Jean-Bernard Lévy : sans Hercule, EDF décrocherait dans la course aux énergies renouvelables

 |  | 1004 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Dennis Scwhartz)
A la traîne derrière l'italien Enel et l'espagnol Iberdrola, EDF pourrait voir cet écart bien plus se creuser s'il ne muscle pas rapidement ses investissements dans le solaire et l'éolien. Face à la fronde des syndicats et au blocage avec Bruxelles, son président, Jean-Bernard Lévy, défend le projet de réorganisation Hercule qui permettrait de doubler sa capacité de production en 2030, pour atteindre 100 GW.

Face à l'opposition syndicale, qui a mobilisé à plusieurs reprise les salariés, Jean-Bernard Levy monte au front. D'abord devant le Sénat, puis devant l'Assemblée nationale, mercredi 10 février, le président d'EDF s'est attaché à défendre le projet de réorganisation Hercule. Une intervention qui intervient alors que ses chances de voir le jour apparaissent de plus en plus maigres au vu des discordances persistantes entre le gouvernement français et la Commission européenne. Son argument pour convaincre ? Le projet Hercule est indispensable pour permettre à EDF d'investir plus massivement dans les énergies renouvelables, champ où il accuse un net retard.

Lire aussi : Avenir d'EDF : quelles alternatives au projet Hercule ?

"Nos investissements sont gravement entravés par le niveau de la dette accumulée depuis des années du fait de la régulation de l'Arenh [mécanisme qui fixe le prix de l'électricité nucléaire vendu par EDF à ses concurrents, ndlr] et nous devons investir si nous voulons rester un champion européen et mondial", a alerté Jean-Bernard Levy devant les sénateurs.

Le dirigeant, qui compare l'Arenh "à un poison", a rappelé que la note du groupe avait été dégradée à cinq reprises par les agences de notation au cours des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2021 à 17:39 :
A la cop 21 il avait déjà été dit par les leaders internationaux des énergies renouvelables, que la transition énergétique ne saurait être accélérée sans que les énergies renouvelables ne deviennent nettement moins chères au KWh produit.
Avec de nouvelles solutions techniques plus efficaces et plus durables et des matériaux innovants plus avant gardistes - que l'on a déjà commencé à exploiter pour d'autres usages et que l'on peut transposer aux énergies renouvelables ( en agissant à la fois sur les coûts d'installation , de maintenance et avec des dispositifs de collectes plus efficaces et moins chers) on peut envisager produire à court terme du KWh à environ 0.01€. Pourquoi est ce que dans les milieux académiques, financiers et administratifs on ne veut -semble -t-il -pas vouloir y regarder de plus pres ?
Cela couterait pourtant nettement moins cher à l'état et permettre en même temps aux grands exploitants de faire d'avantage de profits et aussi aux usagers de pouvoir disposer d'une énergies électrique moins chère ( ce qui semble guère possible avec les améliorations des pérovskites à la mode).
a écrit le 12/02/2021 à 15:32 :
Plutôt que d'investir dans les voies sans issues des moulinets pour gamins et les panneaux-miroirs aux alouettes, EdF ferait mieux de maintenir son savoir-faire dans le nucléaire et l'hydraulique, et investir dans les centrales nucléaires à neutrons rapides et au Thorium. Associés à des générateurs d'Hydrogène. Même les Ekolos-Gruenen Allemands commencent à demander qu'on arrête l'abandon du nucléaire !
Réponse de le 14/02/2021 à 11:18 :
Puis je faire des affaires avec vous monsieur
Réponse de le 14/02/2021 à 20:14 :
@ Canon23
Je suis ingénieur consultant, pas investisseur. Vous pourriez vous associer à mon ami, Carlo Rubbia, Prix-Nobel de Physique, ancien du CERN et promoteur des réacteurs au Thorium. De mon coté, je travaille plutôt sur les moteurs Stirling à Hydrogène.
a écrit le 12/02/2021 à 14:26 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
Réponse de le 12/02/2021 à 14:56 :
Ouahou si toi aussi comme les journalistes des chaines de télé publiques, tu gagnes une prime pour dire du bien de l'UE, tu vas te faire un bonne journée là hein !? ^^
Réponse de le 13/02/2021 à 5:29 :
Quel rapport ?
Les anglais connaissent le prix de la liberté et le coût de l'UE.
Je doute que les entreprises françaises récupèrent les 9G€ que nous coûte Bruxelles au marché CO2. Les 9G€ ne prenant pas en compte le démantèlement d'EDF, dernier bijou de la couronne. Il ne restera plus rien à brader, que va-t-on devenir ?
Réponse de le 13/02/2021 à 21:37 :
O pôvre , faut soigner votre ulcère . votre champion va prendre une tôle .dur ,dur , d'être un looser .
a écrit le 12/02/2021 à 14:26 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
Réponse de le 13/02/2021 à 7:45 :
@Marc469.
Ca ne sert a rien de rester le doigt appuye sur la touche envoyer. Vous avez tord de vous enerver et de polluer avec cette repetition superfetatoire.
a écrit le 12/02/2021 à 14:26 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:26 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:25 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:24 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:24 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:24 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:24 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:24 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:23 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:23 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:22 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:22 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:22 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:21 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:21 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:21 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:21 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:21 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:21 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:20 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:20 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:20 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:19 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:12 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:12 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:12 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:12 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:12 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:10 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:09 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:09 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:08 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:08 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:08 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:07 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:06 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:05 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 14:04 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:54 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:54 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:54 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:53 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:53 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:53 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:53 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:53 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:52 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:51 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:50 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:50 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:50 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:50 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:50 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:50 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:50 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:50 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:49 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:49 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:49 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:49 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:49 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:49 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:48 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:48 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:48 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:48 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:47 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:47 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:47 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:47 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:46 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:46 :
En moins de 2 mois la GB avec son brexit a perdu sa place de 1ere place financière d'Europe au profit des Pays-Bas. Elle va perdre maintenant le marché de quotas du CO2. Comme quoi en sortant de l'UE on ne fait pas ce que l'on veut.
a écrit le 12/02/2021 à 13:39 :
Il a raison JBL. Il faut enfler les capitalistes en leur fourguant les gadgets ENR pour sauver l'énergie sûre, rentable et socialement responsable : le nucléaire
a écrit le 12/02/2021 à 12:20 :
Il faudrait un reférendum.
Veut-on sacrifier le nucléaire pour les renouvelables?
le scénario de renouvelable a été voté par des politiques et non par référendum.
Allez les verts soyez courrageux faites un référendum sur la sortie du nucléaire.
Vous verrez vous perdrez les francais en ont marre de vos MENSONGES:
Réponse de le 12/02/2021 à 15:08 :
Je me suis inscrit à Europe Œnologie les Verres ; ça m'aide à voir plus clair dans ce débat.
Réponse de le 12/02/2021 à 23:33 :
Profites en avec Tchin tchin tu auras la seconde paire gratuite.
a écrit le 12/02/2021 à 11:08 :
JBL veut muscler ses investissements dans les énergies renouvelables ??C'est ce qu'il fait à l'étranger , mais en France sa politique du tout nucléaire l'a conduit à abandonner les énergies nouvelles, et le nucléaire malgré les sommes colossales dépensées est à l'agonie:il y a en permanence et en plein hiver l'équivalent de 14 réacteurs nucléaires à l'arrêt (14 GW).
ARENH ou pas , HERCULE ou pas =ce sont 2 erreurs de plus à mettre au passif du nucléaire,l'état français lui-même en faillite , devra renflouer EDF( ou ses morceaux) de 50 milliards de dettes .Je suis favorable au Frexit , mais ce dernier ne sauvera pas le nucléaire , obsolète et d'un coût exorbitant. Nous vivons l'effondrement de la ligne Maginot du nucléaire .
Réponse de le 12/02/2021 à 12:49 :
Pas besoin de renflouer EDF. Sa dette représente 75% de son CA alors que la construction du parc actuel elle est montée à plus de 100%. C'est de la "bonne" dette qui finance un investissement et non du fonctionnement comme pour la dette COVID. C'est de la communication organisée en ce moment pour parler de la dette colossale d'EDF.
Réponse de le 12/02/2021 à 16:08 :
Bien sûr que si , il faut renflouer le nucléaire , c'est ce que demande JB Lévy, et c'est à répétition , déjà 4 milliards versés pour EDF seul (chiffres JBL) mais il oublie les 6 autres milliards versés à Framatome et Areva -qui existe toujours -pour solder (sic) le chantier finlandais catastrophe financé par l'état français .
a écrit le 12/02/2021 à 11:04 :
JBL veut muscler ses investissements dans les énergies renouvelables ??C'est ce qu'il fait à l'étranger , mais en France sa politique du tout nucléaire l'a conduit à abandonner les énergies nouvelles, et le nucléaire malgré les sommes colossales dépensées est à l'agonie:il y a en permanence et en plein hiver l'équivalent de 14 réacteurs nucléaires à l'arrêt (14 GW).
ARENH ou pas , HERCULE ou pas =ce sont 2 erreurs de plus à mettre au passif du nucléaire,l'état français lui-même en faillite , devra renflouer EDF( ou ses morceaux) de 50 milliards de dettes .Je suis favorable au Frexit , mais ce dernier ne sauvera pas le nucléaire , obsolète et d'un coût exorbitant. Nous vivons l'effondrement de la ligne Maginot du nucléaire .
a écrit le 12/02/2021 à 10:47 :
Hercule , le fils de Jupiter (notre Macron national ), encore un monopoly imaginé par nos énarques. Encore un groupe français de taille mondiale qui va être démembré et qui va rejoindre le cimetière déjà peuplé de nos échecs industriels. Une pensée pour eux , la CGE, Alsthom (avec h) , la Générale des Eaux, Thomson CSF, la Lyonnaise des eaux , Usinor etc .....
a écrit le 12/02/2021 à 10:31 :
La politique énergétique de la France n'est toujours pas posée sereinement, le remplacement de nos centrales renvoyé au futur âge de pierre (année 2031 et au-delà..), et le rêve sur les énergies alternatives nous maintient dans un immobilisme couteux. Quelle est la part des énergies éoliennes et solaires ces jours-ci? 10% pour les deux cumulées? Et quid du nécessaire Nord Stream 2 quand on veut développer des énergies si variables?
a écrit le 12/02/2021 à 10:20 :
En 1 an 3 fois mon compteur Enedis n'affiche plus de données et cela pendant plusieurs semaines. EDF me promet de revenir vers moi après avoir contacté Enedis 4 semaines après aucune nouvelle. Un autre mail me dit qu'un agent EDF doit passer pour voir le pb et que je dois être présent dans le cas contraire me sera facturé le déplacement. Je poirote pendant une demi journée pas de venue de ce technicien. Je regarde dans mon profil, 2 mois après le compteur ne donne toujours pas d'info, et je constate qu'EDF estime une valeur consommée sans aucune valeur Kw. Alors M. Levy lorsque l'on parle de mise en péril d'une entreprise la première, action à mener est de faire un bilan interne des mauvais fonctionnements. EDF et Enedis (pour ce dernier un monopole) montre un manquent de sérieux et un non respect du client. Je vais demander un point avec l'opérateur EDF et s'il le faut le manque de sérieux se jugera devant un tribunal. Les syndicats EDF demandent la participation des clients pour éviter le démantèlement mais à la vue et constat de ce problème de non fonctionnement récurrent, passer au privé à 100 pour cent ne serait elle pas la bonne décision sauf pour l'entretien des centrales. M. le PDG et Mrs les syndicats lorsque l'on souhaite le soutien des clients il faut être au niveau de l'attente des clients, vous n'avez certainement plus le mien. Si un agent EDF ou ENEDIS lit ce texte qu'il se pose la question que peut penser un client après un service qui n'en est pas un?
a écrit le 12/02/2021 à 9:54 :
En réalité ce qui arrive à EDF est le fruit du sous -investissement chronique voulu par les néolibéraux pro UE qui se succèdent à la tête de l' Etat depuis -en particulier- Maastricht et sur requête Bruxelloise, réviser, visionner, sourcer "Comment détruire un service public Noam Chomsky : comment détruire un service public ? En baissant son financement (c’est la technique de base avant de privatiser)" pour comprendre ce qui arrive à EDF sera un véritable plus..

Pendant ce temps B Johnson arrive en Angleterre après Brexit et trouve en 6 mois des milliards de livres à investir dans le système de santé anglais le NHS. Il n' est plus temps d' attendre ; le pays a besoin d ' un Frexit urgent pour échapper au dogme européiste qui ici en l' occurrence compose les 2 rackets, idéologique des promoteurs et financier imposé par la grosse commission des 27 commissaires non élus..
Réponse de le 12/02/2021 à 10:33 :
Et trouver des milliards à donner à l' UE pour étendre à l' est en "confinant" les russes par volonté du propriétaire américain de l' UE ne leur a jamais posé problème pendant qu' ils ne ne mettaient pas un ..iota dans edf. Donc sur ce sujet comme sur les autres, pour être dirigés
par nous et mettre nos sous là où nous le voulons, FREXIT à fond les bielles.
Réponse de le 12/02/2021 à 11:09 :
L"Europe avec Bruxelles,ses commissaires,ses milliers de fonctionnaires gracement payés>>>> l'usine à gaz dans toute sa splendeur,désolant.
Réponse de le 12/02/2021 à 11:32 :
Vous avez mille fois raison, LA FRANCE ENCORE UNE FOIS DINDON DE LA FARCE UE
Le fonds "européen" de compensation Brexit révèle par exemple que la France s'est encore une fois fait plumer ! Au prorata des populations, la France paye plus et reçoit moins que les autres, NL reçoit 757 M€, France 421M Luxembourg 100M..! Commenté par Asselineau du Frexit ce jour....
a écrit le 12/02/2021 à 9:39 :
Encore un diagnostic qui repose sur un dogme décidé par des intérêts particuliers pour construire des rentes avec en bout de chaîne des consommateurs captifs!
a écrit le 12/02/2021 à 9:28 :
Le nucléaire ça fonctionne, la question est plutôt de trouver des financements pour prolonger les centrales, les renouveler, entretenir les barrages et en même temps investir massivement dans des centrales non pilotables et intermittentes disons à la mode..
Réponse de le 12/02/2021 à 16:12 :
Le nucléaire français ne marche pas: 14 GW de nuke à l'arrêt depuis des semaines en plein hiver , pour les centrales anciennes.Quant au nucléaire nouveau (sic) :les 2 EPR de Finlande et de Normandie: c'est l'échec complet =0 MW
Réponse de le 13/02/2021 à 10:18 :
Cher Medocain, le nucléaire Français fut réalisé à une époque ou nous avions des politiques énergétiques et industrielles soutenues par de puissantes directions techniques aujourd'hui remplacées par Bercy et les lobbies, il suffit de constater la cohorte des experts qui défilent à la TV avec les diplômes qui remplacent les compétences. Le Nucléaire fonctionne comme je l'ai longuement constaté dans la propulsion mais il traverse une crise identique à d'autres secteurs. Quand aux EPR il faut lire sur le site de l'ASN le rapport de 200 pages relatif aux soudures de l'EPR, belle transparence qui signe l'origine des erreurs.
a écrit le 12/02/2021 à 9:21 :
À l’Union Populaire Républicaine, nous pointons les véritables causes afin d’apporter de véritables solutions. Dans les faits, tout ce processus de démantèlement des services publics de l’énergie est commandité par l’Union européenne. Il s’effectue sous son contrôle direct et dans le mouvement qu’elle épouse de marchandisation croissante de la société.

– Dans son programme présidentiel de 2017, François Asselineau posait le principe constitutionnel de la propriété publique de la Poste, des producteurs et fournisseurs de gaz et d’électricité, de la SNCF, des autoroutes, des services d’adduction d’eau, des deux premières chaînes de télévision nationale et de la Sécurité sociale. – Cette analyse de l’Arenh est probante : très loin de remplir les promesses faites au consommateur, cette privatisation rampante du service public est néfaste pour le citoyen et le salarié. Pour le citoyen, elle ôte le contrôle, les moyens et un financement supplémentaire permettant par exemple de débuter une réelle transition énergétique. Elle s’inscrit dans la droite ligne des politiques iniques qui consistent à privatiser les bénéfices et de à mutualiser les pertes, tout en obérant dramatiquement les marges de manœuvre financières pour conduire des investissements de très long terme, pourtant fondamentaux dans ce secteur industriel. Pour le salarié, qui découvre tout ceci par la presse ou par les syndicats, ce sont à la clé toujours des réformes, des plans d’économies et des suppressions de postes !

Entre une chose et son contraire, il va falloir choisir : si l’on veut maintenir nos services publics, le Frexit, c’est à dire la dénonciation juridique des traités européens (T.U.E et T.F.U.E) est absolument nécessaire. L’UPR l’explique et le propose depuis plus de 13 ans : ne cibler à chaque fois que le gouvernement est un piège dont le but est l’enlisement de la situation. Bien sûr, le gouvernement a sa part de responsabilité en choisissant de n’être qu’un piètre exécutant et il doit être dénoncé. Mais si nous ne remontons pas au commanditaire, alors nous nous enfermerons dans un rôle similaire à celui de Sisyphe (condamné éternellement à faire dévaler une lourde pierre d’un versant à un autre) : chassant un gouvernement à cause de sa feuille de route découlant de l’Union européenne, pour en mettre un autre qui en fin de compte suivra la même feuille de route, celle des GOPE.

Lire : "L’incroyable histoire de l’Arenh liée au démantèlement du service public d’EDF."..
Réponse de le 12/02/2021 à 12:51 :
Dommage Mr Asselineau fait parti de l'équation et doit être élu pour que cela fonctionne mais n'a qu'un programme de retour en arrière dans la 5e République! Pas enthousiasmant!
Réponse de le 12/02/2021 à 16:05 :
Si au bout de 13 ans la propagande ne prend pas peut-être faut il changer de chanson. Il faut dire que l'UPR ne brille pas par son bilan aux élections. Encore un énarque à l'égo démesuré qui pense qu'il a raison. L'ENA le pire pour gouverner la France. Les énarques le contraire de la méritocratie plus le synonyme de la médiocrité.
a écrit le 12/02/2021 à 9:09 :
Et en sortant de l'UE on pourrait faire ce que l'on veut.
Réponse de le 12/02/2021 à 9:57 :
Bien sur, et revenir au Franc.... flottant.
C'est l'europe. Ou bien manger des racines.
Avez-vous vu votre niveau d'endettement ?
Réponse de le 12/02/2021 à 10:10 :
"Bien sur, et revenir au Franc.... flottant."

Bah on peut innover également, avec le bitcoin par exemple... réfléchir de façon générale, enfin, tu t'en souviens comme ça fait ?

Enfin voyons réfléchir, penser, vivre quand même !?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :