Toutes les couleurs de l'hydrogène

 |   |  508  mots
Une centrale à hydrogène en Italie.
Une centrale à hydrogène en Italie. (Crédits : REUTERS/Alessandro Garofalo)
Gris, bleu, jaune ou vert, l'hydrogène se décline en une palette de couleurs en fonction de l'énergie à partir de laquelle il est fabriqué.

Aujourd'hui 95 % de l'hydrogène fabriqué dans le monde provient d'hydrocarbures. 6 % du gaz naturel et 2 % du charbon y sont consacrés, et les coûts de production dépendent du prix de ces matières premières à hauteur de 45 à 75 %. La fabrication de cet hydrogène « gris » émet 830 millions de tonnes d'équivalent CO2, soit autant que l'Indonésie et le Royaume-Uni réunis. Afin de limiter cet impact, il est possible de capturer le CO2 émis à la fabrication de l'hydrogène afin de le stocker. On parle alors d'hydrogène « bleu ». Plusieurs sites industriels appliquent cette technique, et Air Liquide s'engage à décarboner ainsi 50 % de sa production avant 2020.

Localement, la combustion d'hydrogène par pile à combustible ne génère que de l'eau, quelle que soit l'énergie qui a servi à sa fabrication. Cette pile utilise un réservoir à hydrogène qui se combine avec l'oxygène présent dans l'air pour produire de l'électricité et de la chaleur, avec de l'eau pour seul produit de réaction. C'est déjà appréciable en termes de pollution aux oxydes d'azote (NOx) et particules fines. Mais l'hydrogène « gris » ne résiste pas à une analyse de cycle de vie (ACV) prenant en compte la totalité des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2019 à 8:03 :
Luttons déjà contre le gaspillage de masse d'électrécité à savoir ces éclairages publiques qui consomment un bras et qui sont complètement inutiles si ce n'est rassurer le citoyen apeuré par des médias de masse là aussi pour ça, ils ne font pas qu'imposer la dictature financière du moins la considérer comme normale, cloitré chez lui et donc n'en ayant nullement besoin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :