L'hydrolienne géante tarde à être installée en Bretagne

 |   |  208  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : EDF)
L'installation de la première turbine sous-marine au large des Côtes-d'Armor en Bretagne, initialement prévue mi-septembre, accuse du retard. Son immersion n'interviendra pas avant 15 jours, a prévenu EDF ce mardi; des tests et des réglages étant encore nécessaires.

L'hydrolienne géante -16 mètres de large, 21 mètres de hauteur, près de 1.000 tonnes- assemblée l'été dernier sur le port de Brest et devant être mise à l'eau au large de Bréhat dans les Côtes d'Armor, connaît quelque retard. L'immersion, prévue mi-septembre, est désormais programmée mi-octobre.

"Les différents essais de l'hydrolienne menés en conditions réelles en mer depuis le 31 août sont concluants", insiste EDF dans un communiqué publié ce mardi. Le groupe justifie toutefois ce nouveau report par le fait que ces essais "doivent se poursuivre le temps d'assurer les ultimes mise au point". Les essais de rotation du rotor et le réglage des paliers sont en passe d'être terminés", détaille l'opérateur. Ces essais concluants, il faudra ensuite s'assurer de conditions météo clémentes.

Cette turbine constitue l'amorce de la première ferme hydrolienne mise en place au niveau mondial.  Destinée à produire de l'électricité grâce aux courants marins, elle a été imaginée par la société irlandaise OpenHydro, dont DCNS est l'un des actionnaires de référence. Au total, quatre engins devront être reliés au réseau électrique français d'ici à l'automne 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2011 à 16:19 :
Le nouvelle serait qu'elle est été installée dans les temps. Et sans dépassement de crédit (rire).
Mise à part la galéjade, il est fort probable qu'il faille envisager plusieurs sources d'énergie pour remplacer le pétrole qui, de toute façon, aura une fin.
a écrit le 05/10/2011 à 12:48 :
Le gros avantage des hydroliennes sur les éoliennes, c'est que l'horaire et l'intensité des courants de marée est parfaitement prévisible, quelle que soit la météo. En conditions anticycloniques, il n'y a pas de vent, mais il y a toujours deux marées par jour.
a écrit le 04/10/2011 à 17:13 :
Je me souviens d'un commentaire de ministre qui expliquait que la concurrence allait faire monter le prix de l'électricité....! (certainement un diplômé centralien ).... quand a ce moulin à eau ca doit être pour amuser la galerie !
a écrit le 04/10/2011 à 17:06 :
Bon après les moulins a vent qui sillonnent le territoire ... on passe aux moulins à eau (payés par le contribuable) ! En gardant une idée de centralisme pour l'énergie électrique ! Vaste programmmmme !
a écrit le 04/10/2011 à 16:25 :
Pourquoi EDF cherche encore à nous faire croire qu'ils sont compétent dans l'énergie renouvelable. Autant laisser cette partie là aux opérateurs alternatifs comme DE ou GDF-Suez qui sont assez lésés sur les autres secteurs de l'énergie en France.
Réponse de le 04/10/2011 à 16:48 :
GDF n'est pas le plus compétent en énergies renouvelables non plus, il met du gaz à tous les échelons alors qu'il pourrait promouvoir bien plus les énergies renouvelables et est intéressé par le gaz de schistes... C'est un groupe opportuniste et non d'avenir, même si leurs vendeurs interviennent régulièrement pour spammer lourdement sous divers pseudos dans les commentaires d'articles...
Réponse de le 04/10/2011 à 17:09 :
wai mais EDF nous plus que la lumière (ils ont certainement mal éclairés... peut être illuminés)
Réponse de le 04/10/2011 à 17:21 :
Le jour ou les TGV marcheront aux "éoliennes " ... y'aura parfois des retards... bon c'est vrai qu'il faut s'assurer déjà qu'un préavis de travail a été déposé avant de réserver! Fausse route ..de penser que le centralisme de l'énergie est viable ... éventuellement vous mettez une petite éolienne devant votre yourte... pour une vision plus juste des choses !
Réponse de le 05/10/2011 à 19:04 :
Pour ma part je trouve que le centralisme de l''energie à pour le moment fait ses preuves , et qu'il a toujours de l'avenir pour peu que la gouvernance de ces entreprises reste sous le contrôle de la nation et que cette gouvernance soit soumise au diktat des usagers via le contrôle d'un état indépendant et non des actionnaires
Réponse de le 05/10/2011 à 20:19 :
Le centralisme sous le contrôle de l'Etat ? C'est la porte ouverte aux emplois fictifs, aux fonctionnaires assurés de leur emploi, aux surcoûts, aux tarifs sans concurrence et aux déficits payés par le contribuable. A voir la SNCF, Qui se rappelle les tarifs exhorbitants de France Telecom quand ils avaient le monopole ? Bien qu'ils soient surveillés par l'Etat bien sûr !
Réponse de le 07/10/2011 à 10:21 :
comment comparer le secteur des telecom qui était avant l'ouverture à la concurrence l'un des plus cher d'europe voir du monde à celui de l'électricité ou au contraire la france est l'un des moins cher d'europe et même du monde, ... assez étrange comme raisonnement ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :