Technip décroche un contrat majeur auprès de Total au Congo

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe de services pétroliers Technip a décroché le plus "important" contrat sous-marin ("subsea") de son histoire auprès du pétrolier Total au large du Congo, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué. Le montant de ce contrat devrait se chiffrer à au moins 500 millions d'euros, selon Technip.

C'est un accord historique. Le groupe de services pétroliers Technip a décroché le plus "important" contrat sous-marin ("subsea") de son histoire auprès du pétrolier Total au large du Congo, comme annoncé lundi dans un communiqué. "Ce contrat stratégique confirme la position de leader de Technip sur de grands projets complexes, a commenté Frédéric Delormel, vice-président de Technip et responsable du secteur, cité dans le communiqué.

Un contrat à 500 millions d'euros

Le montant de ce contrat qualifié de "majeur" devrait se chiffrer à au moins 500 millions d'euros, selon Technip, et s'effectue dans le cadre du développement du champ pétrolier Moho-Bilondo, exploité par la filiale locale de Total. Ses réserves sont estimées à près de 230 millions de barils.

Le spécialiste de l'ingénierie pétrolière sera chargé de la conception jusqu'à la pré-mise en service, précise-t-il. Il devra, entre 2014 et 2016, approvisionner, fabriquer, installer 230 kilomètres de conduites rigides, 23 kilomètres de conduites flexibles, 50 kilomètres d'ombilicaux (tubes d'acier et/ou de canalisations hydrauliques, de câbles électriques et de fibres optiques) et 50 structures sous-marines. Objectif : raccorder le champ pétrolier à une nouvelle unité de production flottante et à une nouvelle plate-forme à lignes tendues.

Les conduites flexibles seront fabriquées par Flexi France, usine de Technip au Trait, et les ombilicaux par la nouvelle usine de fabrication du groupe français à Newcastle (Royaume-Uni). Le groupe d'ingénierie va aussi solliciter des sous-traitants à Pointe-Noire au Congo pour la fabrication de diverses structures métalliques, détaille-t-il.

POUR ALLER ¨PLUS LOIN :

>> Technip, porté par l'avenir florissant de l'offshore
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2014 à 15:29 :
mauvaises sources, le projet est en Angola, et porte sur 3.5milliards!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :