HysetCo lève 80 millions d’euros pour accélérer la mobilité hydrogène

 |  | 862 mots
Lecture 4 min.
L'un des investisseurs, Hype, s'était fait connaître en 2015 lors de la COP21, en inaugurant la première station à hydrogène de Paris, située pont de l'Alma, et une flotte de cinq taxis à hydrogène. Elle en compte aujourd'hui une centaine et bientôt un peu plus de 700.
L'un des investisseurs, Hype, s'était fait connaître en 2015 lors de la COP21, en inaugurant la première station à hydrogène de Paris, située pont de l'Alma, et une flotte de cinq taxis à hydrogène. Elle en compte aujourd'hui une centaine et bientôt un peu plus de 700. (Crédits : DR)
HysetCo a séduit une série d'investisseurs pour déployer plus de 700 taxis à hydrogène et ouvrir de nouvelles stations en région parisienne. A l'horizon 2024, elle espère proposer ses services à 10.000 véhicules, puis développer d'autres usages autour d'une mobilité zéro carbone. L'entreprise veut s'étendre à l'international.

C'est un signal fort pour le développement de l'hydrogène. Une brochette d'investisseurs privés (Mirova, Raise Impact, Rgreen Invest et Eiffel Investment Group) viennent de mettre 80 millions d'euros sur la table pour soutenir la société HysetCo, qui entend déployer des centaines de taxis à hydrogène et un réseau de stations en région parisienne.

Fondée il y a deux ans, cette société est le fruit de l'association de cinq acteurs : Air Liquide, Toyota, la société d'investissement Kouros, l'ETI spécialisée dans les services d'efficacité énergétique Idex et la compagnie de taxis Step, plus connue sous le nom de Hype (sa dénomination commerciale).

Hype s'était fait connaître en 2015 lors de la COP21, en inaugurant la première station à hydrogène de Paris, située pont de l'Alma, et une flotte de cinq taxis à hydrogène. Elle en compte aujourd'hui une centaine et bientôt un peu plus de 700. Cette première augmentation de capital a, en effet, permis à HysetCo de mettre la main sur l'opérateur de taxis parisiens Slota,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2021 à 8:48 :
Comment ces bombes roulantes peuvent-elles être homologuées pour la route ? Quand je voit les restrictions pour de simples véhicules GPL, je me demande comment cela est possible pour de l'hydrogène.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :