Métaux stratégiques : le nordiste TEAM2, pôle de compétitivité du recyclage, a le vent en poupe

Textile, automobile, BTP ou ferroviaire ou encore métaux stratégiques : TEAM2, pôle de compétitivité national, est le seul cluster touche-à-tout du recyclage en France. Présentation des projets innovants, teintés d'économie circulaire, suivis par la nouvelle équipe de direction.

5 mn

TEAM2, pour Technologies de l'Environnement Appliquées au Matières et aux Matériaux, possède aujourd'hui un savoir-faire historique sur les métaux stratégiques et les terres rares. Le pôle a notamment accompagné des pionniers comme Terra Nova, à ses débuts : créée par un ancien cadre de Metaleurop à Isbergues, cette entreprise de recyclage de cartes électroniques a depuis été rachetée par le groupe américain MCC Non Ferous Trading qui a créé Weee Metallica.
TEAM2, pour Technologies de l'Environnement Appliquées au Matières et aux Matériaux, possède aujourd'hui un savoir-faire historique sur les métaux stratégiques et les terres rares. Le pôle a notamment accompagné des pionniers comme Terra Nova, à ses débuts : créée par un ancien cadre de Metaleurop à Isbergues, cette entreprise de recyclage de cartes électroniques a depuis été rachetée par le groupe américain MCC Non Ferous Trading qui a créé Weee Metallica. (Crédits : TEAM2)

Ils ne sont pas aussi connus que l'or. Et pourtant, le tantale, l'indium, le cuivre, le galium, le lithium, le germanium participent, entre autres, à la fabrication des écrans de smartphones ou d'ordinateurs, des batteries, des fibres optiques et des éclairages LED, technologies désormais utilisées au quotidien. « Avec la hausse du coût des matières premières et la dépendance à certains pays, le sujet des métaux rares et stratégiques recyclés intéresse de plus en plus d'acteurs économiques », souligne Carole Magniez, nouvelle directrice générale de TEAM2, pôle de compétitivité national pour l'économie circulaire et le recyclage, aux côtés de son directeur adjoint Moïse Vouters.

Il faut croire que Christian Traisnel, fondateur en 2009 de ce cluster labellisé en pôle de compétitivité depuis 2010 a eu du flair : TEAM2, pour Technologies de l'Environnement Appliquées au Matières et aux Matériaux, possède aujourd'hui un savoir-faire historique sur ces métaux et terres rares. Le pôle a notamment accompagné des pionniers comme Terra Nova, à ses débuts : créée par un ancien cadre de Metaleurop à Isbergues, cette entreprise de recyclage de cartes électroniques a depuis été rachetée par le groupe américain MCC Non Ferous Trading qui a créé Weee Metallica.

Boucles d'économies circulaires

Le pôle de compétitivité a, par exemple, aidé à la mise en place de la toute première « boucle du zinc » à l'échelle européenne, entre trois entreprises : Befesa à Gravelines qui revalorise le nickel et le chrome d'aciérie, Nyrstar à Auby qui travaille de multi-métaux dont le zinc et le plomb et Recytech à Fouquières-lès-Lens qui recycle des poussières de zinc. Juste retour des choses, c'est d'ailleurs le dirigeant de Recytech, Frédéric Heymans, administrateur de TEAM2 depuis la première heure, qui prend aujourd'hui la relève de Christian Traisnel, en tant que nouveau président.

Recyclage de batteries, déchets du BTP et du ferroviaire mais aussi reconversion de plastiques, notamment les polymères aromatiques : TEAM2 couvre un spectre large. « Notre objectif est de démontrer qu'il est possible de recycler du plastique, même mélangé ou sous forme de textile, afin d'inventer de nouveaux débouchés, via par exemple le recyclage chimique ou enzymatique », soulignent les deux co-directeurs, qui cumulent un long parcours dans la recherche.

Recycler les polymères

Le projet Plastiloop, par exemple, initié par le laboratoire UCCS-Unité de catalyse et de chimie du solide de Lille, qui a décroché une chaire industrielle avec le grand nom de la chimie Solvay, met au point actuellement un catalyseur pour recycler chimiquement certains polymères dits aromatiques. « Cette unité vise à développer en masse ce catalyseur pour ainsi produire du plastique à haute valeur ajoutée, ce type de polymères représentant déjà une certaine valeur », souligne la directrice, qui pourra faire l'interface avec les adhérents du Pôle.

Même démarche dans le domaine du BTP : « Nous travaillons à la fois à tous les produits de démolition mais aussi le PVC ou le plâtre. Nous allons poursuivre les innovations, initiées avant notre arrivée, autour d'outils digitaux et de l'intelligence artificielle pour faciliter le tri et la caractérisation des déchets ».

Place de marché BTP-ferroviaire

Le projet LLDé, lauréat de l'appel à projets Projets Structurants Pour la Compétitivité (PSPC) régional, a été labellisé par TEAM2. Le but ultime sera de mettre en place un centre d'écologie industriel pour valoriser les produits de dépose ferroviaire et les matériaux issus de la déconstruction du BTP. Ce projet est financé à hauteur de 1,4 million par l'Etat et le conseil régional des Hauts-de-France (pour un coût total de 4 millions d'euros). Le consortium, composé de sept partenaires, a pour objectif de mettre au point de nouvelles technologies innovantes pour le tri, la transformation mais aussi la caractérisation des matériaux issus du recyclage (pour que l'acheteur identifie clairement ses caractéristiques et puisse valoriser au mieux les nouvelles ressources).

Région au patrimoine historiquement minier, les départements du Nord et du Pas-de-Calais comptent un certain nombre d'acteurs de poids dans la filière recyclage, comme Liberty Aluminium à Dunkerque, Galloo Plastics à Halluin, Neo Eco et Recynov (toutes deux dans le BTP) à Haubourdin, Baudelet Environnement à Blaringhem, Envie Nord à Lesquin (électroménager), pour ne citer qu'eux. Tous sont adhérents à TEAM2, le pôle de compétitivité revendiquant aujourd'hui 160 adhérents (dont un tiers hors région) et 100 projets labellisés à fin 2020.

Fin de vie des batteries

Avec l'annonce de l'arrivée de deux gigafactories, ACC (PAS et Total) près de Lens et Envision (allié avec Renault) près de Douai, le conseil régional a souhaité identifier tous les potentiels développements liés à la batterie. Le savoir-faire de TEAM2 va ainsi être mobilisé sur les questions de collecte, de stockage et de recyclage des batteries,  nécessitant des processus très particuliers pour assurer la sécurité.

« Nous adopterons là encore un prisme global, explique Carole Magniez. Par exemple, l'industrie automobile souhaite aujourd'hui utiliser plus de plastique recyclé : TEAM2 sera là pour mettre en place les chaînes de valeur avec tous les acteurs car il ne suffit pas de recycler les terres rares d'un côté si de l'autre, les matières vierges plastiques coûtent moins cher que les recyclées : nous devons faciliter la mise en place de boucles vertueuses, tout en s'assurant de la pérennité et de la viabilité du modèle économique ».

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.