Engie : départ immédiat de la directrice générale Isabelle Kocher

Elle a par ailleurs également démissionné de son mandat d'administratrice, "par souci de cohérence", indique Engie, qui précise que les conditions financières de son départ seront rendues publiques.

1 mn

(Crédits : Reuters)

La directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher, va quitter ses fonctions dès lundi, avant la fin de son mandat prévue en mai, a annoncé le géant de l'énergie dans un communiqué.

Le conseil d'administration, qui avait décidé début février de ne pas la reconduire pour un nouveau mandat, "a entériné l'acceptation par Isabelle Kocher de la proposition qui lui a été faite de mettre fin à ses fonctions de directrice générale sans attendre le terme de son mandat prévu pour mai 2020", selon l'entreprise.

Elle a par ailleurs également démissionné de son mandat d'administratrice, "par souci de cohérence", indique Engie, qui précise que les conditions financières de son départ seront rendues publiques.

Le conseil d'administration avait annoncé le 6 février que Mme Kocher, seule femme à la tête d'une entreprise du CAC 40, ne serait pas reconduite, estimant que "l'approfondissement de la stratégie nécessitait un nouveau leadership".

Il avait désigné un trio chargé d'assurer l'intérim en attendant la nomination d'un remplaçant: Claire Waysand (secrétaire générale), qui sera directrice générale par intérim, avec Paulo Almirante (directeur des opérations) et Judith Hartmann (directrice financière). Claire Waysand a ainsi été nommée lundi directrice générale "avec effet immédiat", précise le communiqué.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 25/02/2020 à 11:00
Signaler
La situation laissée par Mestrallet ne s'est pas révélée brillante, loin s'en faut et les acquisitions de son règne relèvent plus de la fuite en avant(lire Médiapart). Mme Kocher a été à son corps défendant le lampiste de toute cette gabegie.

à écrit le 25/02/2020 à 8:43
Signaler
Quand on ne fait pas partie de la secte...

à écrit le 25/02/2020 à 3:42
Signaler
"l'approfondissement de la stratégie nécessitait un nouveau leadership"... On croit rêver ! Mme Kocher avait un seul gros défaut: elle bousculait les éléphants de la petite caste des administrateurs du cac40 qui se partagent les postes et tout le gât...

à écrit le 24/02/2020 à 19:04
Signaler
elle avait des idees finalement pas mauvaise, mais un gros groupe comme ca intense en capital ne peut pas se permettre de ne pas cracher le cash qui va bien bon, la situation laisee par mestrallet, notamment la dette, ca n'a pas aide, c'est sur

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.