Le premier producteur d'or français veut développer une mine en Guyane

 |   |  194  mots
Un camp de mineurs en Guyane
Un camp de mineurs en Guyane (Crédits : Reuters)
Dans ce but, la société Auplata a annoncé vendredi le lancement d'une augmentation de capital pouvant atteindre un montant maximal de 5 millions d'euros.

La société Auplata, premier producteur d'or français, a annoncé vendredi 20 mars le lancement d'une augmentation de capital pouvant atteindre un montant maximal de 5 millions d'euros, afin de financer une usine d'extraction d'or sur un de ses sites miniers en Guyane.

Auplata émettra des actions nouvelles à un prix unitaire de 1,10 euro, inférieur d'environ 30% à son cours actuel à la Bourse de Paris, pour un montant de 4,4 millions d'euros, pouvant être porté à 5 millions d'euros après exercice éventuel de la clause d'extension.

La souscription à cette offre publique sera ouverte du mardi 24 mars au jeudi 9 avril et le résultat de l'opération sera communiqué le 16 avril, en vue d'une cotation des actions nouvelles à partir du 21 avril.

Autre augmentation de capital prévue

La somme levée servira à financer une usine d'extraction d'or par cyanuration sur le site de Dieu Merci, situé à 120 kilomètres à l'ouest de Cayenne.

La Compagnie minière de Touissit, principal actionnaire d'Auplata, a fait savoir qu'elle ne souscrirait pas à l'opération.

Le producteur d'or doit par ailleurs lancer en 2015 une autre augmentation de capital d'un montant de 2 millions d'euros, réservée au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2015 à 12:30 :
Et pourquoi cela ? c'est parce que, et je le dit depuis un bon moment mais les agences de presse internationales font semblant de l'ignorer, le monde se prépare à la chute du pétrodollar américain, et celui-ci sera remplacé par une ou des monnaies à étalon-or. Le gouvernement français, comme de son habitude, a toujours nié ce fait mais, en catimini, il cherche l'exploitation du minéral jaune sous l'Equateur. Pour le rappel, nous sommes en retard, car la Russie et la Chine deviennent les plus grands acheteurs d'or depuis plus d'une année déjà. Exit le US dollar, bienvenues les divises à étalon-or.
Réponse de le 21/03/2015 à 15:14 :
Depuis hier, le 20.03, ce n'est plus Londres qui détermine le "fixing" de l'or mais le Shanghai Gold Exchange, en Chine. Ce seront les banques chinoises qui désormais vont déterminer le prix de ce métal dans le marché mondial. Le dollar, une monnaie sans étalon-or, a ses jours bel et bien comptés. Et tant mieux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :