Ségolène Royal exclut un alignement de la fiscalité du diesel et de l'essence

 |   |  191  mots
Je pense qu'il y a une saturation de taxes, et que l'écologie ne doit pas être traduite uniquement par des taxes, a déclaré Ségolène Royal.
"Je pense qu'il y a une saturation de taxes, et que l'écologie ne doit pas être traduite uniquement par des taxes", a déclaré Ségolène Royal. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)
Pour la ministre de l'Ecologie, l'écologie ne "doit pas être traduite uniquement par des taxes". Elle souhaite néanmoins promouvoir des mesures alternatives comme les zones à circulation réduite ou obliger les entreprises à organiser le covoiturage.

La ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal a exclu jeudi d'aligner d'ici à 2020 la fiscalité du diesel sur celle de l'essence, comme le préconisait mercredi le rapport d'une commission d'enquête sénatoriale sur le coût de la pollution de l'air. Ce rapport a évalué le coût de la pollution de l'air à 100 milliards d'euros par an.

A la question de savoir si elle soutenait une telle mesure, Ségolène Royal a répondu "non", au micro de BFM TV, ajoutant que plutôt que d'augmenter les taxes, elle souhaitait "donner envie d'agir aux collectivités, aux entreprises, aux agriculteurs" de lutter contre la pollution.

Des plans de covoiturage obligatoires?

"Je pense qu'il y a une saturation de taxes, et que l'écologie ne doit pas être traduite uniquement par des taxes", a ajouté Ségolène Royal.

Elle a en revanche annoncé que les entreprises seraient obligées de faire des plans de covoiturage, et a estimé que les bus devaient passer à l'électricité.

"Je vais donner aux maires le pouvoir de faire des zones à circulation réduite", a-t-elle ajouté.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2015 à 16:51 :
Ou on reparle des bus électriques, alors qu'ils ont exister pendant plusieurs dizaines d'années dans des villes comme Lyon pour être remplacés par des diesels...
La bêtises des élus locaux n'a d'égal que leur incompétence.
a écrit le 17/07/2015 à 9:37 :
Pourquoi ne pas aligner la fiscalité de l'essence sur le diesel? Dès que l'on parle d'alignement en matière de fiscalité c'est forcément vers le haut en France. Réduisons les taxes scandaleuses de l'essence pour ramener ce carburant soi disant moins polluant au niveau du diesel.
a écrit le 16/07/2015 à 22:24 :
Il faudrait synchroniser les pays en Europe afin d'aligner la fiscalité de façon globale, vu que c'est LA solution à la pollution mondiale (?). En Suède, Finlande, Danemark, Allemagne, Italie, le gazole est (un peu) moins cher que l'essence. On ne peut pas considérer QUE le cas Français. Les nuages ne s'arrêtent ni à la frontière, ni au périphérique.
En juin, en Suède, sur 9999km, j'ai consommé 3,6-3,8L/100km. Vivement que tous les moteurs essence fassent aussi bien, on sera sauvés.
a écrit le 16/07/2015 à 15:09 :
Diesel ou essence, bataille pour essorer jusqu'à la dernière goutte le pétrole imposé par des firmes puissantes.
SAVEZ-VOUS (bien sur que vous le savez, ainsi que les firmes pétrolières et au tomibiles) QU'IL EXISTE DEPUIS PLUS DE 10 ANS LA VOITURE Â AIR COMPRIMÉ
10 ans de perdus contre la pollution
Il faut croire que tout le monde s'en fout
 bientôt dans la tombe
Réponse de le 16/07/2015 à 19:18 :
C'est exact, et cela fonctionne même très bien, en silence et sans pollution. Vous pouvez faire environ 2 km sans avoir à recharger en pression grâce au courant électrique avec une borne de recharge, oú même un moteur thermique (essence ou diesel) pour comprimer l'air.
Réponse de le 19/07/2015 à 16:09 :
Bonjour Proposit,
L'air comprimé est moins efficace que le véhicule électrique car pour compresser il faut de l'électricité...
En motricité automobile, le rendement du "puits à la roue", l'électricité arrive en tête !
En fin de liste, le gasoil est le pire des carburants. Déjà à la pompe avant même de se servir il a le plus mauvais impact écologique par sa conception !
a écrit le 16/07/2015 à 13:42 :
L'objectif de la COP21 est justement d'aborder le problème des taxes.
a écrit le 16/07/2015 à 13:16 :
On dirait que SR a bien compris les Français: ils ont réalisé que écolo rime avec impôts.
Et que dire de TOUS ces journaux parisiens qui ont parlé de « voitures propres » du bonus/malus à Borloo, qui étaient des diesels. J’ai la liste de plusieurs dizaines de commentaires que j’ai envoyés à cette époque.
Maintenant, j’envoie des commentaires pour expliquer que le CO2, « gaz carbonique », n’est PAS toxique. Le climatisme et la santé sont deux choses distinctes.
Incroyable que les journaux en soient à ce niveau.
a écrit le 16/07/2015 à 12:27 :
On peut très bien aligner les taxes du diesel sur celle de l'essence en augmentant légèrement celle du diesel et diminuer celle de l'essence
Réponse de le 16/07/2015 à 13:36 :
Cela serait la logique , mais les politiques vont y trouver un effet d'aubaine ce qui leur évite a se décarcasser à faire d'économie .C'est couru d'avance !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :