investissements et notre coopération économique avec la Libye", a déclaré Wen Zhongliang, directeur adjoint du département du commerce extérieur au ministère chinois du Commerce, lors d'une conférence de presse.

Pour la Chine, l'avis d'un rebelle ne représente pas celui de la Libye.  La mise en garde du rebelle libyen reste celle d'un individu isolé, et non la position officielle d'un gouvernement post-Kadhafi en formation, estime Yin Gang, expert du monde arabe à l'Académie chinoise des sciences sociales à Pékin."C'est encore le chaos en Libye et il n'y a pas eu de gouvernement de formé. Il y a certainement différents points de vue parmi les rebelles", a-t-il dit.

L'avertissement montre cependant comment la Chine pourrait se retrouver en terrain miné dans les pays arabes depuis les soulèvements populaires de ces derniers mois, commente Ben Simpfendorfer, de Silk Road Associates, un cabinet de consultants basé à Hong Kong et spécialisé dans les relations commerciales entre la Chine et le Proche-Orient. "La Chine a été inhabituellement rapide à soutenir le Conseil national de transition (libyen)", a-t-il remarqué. Initialement, Pékin n'avait pas utilisé son droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies pour s'opposer à l'intervention de l'Otan mais avait condamné les frappes aériennes et appelé au compromis entre le régime de Mouammar Kadhafi et les rebelles.

La Chine aurait beaucoup à perdre si ses contrats pétroliers n'étaient pas renouvelés. Ce pays est le deuxième consommateur mondial de pétrole et 3% de ses importations de brut provenaient l'an dernier de Libye. Pékin avait alors importé quelque 150.000 barils par jour via le groupe pétrolier Sinopec, ce qui représente environ 10% des exportations de brut libyen.

L'Italie a plus la cote que la Chine parmi les rebelles. A Rome, le ministre des Affaires étrangères Franco Frattini a déclaré mardi que les rebelles libyens s'étaient engagés à respecter les contrats passés avec l'Italie.  "Ils ont convenu d'honorer tous les contrats passés par la Libye, y compris ceux avec les compagnies italiennes", a dit le ministre à la radio en parlant du Conseil des rebelles basé à Benghazi. "L'Italie a des contrats avec la Libye, pas avec Kadhafi."

L'Italie, ancienne puissance coloniale qui fut une alliée du colonel Kadhafi en Europe, reconnaît le Conseil national de transition depuis le 4 avril. Outre le pétrole, secteur dans lequel Eni était le principal producteur étranger en Libye, ses intérêts concernent aussi de gros contrats dans la défense et la construction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2013 à 22:54 :
Crétin d sarkozy é dalain jupé.va chier la france
a écrit le 01/09/2011 à 10:47 :
La Chine a des excuses car elle est elle-même gouvernée par un régime totalitaire qui risque également un printemps chinois qui ne saurait tarder. On ne peut imaginer un grand pays entrant dans la modernité tout en conservant un régime autoritaire qui écrase les individualités, les minorités, le peuple en général en plaçant les impératifs de puissance hégémonique avant toute considération humaine ou sociale. La France a bien jouer son rôle dans l'affaire lybienne en soutenant les droits fondamentaux des hommes et des femmes face à une dictature clownesque et indécente. Bravo la France, bravo le ministre de la défense Alain Juppé, bravo au président Nicolas Sarkozy !
a écrit le 26/08/2011 à 9:40 :
Il faut être bien naïf pour croire que c'était la tyrannie de Kadhafi qui était sur la sellette, seul le pétrole, à l'instar de l'Irak, intéresse les "puissances" le chaos est maintenant, dans tous les pays, arabes méditerranéens.
espérons qu'ils auront la sagesse de construire une véritable démocratie qui profite à tous
Réponse de le 26/08/2011 à 12:41 :
Si les Occidentaux s'intéressaient uniquement au pétrole ils auraient laissés Kadhafi au pouvoir. C'est toujours plus intéressant de faire des affaires avec un dictateur, suffit juste de lui graisser la patte. Les Américains ont pratiqué ça des années en Amérique latine, les Français en Afrique. Vous croyez que les Occidentaux sont content d'avoir perdu la main sur la production d'énergie fossile au Venezuela et en Bolivie?
a écrit le 26/08/2011 à 7:44 :
Il faut que la Chine apprenne à vivre. Défendre les dictateurs n'est plus la bonne formule.
a écrit le 25/08/2011 à 19:31 :
... les chinois expliquent aux américains, "nous devons nous refaire après nos pertes en lybie, donc nous n'allons plus continuer à réfréner nos relations économiques avec l'iran comme nous le faisions auparavant par égard envers vous, les américains", et les rebelles vont se prendre une soufflante/ cours accéléré de géopolitique de leurs protecteurs, et on pourra alors reparler de la remise en cause des investissements chinois en lybie ....
a écrit le 25/08/2011 à 17:21 :
Les Chinois ont soutenu l'infâme Kadhaffi. Tant pis pour eux.
Réponse de le 26/08/2011 à 5:41 :
Qui a recu Kadhaffi pendant 5 jours a Paris en 2009 ? vous avez la memoire qui flanche serieusement
Réponse de le 26/08/2011 à 6:43 :
c'est vrai que le autres n'ont pas reçu Kadafi un moment ! lol
Réponse de le 26/08/2011 à 8:51 :
Qui a été dire en Chine que leur justice était bonne en 2007 ? Segoléne Royal du PS. Vous aussi vous avez la mémoire courte. Les socialistes ont souvent aussi reçu les chinois ultra dictateur lorsqu'ils étaient au gouvernement. Encore un oubli ?
Réponse de le 26/08/2011 à 12:46 :
On constatera que les Allemands ou les Américains disent aux Chinois leurs quatre vérités sur les droits de l'homme et le Tibet. Cela ne les empêche pas de faire des affaires. les Français font eux des courbettes en espérant avoir des miettes. les Chinois ont toujours méprisé les dirigeants qui "n'en ont pas" (désolé pour la gente fémine, je sais bien des femmes sont plus courageuses que les hommes....) et n?assument pas leurs convictions.
a écrit le 25/08/2011 à 15:52 :
On constate un peu plus chaque jour que cette intervention en Libye est liée à 99% pour le pétrole et à 1% pour le peuple libyen, qui écoeuré dans six mois se tournera vers les islamistes. Juste à temps pour nous de virer Sarkozy et si nous avons un minimum d'intelligence: de lui faire rendre des comptes à notre justice. JCM
Réponse de le 25/08/2011 à 16:32 :
@JCM132: j'espère que tu n'as pas cru un instant que les politiques se préoccupaient de toi :-)
Réponse de le 25/08/2011 à 20:20 :
Mais si ils prennent soins de nous, il n'y a qu-a voir la taxe sur le sucre dans les sodas pour nous sauver de l'obésité et qu'on reste tous beaux !
Réponse de le 26/08/2011 à 8:43 :
faux !! a mon avis, 80% pour le pétrole + 19% pour faire de la PUB pour nos formidables Avions de combats + 1% pour les libyen

(Ba oui faut bien faire de la PUB .... le bourget c'est bien mais une démonstration en situation réel suivie en directe par le monde c'est mieux, et on a toujours dit que le nerf de la guerre c'est ..... c'est ...... la liberté ??? FAUX !!!!!)
Réponse de le 26/08/2011 à 12:51 :
Atterré par la culture du procès d'intention .
Bien sûr la France tire des bénéfices de cette victoire, mais ça n'est qu'une conséquence.
Vous aidez quelqu'un qui se fait passer à tabac dans la rue, c'est choquant s'il veut vous récompenser? Alors quoi, Il fallait laisser le peuple libyen se faire massacrer? Les mêmes cyniques diraient que l'Occident a laissé les rebelles se faire massacrer pour le pétrole et avoir les bonnes grâce de Kadhafi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :