StocaMine : quand la gestion des déchets coûte des millions aux contribuables

 |  | 219 mots
Lecture 1 min.
Si le confinement définitif des déchets était choisi, le coût s'élèverait à 110 millions d'euros../StocaMine
Si le confinement définitif des déchets était choisi, le coût s'élèverait à 110 millions d'euros../StocaMine (Crédits : Stocamine)
Le traitement des déchets industriels par le Groupement d'intérêt public, filiale des Mines de potasse d’Alsace, coûte 5,5 milions d'euros par an.

5,5 millions d'euros. C'est le coût annuel de la gestion des déchets du site de StocaMine en Alsace, selon un rapport de la Cour des comptes publié le 16 juin. Ce site a servi à partir de 1999 au stockage souterrain de déchets industriels. Suite à un incendie, son exploitation a été arrêtée en 2002 et le stockage abandonné en 2003.

En 8 ans, le traitement des déchets a représenté 45 millions d'euros minimum à la charge des Mines de Potasse d'Alsace (MDPA), en entretien de la mine et des structures. Un "coût "in fine assumé par le contribuable" estime le rapport.

110 millions d'euros pour protéger la nappe phréatique

L'inaction des pouvoirs publics soulignée par la Cour des comptes peut s'expliquer par le coût d'une solution radicale. Selon l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (INERIS}, "le confinement définitif des déchets s'élèverait à 110 millions d'euros" pour les 44.000 tonnes de déchets industriels qui subsistent. 7000 tonnes contiennent du mercure. Une opération qui "préserverait la nappe phréatique pendant plus d'un millénaire".

L'attentisme augmente également la difficulté des travaux futurs. La détérioration du conditionnement des déchets rend leur extraction plus délicate. Les risques d'accidents corporels ou d'exposition chimique sont également accrus pour les personnels chargés de l'extraction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2014 à 11:48 :
un tel article relève de l'inconsistance. Les élu(e)s seraient des irresponsables. Pourtant ils touchent 224 000 000 millions l'an je ne parle que des députés. Si le déficit explique cette nonchalance il va falloir revoir le financement de la démocratie.
a écrit le 17/06/2014 à 7:46 :
gestion des deniers publics à la Francaise.... , copinage, corruption, incapable etc...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :