Comment Air Liquide accélère dans l'hydrogène vert

 |  | 827 mots
Lecture 4 min.
Air Liquide a investi, en cinq ans, 500 millions d'euros dans l'hydrogène vert et décarboné.
Air Liquide a investi, en cinq ans, 500 millions d'euros dans l'hydrogène vert et décarboné. (Crédits : JEAN-PAUL PELISSIER)
Depuis cinq ans, Air Liquide a investi quelque 500 millions d'euros dans l'hydrogène vert et décarboné. L'industriel vient d'inaugurer, au Canada, une unité de production de 20 mégawatts, un record. Plusieurs projets devraient voir le jour en Europe avec des tailles au moins cinq fois plus importantes.

Air Liquide muscle sa présence dans l'hydrogène vert. Quelques jours après avoir annoncé une prise de participation dans la société H2V Normandy, qui a mis au point un projet d'usine de production d'hydrogène par électrolyse de l'eau, l'industriel tricolore a inauguré en grandes pompes, le 26 janvier, une nouvelle unité de production de 20 mégawatts à Bécancour, au Québec.

« De par sa taille, c'est un projet unique au niveau mondial », s'est félicité Bertrand Masselot, PDG d'Air Liquide Canada, lors d'une conférence de presse.

Le dispositif, d'ores et déjà opérationnel, permet de produire de l'hydrogène (et de l'oxygène) en cassant la molécule d'eau à partir d'électricité renouvelable, grâce à une membrane échangeuse de protons. « C'est la plus grande usine de ce type à être actuellement en opération au monde et elle va permettre d'approvisionner le marché Nord-Est américain en hydrogène renouvelable », a indiqué Air Liquide.

Les émissions annuelles de 10.000...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :