Veolia va traiter l'eau d'une mine d'or au Ghana

 |   |  220  mots
Le troisième producteur mondial d'or, le sud-africain AngloGold Ashanti qui exploite la mine, a choisi Veolia pour l'exploitation et la maintenance de l'usine de traitement des eaux du site.
Le troisième producteur mondial d'or, le sud-africain AngloGold Ashanti qui exploite la mine, a choisi Veolia pour l'exploitation et la maintenance de l'usine de traitement des eaux du site. (Crédits : Reuters)
La compagnie sud-africaine AngloGold Ashanti, troisième producteur mondial d'or, a choisi Veolia pour le traitement des eaux de la mine à ciel ouvert d'Iduapriem au Ghana.

Le montant est encore inconnu, mais la filiale Veolia Ghana Limited montre qu'elle marque des points dans le pays. Le groupe français sera en charge de l'exploitation et de la maintenance de l'usine de traitement des eaux de la mine d'or d'Iduapriem, pour les deux prochaines années. Le troisième "producteur" mondial d'or, le sud-africain AngloGold Ashanti qui exploite la mine, l'a en effet désigné pour cette tâche indique-t-il mercredi 3 décembre.

"Ce contrat s'inscrit dans la nouvelle stratégie commerciale du groupe de développer son activité dans le secteur du pétrole, du gaz et des mines", a indiqué à l'AFP Patrice Fonlladosa, directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient pour Veolia.

Traiter le cyanure et prévenir les inondations

Veolia a déjà remporté divers contrats du même genre au Moyen-Orient, comme celui obtenu auprès de British Petroleum à Oman en juin dernier.

Lire : Veolia va dessaler l'eau au Koweit pour 320 millions d'euros...

...et en Irak pour 84 millions d'euros

Situé dans l'ouest du Ghana, la mine à ciel ouvert d'Iduapriem a une production moyenne annuelle d'environ 220.000 onces d'or. Veolia aura particulièrement à gérer les enjeux de traitement du cyanure utilisé dans l'extraction de l'or et de prévention des inondations dans une région soumise à de fortes précipitations pendant la saison humide.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :