LTDE

Les villes intelligentes à énergie positive

 |   |  268  mots
(Crédits : DR)
Face aux enjeux du siècle, la transformation des villes est devenue une étape nécessaire à leur développement. Pour répondre à des objectifs ambitieux, de nombreux projets voient le jour pour toujours faciliter la vie des citoyens, qui sont les premiers concernés. Et vous ne le saviez peut-être pas, mais la ville intelligente n’est pas l’apanage des plus grandes agglomérations !

En effet, en France, la majorité des smart cities compte moins de 250 000 habitants. Leur objectif ? Réduire leurs besoins en ressources énergétiques et les couvrir en déployant des énergies renouvelables localement.

Chartes, par exemple, qui compte 40 000 habitants a mis en place un système d'éclairage public à led qui s'allume grâce à des détecteurs... ce dispositif offre ainsi à la ville 65% d'économies d'énergie. A Saint-Étienne - ici 170 000 habitants -, la Mairie s'est engagée à produire localement par énergie renouvelable l'équivalent de 70% à horizon 2050. Perpignan, de son côté, a pris l'initiative pour ses 120 000 habitants d'installer 41 éoliennes qui permettent ainsi de produire 67% des besoins en électricité de l'agglomération. En outre, les panneaux photovoltaïques disséminés dans la ville représenteront la plus grande centrale de toiture photovoltaïque mondiale.

Véritable défi français, l'édification de la ville intelligente transforme en profondeur la façon de concevoir, de gouverner et de gérer les collectivités locales. Ces dernières choisissent leurs priorités : développement économique, amélioration du bien-être des habitants, promotion du développement durable, renforcement de la participation des citoyens aux décisions publiques, recherche d'économies de gestion, etc. En matière de ville intelligente, la priorité des collectivités est la maîtrise de la demande en énergie, la planification énergétique des territoires, une plus grande flexibilité de consommation et une gestion innovante du réseau électrique. Dans ce cadre, l'optimisation de la production, de la distribution et de la consommation d'énergie apparaît comme l'une des préoccupations majeures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :