Amazon veut recruter 2.000 CDI en France en 2018

 |   |  502  mots
Surfant sur la bonne santé du commerce en ligne, Amazon continue d'investir en France. En plus de la création de 2.000 postes, elle prévoit d'ouvrir un nouveau centre logistique de 142.000 mètres carrés en 2018.
Surfant sur la bonne santé du commerce en ligne, Amazon continue d'investir en France. En plus de la création de 2.000 postes, elle prévoit d'ouvrir un nouveau centre logistique de 142.000 mètres carrés en 2018. (Crédits : Mike Segar)
Le géant américain du commerce en ligne Amazon promet, ce jeudi, de créer 2.000 emplois en CDI en France cette année. Ces recrutements s'inscrivent dans une politique globale du groupe qui, depuis 2010, a investi près de 2 milliards d'euros dans l'économie française.

Amazon gonfle ses effectifs en France. Dans un communiqué daté de ce jeudi 15 février, le directeur d'Amazon France, Frédéric Duval annonce la création de 2.000 emplois en contrat à durée indéterminée (CDI) cette année, portant ainsi les effectifs du groupe dans l'Hexagone à 7.500. "Il s'agit de jobs ouverts à tous les niveaux de qualification" même si "la grande majorité seront des jobs de préparateurs de commandes", a t-il précisé.

Les postes seront localisés dans ses centres de distribution, ses centres de tri, ses agences de livraison et ses bureaux de Clichy (Hauts-de-Seine). Et seront à pourvoir progressivement au cours de l'année.

Cette annonce tranche avec les très récentes informations publiées par le Seattle Times, qui faisait état de la suppression de "plusieurs centaines de postes" dans l'activité retail de ce mastodonte de la distribution, au sein de son siège, à Seattle.

| Lire aussi : Amazon : des "centaines" de licenciements en vue au siège de Seattle

Le fruit d'une politique d'investissement en France

Le directeur des opérations France de l'entreprise explique, dans ce même communiqué, que ces emplois sont "le résultat d'investissements continus pour développer le réseau de distribution d'Amazon". Le groupe, qui compte six centres de distribution en France et qui prévoit d'ouvrir un nouveau centre logistique de 142.000 mètres carrés cette année, précise avoir "investi plus de 2 milliards d'euros dans l'économie française depuis 2010" et y avoir créé plus de 1.500 emplois en 2017.

"On est en train de réellement développer l'activité Amazon sur l'ensemble du territoire", a expliqué Frédéric Duval, évoquant notamment l'accent mis sur le service de streaming Prime Video.

Amazon a ainsi annoncé, mercredi 14 février la production d'une série franco-allemande baptisée "Deutsch-les-Landes", tournée notamment dans les environs de Bordeaux, et diffusée exclusivement sur la plateforme de vidéos en ligne. Le tournage de la série de 10 épisodes, produite en partenariat avec la société française Newen et les allemandes Bavaria Fiction et Deutsche Telekom (qui la diffusera sur sa plateforme en Allemagne), débutera le 3 avril, pour une diffusion sur Prime Video au dernier trimestre 2018.

Le commerce en ligne se porte bien en France

Les annonces d'Amazon interviennent alors que le secteur du e-commerce continue de progresser fortement en France. Selon une enquête réalisée en février par le cabinet Oxatis et que La Tribune a relayé, 49.000 postes ont été créés en 2017 dans le commerce en ligne, et 56.000 devraient l'être en 2018, "soit 28% des créations d'emploi marchand prévues en France".

Lire aussi : E-commerce : la France vise les 100 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2019

En 2017, les Français ont dépensé 81,7 milliards d'euros en ligne, en croissance de 14,3%, grâce à une clientèle élargie, l'augmentation de la fréquence d'achat et les nouveaux comportements d'achats sur mobile, selon des chiffres publiés par la Fédération du secteur.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2018 à 12:07 :
Une promesse de 2000 embauches et hop, les milliards d'impôts (légitimes) qu'on était prêts à leur réclamer vont passer à la trappe. Bien joué les gars !
Réponse de le 15/02/2018 à 12:21 :
Et alors ?
Au moins Amazon ne joue «  pas double face » comme les patrons du CAC 40 avec les critères affinités d’embauche et leur propre politique ... c’est un état dans un état

Au lieu de «  critiquer » que les patrons Français épurent déjà complément le chômage en France ...
Ils peuvent le faire en gagnant 70 fois que le commun des mortels

Les patrons américains gagnent 270 fois plus qu’un commun des mortels en France...

A méditer
Réponse de le 15/02/2018 à 14:00 :
Pourriez-vous vous expliquer en français, s'il vous plaît ?
Réponse de le 15/02/2018 à 19:27 :
Exactement, toujours le chantage à l'embauche surtout avec les nouvelles règles du code du travail.
Merci deux fois Macron.
a écrit le 15/02/2018 à 10:01 :
C’est une bonne nouvelle pour les jeunes.
a écrit le 15/02/2018 à 9:55 :
"Amazon veut recruter 2.000 CDI en France en 2018"

Avec bracelet électronique ?
a écrit le 15/02/2018 à 9:47 :
Ah, là on les aime les GAFA...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :