Energies renouvelables : la Banque mondiale veut équiper 150 millions de foyers des pays pauvres

 |   |  257  mots
Nous agissons urgemment pour aider les pays à accomplir des transitions majeures pour augmenter les sources d'énergies renouvelables et à diminuer les sources d'énergie carbone, a expliqué le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim.
"Nous agissons urgemment pour aider les pays à accomplir des transitions majeures pour augmenter les sources d'énergies renouvelables et à diminuer les sources d'énergie carbone", a expliqué le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. (Crédits : Reuters)
Le lancement d'un plan d'action faisant suite à l'accord conclu par la COP21 a été annoncé par l'institution. Il devrait permettre d'ajouter 30 gigawatts d'énergie verte à la production mondiale d'électricité avant 2020.

La Banque mondiale (BM) mise sur les énergies vertes pour réduire l'empreinte carbone tout en facilitant l'accès à l'énergie dans les pays pauvres. L'institution internationale a dévoilé vendredi 8 avril un plan visant à aider ceux-ci à équiper 150 millions de foyers en renouvelables avant 2020. Les projets financés devraient ajouter 30 gigawatts d'énergie verte à la production mondiale d'électricité, détaille un communiqué.

La Banque mondiale envisage par ailleurs de mobiliser 25 milliards de dollars de prêts commerciaux pour financer des projets fondés sur les énergies propres sur les cinq prochaines années, indique le communiqué. Le plan d'action fait suite à l'accord conclu dans le cadre de la COP 21 en décembre à Paris.

La transition énergétique en ligne de mire

La Banque prévoit également de mettre en place un système "d'alerte préventive" visant à détecter des périls imminents liés au changement climatique dans des pays à faible revenu, est-il indiqué. Quarante pays du Sud bénéficieront également de fonds pour mettre en place une agriculture plus respectueuse de l'environnement, assure le communiqué. Le président de la BM, Jim Yong Kim, cité dans le communiqué, explique ainsi la démarche dans son ensemble:

"Nous agissons urgemment pour aider les pays à accomplir des transitions majeures pour augmenter les sources d'énergie renouvelable et à diminuer les sources d'énergie carbone".

Pour financer ce plan, la branche de la BM dédiée au secteur privé fera passer ses investissements pour des projets environnementaux de 2,2 milliards à 3,5 milliards de dollars par an.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2016 à 17:47 :
<i>"Le lancement d'un plan d'action faisant suite à l'accord conclu par la COP21 a été annoncé par l'institution. Il devrait permettre d'ajouter 30 gigawatts d'énergie verte à la production mondiale d'électricité avant 2020. "</i>

Ce sous-titre est imprécis, et il peut tromper le lecteur.
1] Il est imprécis car il parle de 30 gigawatt. C'est giga-impressionnant ; mais il s'agit d'une unité de puissance, qui ne permet pas de connaître la quantité d'énergie produite (un panneau photovoltaïque de 100 kW (puissance) ne produit que 10 kWh (quantité) en moyenne, nuits comprises).
2] Essayons de faire avec cette imprécision. Ce titre peut tromper le lecteur car il parle de gigawatts qui giga-impressionneront le lecteur, sans donner une idée de l'importance de cette contribution par rapport à l'énergie électrique consommée sur la planète.
- Dans le cas utopique où ces 30 GW produiraient 100% du temps, ils produiraient par an 263 TWh par an
- C'est une goutte d'eau, comparé aux 20 000 TWh consommés par an sur toute la planète.

http://ecologie-illusion.fr/
Pierre Yves Morvan

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :