Areva : des cessions d'actifs pour compenser plus de 3 milliards de pertes ?

 |   |  278  mots
Les charges devraient baisser d'environ 15% en trois ans, soit un milliard d'euros et plus d'un milliard d'euros de cessions devraient être réalisés, d'après le JDD.
Les charges devraient baisser d'environ 15% en trois ans, soit un milliard d'euros et plus d'un milliard d'euros de cessions devraient être réalisés, d'après le JDD. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le géant français du nucléaire devrait réaliser "plus d'un milliard d'euros de cessions" afin de redresser ses finances, d'après le JDD. Areva a annoncé début février un chiffre d'affaires en baisse de 8%.

 Areva devrait annoncer une perte de plus de trois milliards d'euros pour 2014, a rapporté le Journal du Dimanche (JDD) précisant que l'État ne renflouera pas l'entreprise pour le moment et que deux milliards d'euros d'économies sont prévues.

Le groupe nucléaire, dont l'État français contrôle près de 87% du capital, a publié lundi 2 février un chiffre d'affaires en baisse de 8% à 8,34 milliards d'euros pour 2014, et averti qu'il risquait de devoir déprécier des actifs dans ses comptes annuels qui seront publiés le 4 mars prochain. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipe une perte nette de 1,14 milliard d'euros.

     | Lire 2014, une année "éprouvante" pour Areva

Les charges devraient baisser d'environ 15% en trois ans, soit un milliard d'euros et plus d'un milliard d'euros de cessions devraient être réalisés, d'après le JDD.

Plus d'un milliard d'euros de cessions

L'hebdomadaire cite une cession possible des mines, de la filiale logistique qui pourrait rapporter entre 200 et 300 millions d'euros. Une alliance avec la Compagnie nationale des mines, lancée il y a un an par Arnaud Montebourg, lorsqu'il était ministre du Redressement productif, est une autre option puisque l'activité resterait ainsi "dans le giron public". Également à l'étude, la vente de l'activité de démantèlement des sites nucléaires pour plus de 500 millions d'euros et qui intéresserait notamment Veolia Environnement.

Une source au fait du dossier avait indiqué à Reuters que dans le cadre de son futur plan stratégique, Areva envisageait de filialiser ses activités liées aux nouveaux projets de centrales nucléaires à l'international ainsi qu'au traitement des combustibles usés afin d'y faire entrer EDF.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2015 à 14:33 :
la gestion d"anne lauvergeon a ete calamiteuse par incompetence ou plus grave sans doute a dessein......des investisseurs ont vendu a areva une mine d'uranium en namibie achetee des clopinettes et revendue pour 1 milliard d"euro a areva....affaire apporter par le mari d"anne lauvergeon.......plus l'usine de dessalement d'eau de mer pour faire fonctionner la mine.....evidement areva appartenant en partie a l"etat ne peu decider de tel investissement sans l"aval de bercy,il y a donc serieusement de quoi s"interroger !!!
Réponse de le 09/02/2015 à 15:52 :
Même le choix d'Anne Lauvergeon était contestable puisqu'essentiellement politique... Décidément, l’État est un très mauvais gestionnaire ! Curieusement le dirigisme économique a toujours de nombreux adeptes...
Réponse de le 09/02/2015 à 22:56 :
Plus l'achat avec la namibie d'une mine en centrafrique acheté a prix d'or et abandonné depuis idem pour le senegal et le niger ( imouraren ) plus L'EPR finlandais etc... Gestion calamiteuse de l'état , des dirigeants d'Areva en fait des milliards d'euros dépensés a perte mais c'est pas graves nos élites énarques, X mines ou polytechnique sauront rebondir dans cette république bananière qu'est la France
a écrit le 09/02/2015 à 13:29 :
Tien, c'est plus le "champion du nucléaire"?, C'est "le géant du nucléaire"? 3 milliards de pertes, bravo l'Etat stratège. Le nucléaire "pas cher", ça tien pas debout.
a écrit le 09/02/2015 à 13:20 :
Faudrait abandonner l'EPR, trop cher, pas assez fiable ? 9 milliards de pertes en finlande et c'est pas fini ?
Et surtout abandonner le nucléaire et passer au tout éolien , hydraulique et solaire, renouvelable et bio...c'est ça l'avenir...
Réponse de le 09/02/2015 à 13:33 :
@avenir, il faut faire comme les allemands : se bouger, au lieu d'attendre la fin comme les japonais.
Réponse de le 25/02/2015 à 1:37 :
Oui il faut que chaque propriétaire immobilier achète une éolienne !!!! mais personne en désire chez lui c'est bien mieux chez les autres.....le Solaire c'est pas rentable a long terme .cela me rappel les pompes a chaleur d'ailleurs....l'énergie arrive dans une période ou tout coute trop cher et personne ne veux plus payer !!!!! il faudra bien faire des sacrifices..non ?..oh j'oublie le Gaz de schiste ......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :