Incident nucléaire à Taishan : la Chine arrête le réacteur comme EDF le demandait, pas de danger "imminent", assure-t-on

Un mois et demi après l'annonce d'un incident à la centrale nucléaire EPR de Taishan en Chine, l'opérateur chinois CGN a finalement indiqué vendredi "mettre à l'arrêt pour maintenance" le réacteur incriminé.

2 mn

(Crédits : CGN)

Enfin. Alors qu'EDF ne cessait de marteler qu'un incident comme celui survenu il y a un mois et un demi à la centrale nucléaire EPR de Taishan en Chine aurait entraîné en France l'arrêt du réacteur pour enquêter et éviter des dégradations supplémentaires, l'opérateur chinois CGN a finalement indiqué vendredi "mettre à l'arrêt pour maintenance" le réacteur incriminé, le réacteur numéro 1, au sein duquel des fuites de crayons de combustible ont été détectées. Seule installation EPR actuellement en service dans le monde, cette centrale, proche de Hongkong, est réalisée en partenariat avec EDF. Elle est exploitée par TNPJVC. EDF détient quant à lui 30% du site au côté du chinois China General Nuclear Power Group (CGN qui possède 70%), et a fourni la technologie EPR.

 Un petit nombre de barres de combustible d'uranium endommagées ("crayons") causait une accumulation de gaz rares radioactifs dans le circuit primaire, étanche, de la centrale. Les autorités avaient qualifié le phénomène de "courant" et écarté tout danger.

"La centrale nucléaire de Taishan (...) faisant de la sûreté sa première priorité (...) a décidé d'arrêter le réacteur 1 pour maintenance, afin de trouver la cause des dommages affectant le combustible et de remplacer le combustible endommagé", a indiqué CGN dans un communiqué.

Pas de danger imminent

Le géant nucléaire chinois précise que la décision a été prise "après une discussion substantielle entre le personnel technique chinois et français".

EDF a fait savoir vendredi qu'il prenait acte de la décision de TNPJVC d'arrêter le réacteur et a indiqué "rester mobilisée pour apporter son expertise dans la mise à l'arrêt du réacteur".

Selon CGN, la mise à l'arrêt du réacteur n'est toutefois pas consécutive à un danger imminent. Les dégâts sur le combustible "restent dans la plage admissible des spécifications techniques" et le réacteur aurait pu "continuer à fonctionner de manière stable", d'après le groupe.

(avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 02/08/2021 à 20:47
Signaler
Espérons que l'EPR n'est pas juste un péché d'orgueil de nos chers X-Mines, mortellement vexés d'avoir dû construire le parc nucléaire français sous licence Westinghouse.

à écrit le 01/08/2021 à 1:20
Signaler
@ Becquerel Vous semblez oublier qu'il s'agit d'un REP. Toute anomalie au niveau du circuit primaire est une source de danger potentiel.

à écrit le 31/07/2021 à 19:15
Signaler
Si la Chine vous intéresse et si vous voulez mieux en connaître les réalités, il faut lire les quatre livres de Jean Tuan publiés chez C.L.C. Editions. Le premier "Mémoires chinoises" évoque la parcours de son père venue en France de Chine en 1929, l...

à écrit le 31/07/2021 à 9:01
Signaler
Vous en reprendrez bien une tranche ?

à écrit le 31/07/2021 à 7:25
Signaler
On va rigoler avec flamanville va falloir changer le couvercle de la cuve au bout de 6 mois, c'est même pas sur qu'il existe une ouverture assez grande pour faire rentrer une telle pièce jusqu'a la cuve et le béton est parait il plein de bulles. J'ai...

à écrit le 30/07/2021 à 22:58
Signaler
surtout que la partie incriminée a été construite par la France quand au laboP4 il faudrait regarder du cote des USA et fort Detrick mais certain sont tellement manipule qu'il n'ont aucun esprit critique ...il ne pense plus par eux même

à écrit le 30/07/2021 à 21:21
Signaler
Trop de malfaçons, aussi, dans un certain labo P4 ?

à écrit le 30/07/2021 à 20:46
Signaler
On peut considérer que ce réacteur est définitivement à l'arrêt. Construit trop rapidement et trop de malfaçons non corrigées... à la Chinoise.

le 30/07/2021 à 21:29
Signaler
Bien sûr pour quelques crayons fissurés ont va fermer une tranche neuve. C'est sur que vous etes un expert dans le domaine.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.