Un ex-conseiller de Macron à la tête de General Electric France

 |   |  204  mots
(Crédits : Stephane Mahe)
Un ancien conseiller d'Emmanuel Macron quand il était ministre de l'Economie, Hugh Bailey, va prendre la tête de la branche française du géant américain General Electric (GE), en pleine restructuration, a indiqué jeudi GE à l'AFP. Le groupe a prévu plusieurs centaines de suppressions de postes.

"A compter du 22 avril, monsieur Hugh Bailey, actuellement directeur des affaires publiques de GE France, est nommé directeur général" de la branche française de GE,' décrit le groupe.

M. Bailey a intégré le groupe en novembre 2017. Cet ingénieur, qui a également étudié à l'Institut d'administration des entreprises (IEA) et à Ecole nationale d'administration (ENA), "possède une expérience de plus de dix ans au sein de l'administration".

Conseiller à Bercy sous Hollande

De 2004 à 2017, il a exercé plusieurs fonctions, notamment à la Direction générale de l'armement (DGA) et à la direction générale du Trésor. Il a également été "conseiller sur les affaires industrielles et le financement à l'export au sein du cabinet du ministre de l'Economie", entre 2013 et 2016.

M. Bailey prend la suite de Corinne de Bilbao "qui a décidé de quitter le groupe pour donner une nouvelle impulsion à sa carrière". Mme de Bilbao avait pris la tête de la branche française de GE en 2016. Elle a fait la quasi totalité de sa carrière au sein du groupe, où elle a débuté en 1989 dans la branche Healthcare (santé), avant d'occuper des postes de direction en Europe dans le secteur de l'énergie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2019 à 10:36 :
Le copinage continue !
a écrit le 15/04/2019 à 6:42 :
Les jours de cette entreprise sont comptes.
L'entre-soi macronien, c'est beau comme de l'Antique.
a écrit le 14/04/2019 à 22:01 :
Que le monde est petit!! Ils vont encore se retrouver entre eux! Mais c'est la classe...! Les GJ seront ravis!
a écrit le 14/04/2019 à 21:25 :
Le parquet national financier a de quoi travailler.
C'est évident.
Lrem, cela devait être la politique autrement.

C'est pas mieux qu'auparavant.
a écrit le 14/04/2019 à 16:57 :
c est le conseiller qui a conseillé a Macron de ventre Alsthom a GE?.....le voilà recompensé pour finir de detruire l entreprise
a écrit le 14/04/2019 à 13:37 :
Ah ils sont beaux nos dirigeants politiques... -_-


La "nouvelle politique" donc ! :D

Au secours.
a écrit le 13/04/2019 à 18:11 :
A force de faire tourner ces Elites dans des postes pourtant à très haute valeur stratégique pour notre pays nous n'avons que des généralistes avec pour conséquences en partie au moins la catastrophe industrielle et pas que. Supprimons l'ENA..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :