Technip obtient un nouveau contrat pour le projet de Total en Angola

 |   |  197  mots
Technip avait déjà conclu un contrat avec Total au Congo. (Photo : Reuters)
Technip avait déjà conclu un contrat avec Total au Congo. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Avec un consortium, le groupe d'ingénierie français a remporté un contrat compris entre 250 et 500 millions de dollars auprès du géant pétrolier pour la réalisation de sa plateforme sous-marine en Angola.

Technip recruté par Total pour fabriquer ses tubes. Le groupe d'ingénierie construira 120 kilomètres d'ombilicaux, un assemblage de tubes d'acier et/ou de canalisations hydrauliques, de câbles électriques et de fibres optiques, pour le site d'extraction pétrolier offshore de Kaombo en Angola. Il l'a annoncé vendredi dans un communiqué. 

Plus gros contrat pour un chantier sous-marin

Pour négocier cette transaction, le groupe menait un consortium comprenant  Angoflex, société commune entre Technip (70 %) et Sonangol (30 %), ainsi que Duco, une filiale à 100% de Technip. Le montant du contrat représente entre 250 et 500 millions d'euros. 

Mercredi déjà, Technip a officialisé le plus gros contrat - pour 3,5 milliards de dollars - de son histoire pour un chantier sous-marin, toujours dans le cadre du projet Kaombo. En association avec Heerema Marine Contractors, qui participera à hauteur de 45%, le groupe français fournira des solutions d'ingénierie, de construction et des équipements au projet mené par Total. 

Méga-contrat

Le projet Kaombo représente pour le pétrolier français un investissement de 16 milliards de dollars. 

Un an plus tôt, quasiment jour pour jour, Technip et Total avaient annoncé un accord de même type, cette fois au Congo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :