Primark, la chaîne de vêtements à bas coûts cartonne en France

 |   |  207  mots
La chaîne irlandaise Primark a ouvert son premier magasin en France à Marseille.
La chaîne irlandaise Primark a ouvert son premier magasin en France à Marseille. (Crédits : reuters.com)
Le groupe irlandais, récemment installé dans l'Hexagone, concurrence les enseignes locales en misant sur de gros volumes de ventes à très bas prix. Une formule qui semble séduire le public.

Minis prix, maxi jackpot. Moins d'un an après l'ouverture en France de sa première enseigne en décembre 2013, à Marseille, Primark est entrée en fanfare parmi les 25 premières enseignes française d'après le critère du volume des ventes, selon le cabinet d'analyse Kantar WorldPanel. La marque talonne même La Redoute, indique le panéliste.

Numéro 1 dans trois pays

Le géant irlandais, filiale du groupe britannique Associated British Food, numéro 1 des ventes outre-Manche mais aussi en Espagne et au Portugal a débarqué avec ses prix cassés dans un marché français du prêt-à-porter français en pleine déprime depuis six ans en France.

Plus d'achats

Sa recette? Des prix très bas, souvent plus faibles que certains de ses concurrents comme H&M, comme des pantalons à moins de 15 euros ou des costumes à 50. Des prix qui incitent à remplir le panier. Ainsi un client "moyen" achète-t-il en moyenne 6 articles par passage quand ailleurs, ce sont plutôt entre 3 et 4 produits qu'ils s'offrent. Et le ticket de caisse reste pourtant inférieur à 30 euros.

Désormais, six magasins ont ouverts en France, notamment à Dijon, Aulnay-sous-Bois, Créteil et dans le nouveau centre commercial Quartz de Villeneuve-la-Garenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/07/2015 à 17:14 :
mais il en faut pour tous les gouts et les porte monnaies!!!
a écrit le 18/09/2014 à 12:29 :
Belle déception ! Des articles pas chers de très TRÈS mauvaise qualité... On se croirait chez Babou ou Taty... à fuir !
Réponse de le 08/11/2014 à 20:52 :
en effet pas besoin d'un énième enseigne discount de mauvaise qualité mal taillé il y a déjà tati pour cela
a écrit le 16/09/2014 à 15:52 :
Et nos concitoyens vont ensuite se plaindre du chomage, mais faudrait un jour penser que quand on achete chinois, ca fait 0 emplois en France.
a écrit le 16/09/2014 à 14:22 :
C'est pas H&M qui a le plus à craindre; c'est plus les ZARA, GAP...Pas vraiment bon marché !
a écrit le 16/09/2014 à 13:31 :
15 e un pantalon. Bas prix?? En franc cela fait 100fr. Pour un pantalon c était un très beau pantalon il y a peu de temps ... Ah l euro ...
Réponse de le 16/09/2014 à 15:00 :
En 2000, un peu avant l'euro, le smic valait (équivalent franc / euro), 1000€. Il est aujourd'hui situé autour de 1445€. On peut grossièrement parler d'une hause de 150%.

Bzh92, prenons l'exemple du jean à 15€. Si l'on part sur cette hausse de 150%, il valait donc environ 10€ en 2000, soit environ 65 francs. Ce qui me semble, détrompez moi si nécessaire, plutôt convenable et non prohibitif.

Cessons de comparer 2 monnaies séparées par 15 ans d'écart et des modes de vie qui ont bien changé. Le franc est une monnaie faible, penser que tous les problèmes seraient résolus via un retour au franc me paraît fort simplet.
Réponse de le 16/09/2014 à 15:42 :
merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :